Apprenti jardinIer

C’est avec beaucoup d’entrain et de positivisme que vous vous êtes improvisé jardinier cet été. Après avoir terminé de planter vos semences, un petit sentiment de fierté vous a envahi à l’idée de voir naître, dans quelques semaines, des légumes tout frais. Or, si certaines personnes se targuent d’avoir le pouce vert, on peut dire que vous avez plutôt les mains pleines de pouces, car votre jardin est resté à l’état végétatif. Ne perdez pas espoir, car pour que votre jardin prenne vie, plusieurs facteurs se doivent d’être réunis. Quelques ajustements suffiront peut-être, pour que l’année suivante, les récoltes soient plus généreuses!

Attendre le bon moment

Selon les experts dans le domaine, l’une des principales causes de l’échec d’un potager serait la plantation extérieure trop hâtive. Dame Nature peut en effet se jouer de nous, même si la hausse des températures laisse présager la venue de l’été, il est tout de même possible que le mercure descende soudainement en flèche. Soyez patients et attendez le moment propice pour commencer votre ensemencement. Pour les jardins potagers, il est conseillé d’attendre la mi-mai pour la mise en terre et même le début du mois de juin si vous jugez la température inadéquate. Avant de vous lancer dans la plantation, renseignez-vous auprès d’un professionnel pour connaître la période appropriée pour semer vos plans ou vos graines.  

Des légumes ennemis

Certains légumes de la même famille mis côte à côte peuvent se faire concurrence puisqu’ils recherchent essentiellement les mêmes éléments dans le sol. Ainsi, pour éviter que vos plantes se nuisent, veillez à agencer les légumes compatibles. Pour en apprendre davantage à ce propos, visitez le www.unjardinpourlaviequebec.com/compagnonnage-.

Un potager qui respire

Des semences trop rapprochées les unes des autres peuvent empêcher les légumes d’arriver à maturité. Ainsi, en déterminant la dimension de votre potager, délimitez par le fait même la distance entre vos plants, cette distance est sujette à changement selon les différentes variétés de légumes. Les légumes à fruits, comme c’est le cas pour les poivrons ou les tomates par exemple, ont besoin d’espace pour s’étaler et atteindre leur pleine croissance. Une bonne connaissance des aliments que vous souhaitez voir grandir dans votre potager vous permettra d’éviter des faux pas, notamment en ce qui a trait l’espacement et la surpopulation des plantes. 

Le bon dosage d’eau

Il est déconseillé d’arroser le potager tous les jours au risque d’appauvrir le sol et ainsi de nuire à la croissance des légumes. Les spécialises priorisent d’arroser périodiquement de façon abondante. Évitez de procéder lors des après-midis chauds lorsque le soleil est à son zénith, puisque l’eau s’évaporera au lieu de pénétrer dans le sol. Arrosez plutôt le soir ou en matinée, alors que le soleil se fait plus discret. 

Entretien du potager 

Pour espérer voir pousser vos légumes dans votre potager, celui-ci se doit d’être entretenu avec ri-gueur. Si cet aspect est négligé, les mauvaises herbes et les insectes indésirables auront vite fait d’envahir votre jardin. Vous pourrez alors dire adieu à vos semences si dûment plantées. Ainsi, effectuez un entretien quotidien en veillant à ce que les mauvaises herbes soient retirées et les insectes, comme les limaces, chassés. 

Finalement, ne vous avouez pas vaincu dès votre première tentative. Au fil des ans, vous gagnerez en expérience et en confiance et pourrez savourer vos récoltes qui seront généreuses et abondantes.