À l’origine, le lis de Pâques était appelé lis trompette à cause de la forme évocatrice de ses fleurs.

10 faits surprenants sur le lis de Pâques

Le lis de Pâques (Lilium longiflorum) est de loin la plante fleurie de Pâques la plus populaire d’Amérique du Nord. Plus de 14 millions de lis de Pâques y sont produits annuellement et c’est la quatrième plus importante potée fleurie au monde.

Voici quelques informations surprenantes au sujet de ce joli lis blanc.

Le lis de Pâques ne fleurit jamais à Pâques dans la nature. C’est une plante de jours longs, qui fleurit habituellement à la fin de l’été. Ainsi, pour obtenir des fleurs à Pâques, les producteurs serricoles doivent forcer le bulbe à fleurir précocement en manipulant attentivement la température, l’humidité et l’éclairage. Autrement dit, il faut faire croire aux lis que c’est la fin de l’été! Comme la date de Pâques change tous les ans, cela oblige les producteurs à ajuster constamment leur technique. Si jamais vous plantez votre lis de Pâques au jardin, il fleurira en août ou septembre la prochaine fois.

Autrefois, le lis de Pâques était expédié en Amérique de son pays d’origine, le Japon. Cependant, après l’attaque de Pearl Harbor pendant la Deuxième Guerre mondiale, toute traite avec le Japon est devenue impossible. C’est ainsi que des producteurs entreprenants de la Californie et de l’Oregon ont commencé à produire des lis en plein champ. Aujourd’hui, la «capitale mondiale» du lis de Pâques se trouve toujours dans ces deux États, mais la plupart des lis vendus au Canada sont «finis» (amenés jusqu’à la floraison) dans des serres ontariennes. 

En choisissant un lis de Pâques, préférez une plante avec beaucoup de boutons floraux, mais seulement une ou deux fleurs ouvertes. Cela assure la durée maximale de la floraison.

Les fleurs du lis de Pâques dureront plus longtemps au frais. Si vous mettez la potée dans un emplacement frais la nuit, à environ 15 °C, cela aidera à les faire durer.

On peut planter le lis de Pâques au jardin après sa floraison, mais… le taux de succès est très faible, car il manque de rusticité (zone 7) sous notre climat très froid. Vous aurez plus de succès à long terme avec les lis asiatiques jaunes, orange et roses qui sont aussi vendus à Pâques. Ils sont parfaitement rustiques en zone 4. 

Le pollen de lis peut tacher les vêtements et les tissus. Si cela arrive, ne nettoyez surtout pas avec de l’eau : elle ne fait que fixer le pollen. Mieux vaut frotter doucement avec une brosse ou utiliser un rouleau anti-peluches pour le ramasser. Les produits antitaches qu’on met dans la laveuse aussi enlèveront les taches de pollen. Pour prévenir tout dégât, vous pouvez couper les anthères jaunes lorsque vous déballez la plante à son arrivée chez vous.

Le lis de Pâques est comestible pour les humains, mais toxique pour les chats. Au Japon, son pays d’origine, on récolte et mange les bulbes riches en amidon. Par contre, toutes les parties de la plante, même le pollen, contiennent une toxine inconnue qui peut provoquer l’insuffisance rénale aux chats qui les consomment. Il faut donc placer le lis de Pâques hors de la portée de minou. 

Le nom botanique de ce lis décrit très bien sa fleur longue. Il s’appelle Lilium longiflorum. Avant qu’il ne devienne une plante de Pâques, on l’appelait lis trompette.

Dans le langage des fleurs, le lis blanc symbolise la pureté et la virginité. On l’associe souvent à la vierge Marie.

Mais le lis blanc symbolise aussi la mort et la résurrection… il n’est donc pas surprenant qu’il soit devenu le symbole de Pâques! 

Joyeuses Pâques fleuries!

***

Les cerfs sont des créatures très timides: si vous voulez les attirer, il ne faut pas leur faire peur.

Plantes qui attirent les chevreuils 

Q J’habite près d’un lac. Mes voisins ont souvent des chevreuils qui vont les visiter, mais ils ne viennent pas sur mon terrain. Contrairement à bien des gens, j’aimerais les attirer chez moi de façon écologique et naturelle, donc en ayant des plantes qu’ils aiment. Avez-vous des suggestions à me faire?

