À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Au cœur d’Arvida

À l’occasion de la Saint-Valentin, le Centre d’histoire Arvida invite les amoureux du patrimoine à redécouvrir le secteur Arvida, cette ville de compagnie déclarée site patrimonial du Québec en novembre dernier.

L’activité spéciale se déroulera en soirée, à compter de 19 h. Les participants prendront le départ à la bibliothèque d’Arvida. Durant près de 1 h 15, ils se baladeront dans les rues du quartier Ste-Thérèse et ses environs accompagnés d’un guide. Ils pourront ainsi en découvrir un peu plus sur l’architecture et l’histoire du secteur. Ils auront également l’occasion d’entendre diverses anecdotes pour le moins amusantes sur Arvida et son romantisme, un petit clin d’œil à la Saint-Valentin.

Puisque les places sont limitées, il est nécessaire de réserver par téléphone au 418 695-7278. L’activité est offerte au coût de 8,70 $ par personne, taxes en sus. Les participants doivent se présenter au plus tard à 18 h 45 dans le hall de la bibliothèque d’Arvida où un chocolat chaud leur sera servi avant le départ.

Le sirop à Bonhomme

Monsieur Cocktail, en collaboration avec nul autre que Bonhomme, figure emblématique du Carnaval de Québec, lance un tout nouveau sirop inspiré de la Ponce : le sirop à Bonhomme. Parfait pour réchauffer les cœurs durant les longs hivers québécois, ce sirop est fait d’ingrédients bien de chez nous dont le sirop d’érable, la cannelle, le jus de canneberge, le clou de girofle, le sucre et le foin d’odeur, une plante graminée dont les effluves rappellent la vanille.

Fabriqué et embouteillé au Québec, le sirop à Bonhomme se marie merveilleusement bien aux cocktails chauds comme la ponce et le vin chaud. On peut également l’utiliser en cuisine pour composer les vinaigrettes et les marinades ou pour relever les desserts.

Pour des idées de cocktails avec le sirop à Bonhomme, on se rend au monsieur-cocktail.com.

Le marché immobilier en 2019

Dans son plus récent rapport trimestriel et annuel, JLR Solutions foncières dresse une liste des éléments qui pourraient avoir une incidence sur le marché immobilier en 2019.

On y traite notamment de l’état de la conjoncture économique du Québec. Comme on peut s’y attendre, une économie florissante et un marché du travail en effervescence, où le manque de travailleurs exerce une pression à la hausse sur les salaires, devraient continuer de stimuler la demande de logements pour 2019.

L’immigration contribuera aussi à influencer la demande de logements locatifs, à court terme, alors qu’à plus long terme, ces nouveaux ménages pourraient souhaiter devenir propriétaires. Un phénomène qui s’observera principalement dans la région métropolitaine de Montréal.

Cependant, une inquiétude demeure pour les propriétaires immobiliers et les futurs acheteurs de l’ensemble du Québec: la hausse des taux d’intérêt. Selon l’étude JLR – Rapport trimestriel et annuel – T4 2018, «au cours de la dernière année et demie, la Banque du Canada (BdC) a procédé à cinq remontées de 0,25 point de pourcentage du taux directeur (taux cible du financement à un jour)». La BdC devrait toutefois ralentir le rythme en 2019. On pourrait tout de même s’attendre à voir le nombre de transactions immobilières diminuer au Québec pour l’année à venir.