Judith St-Raymond

*

Effectivement, la plupart des gens veulent savoir comment éloigner les cerfs de Virginie (Odocoileus virginianus) de leurs jardins et potagers plutôt que de les attirer! Les cerfs visiteront tout terrain où il y a des plantes comestibles et où ils se sentent en sécurité. Un chien qui jappe, des objets qui bougent, même les vêtements sur la corde à lingue peuvent les décourager. Sachez que leur menu change complètement selon la saison. Du printemps à la mi-automne, ils préfèrent les plantes herbacées, notamment les légumineuses et plusieurs légumes (choux, haricots soya, maïs, etc.) et plusieurs vivaces (hostas, hémérocalles, violettes, etc.) ainsi que le trèfle, la luzerne et la plupart des soi-disant «mauvaises herbes». Laissez alors votre gazon monter en pré. Plantez aussi des arbres fruitiers, notamment des pommiers. Évitez les plantes dont les cerfs ont le dédain, comme la plupart des plantes au feuillage aromatique (comme les fines herbes), les plantes piquantes et poilues ainsi que les plantes qui leur sont toxiques (digitales, pavots, euphorbes, hellébores, cœurs saignants, narcisses, etc.). Pour attirer les cerfs, il faut couvrir de vastes surfaces de plantations, au moins 0,2 ha, car ils auraient vite fait de vider une petite plate-bande. L’hiver, ils se nourrissent principalement des branches d’arbustes et d’arbres (cornouillers, amélanchiers, ronces, etc.). Ils adorent les thuyas, les rhododendrons et les ifs, même si ces plantes sont toxiques aux humains. Ils mangent même l’herbe à  puce! Et même si les rosiers rustiques sont piquants, les cerfs les adorent!

**

Les fleurs en trompette du quatre-heure

Une annuelle qui se ressème

Un jour, une fleur annuelle est apparue par hasard dans une de mes plates-bandes. J’ai ramassé ses graines noires à l’automne et je les ai semées le printemps suivant, directement au jardin. Depuis, ces fleurs sont présentes chez moi chaque été. La plante qui résiste à toutes les intempéries mesure 45 cm de hauteur et fleurit abondamment jusqu’aux gelées. Je n’ai jamais vu cette fleur ailleurs et je ne connais pas son nom. 

Sylvie St-Amant

*

R J’ai pu identifier la plante avec la photo que vous avez jointe. Il s’agit d’un quatre-heures (Mirabilis jalapa), aussi appelé merveille du Pérou, une annuelle patrimoniale prisée par nos grands-parents. On l’appelle quatre-heures, car ses fleurs, fermées le jour, s’ouvrent vers 16 h… ou plutôt 17 h heure d’été! Elles restent épanouies toute la nuit jusqu’en début de matinée. La plante vient dans plusieurs couleurs; si vous voulez augmenter le choix de teintes, vous trouverez facilement des semences dans divers catalogues de semences.

***

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

Par courrier à: Le jardinier paresseux, Le Soleil, C.P. 1547, succ. Terminus, Québec (Québec)  G1K 7J6

***

Calendrier horticole

Comment partir un potager

La Société d’horticulture de Québec vous propose une conférence présentée par Pierre Domingue intitulée Comment partir un potager. Elle aura lieu le mardi 3 avril à 19h30 au Centre Marchand situé au 2740, 2e Avenue Est à Québec. Coût: 6 $/non-membres. Info: 418 871-1665.

**

Choix et entretien d’une haie

La Société d’horticulture de Sainte-Foy vous invite à une conférence sur le choix et l’entretien d’une haie donnée par Louis Saint-Hilaire. Elle se tiendra le mardi 3 avril à 19h30 au Centre Sportif de Sainte-Foy (aréna, 2e étage) sis au 930, av. Roland-Beaudin. Coût: 8 $ non-membres. Info: 418 653-4785 ou 418 651-3837.

**

Cours sur la culture des légumes en pleine terre

Lili Michaud présentera le cours La culture des légumes en pleine terre le samedi 7 avril de 9h30 à 16h30. Ce cours s’adresse à tous les jardiniers (débutants ou initiés) qui désirent apprendre les rudiments du jardinage écologique, les techniques pour aménager et entretenir un potager, de même que les trucs de culture d’une vingtaine de légumes. Coût: 90 $ incluant les taxes et les notes de cours. 

Endroit: Cégep Garneau, 1660, boulevard de l’Entente, Québec. Information et inscription: lilimichaud.com ou 418 522-5654.

**

Les coléus

Le mercredi 4 avril à 19h30 au 51A, rue Déziel, la Société d’horticulture de Lévis vous invite à une conférence avec Richard Côté qui parlera des coléus. Coût: 6 $/non- membres. Info: Marielle Demers 418 838-9578.

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.