Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Art de vivre

Légère hausse des prix des paniers d'épiceries en 2020

Le prix du panier d’épicerie des Québécois et Canadiens devrait légèrement augmenter dans la prochaine année, comparativement à ce qu’ils payaient l’année dernière. Les prix des viandes, des fruits de mer et des fruits et légumes sont ce qui devrait surprendre le plus les consommateurs lors de leur passage aux caisses, puisque ce serait dans ces secteurs que la hausse de prix serait la plus importante. C’est ce que concluent les chercheurs de l’Université de Dalhousie et de Guelph, dans la 10e édition du Rapport canadien sur les prix à la consommation, publié récemment.

Leurs prévisions suggèrent que les prix globaux des denrées alimentaires augmenteront de 2 % à 4 %, dans la prochaine année. En moyenne, la facture annuelle pour l’épicerie des familles québécoises devrait se chiffrer à 12 667 $, soit 487 $ de plus que l’année précédente. Même si à grande échelle, cette augmentation ne semble pas très importante pour les portefeuilles des ménages, il faut savoir que les salaires n’ont pas prévu d’augmenter donc cette hausse continuelle des prix exercera une pression financière plus accrue sur les consommateurs.

Les aliments étudiés sont regroupés en plusieurs catégories. Trois d’entre elles présentent des hausses importantes prévues, soit les viandes (6 % à 8 %), les poissons et fruits de mer (2 % à 4 %) et les fruits et légumes (2 % à 4 %). Le prix de la facture d’un repas au restaurant devrait également grimper de quelques pour cent, entre 2 % et 4 %. Pour les autres catégories, les augmentations sont moins importantes : boulangerie (0 % à 2 %), produits laitiers (1 % à 3 %) et autres (0 % à 2 %). Le prix de la facture des Québecois, comparativement au reste de la province, serait plus élevé que la moyenne canadienne.

L’année dernière, les chercheurs avaient prédit que les familles canadiennes dépenseraient jusqu’à 12 157 $ dans l’année pour l’achat de nourriture et les résultats à ce jour ont démontré qu’elles ont véritablement dépensé 12 180 $, soit 23 $ de plus que leurs prédictions. Pour eux, c’est ce qui démontre que leur modèle est efficace et performant. Pour arriver à des résultats aussi près de la réalité, les chercheurs s’appuient sur une multitude de données historiques, d’algorithmes d’apprentissage automatique et d’outils d’analyse prédictive. 

Chaque année, une foule de facteurs sont pris en compte lors de l’étude et influencent les résultats des chercheurs, tels que les changements climatiques, les conflits géopolitiques, l’énergie, les matériaux, l’inflation, les devises, les accords commerciaux, les chiffres de la vente au détail et de la fabrication de produits alimentaires, ainsi que la dette et les dépenses des consommateurs.

Influences des prix

Dans ce rapport, les chercheurs se penchent également sur les situations qui sont à surveiller par les ménages et qui pourraient entrainer des variations de prix des aliments dans la prochaine année. En 2020, les experts estiment que le plastique à usage unique pourrait créer des variations de prix, mais ne savent pas encore à quel degré.

En effet, ce sujet d’actualité ne cesse d’être sur le bout des lèvres des consommateurs, qui réclament aux industries, détaillants, restaurateurs et distributeurs, des efforts concrets pour diminuer l’usage de plastique et d’emballage superflus. Plusieurs entreprises tentent donc de réduire leur consommation, mais cela a un prix. C’est ce qui fait que la facture pourrait être compensée par les clients qui payeraient plus cher pour leurs aliments. 

Ils ont également analysé le coût de l’intelligence artificielle en alimentation, de plus en plus présente dans les commerces à grande surface. Ils citaient en exemple la chaîne Sobeys, qui depuis un an, propose aux clients d’un de ses magasins le premier panier d’achats intelligent. Ce dernier permet aux clients d’acheter des produits, d’obtenir des idées de recette, de savoir où trouver des ingrédients, de peser et de payer leurs aliments. Un GPS intégré permet même d’aider les consommateurs à trouver ce qu’ils recherchent à travers les rangées! 

Certes, ces idées innovantes ont des coûts importants pour les entreprises, qui se verront peut-être obligées d’augmenter la facture des clients. Toutefois, les chercheurs pensent que cette influence ne sera pas si importante. Selon eux, les épiciers rechercheront davantage des technologies qui permettront à leur succursale d’adopter une technologie de pointe, sans avoir à faire un ajustement couteux à leur infrastructure.

Habitation

Mirage: une nouvelle collection au look naturel

La compagnie québécoise de planchers de bois franc Mirage a tout récemment lancé une nouvelle collection de planchers, au goût du jour. La collection Escape apporte une touche d’originalité à l’éventail de produits proposés par la marque québécoise, caractérisée par des surfaces de bois brossées ou engravées.

Pour la création d’Escape, l’entreprise a misé sur la texture et le relief du bois, pour offrir un look plus distinct et naturel aux décors. En plus, cette caractéristique a un côté pratique, elle dissimule particulièrement les marques et autres aléas de la vie quotidienne.

La nouvelle collection propose une foule de tons qui rappellent les accents de la terre et de la nature. On retrouve les couleurs suivantes : Laguna, Carmel, Cold Springs, New Haven, Providence, Destin, Park City, Stillwater et Mystic Island. Avec Escape, Mirage a joué sur ses variations de couleurs prononcées et ses marques de caractère. 

Cour et jardin

Annuelle de l'année: le lantana, un arc-en-ciel pour son jardin

Le lantana a une longue histoire d’amour avec les horticulteurs. Grâce à ses nombreux bienfaits, cette plante robuste est retrouvée depuis plusieurs années dans une foule de jardins. Qui ne voudrait pas d’une annuelle d’une beauté surprenante et qui, en plus, attire les papillons et les colibris? Le National Garden Bureau (NGB), cet organisme nord-américain à but non lucratif faisant la promotion du jardinage, a nommé le lantana comme l’annuelle de l’année 2020.

Dans sa série appelée «L’année de…», l’organisation prédit une plante qui sera particulièrement tendance dans la prochaine année dans diverses catégories. Chaque année, l’organisation choisit la vivace, la plante comestible, l’annuelle, le bulbe ainsi qu’en nouveauté, l’arbuste à fleurs de l’année. L’équipe du Toit & moi vous présentera un récipiendaire de cet honneur chaque semaine.

Origine 

Lors du 18e siècle, le lantana était une plante très populaire en Europe. Il était cultivé en grand nombre et une pléiade d’horticulteurs ont mis des efforts pour le reproduire. Il existe aujourd’hui dans une variété étonnante d’espèces. On en retrouve environ 150 dans la famille des verveines (Verbenaceae). Son espèce la plus populaire est le Lantana camara. 

Design

Le CES 2020 : un regard vers le futur

Des électroménagers intelligents, des télévisions rétractables, en plus de la présence de l’intelligence artificielle dans les objets du quotidien, les mordus d’électroniques en ont eu plein la vue, lors du Salon de l’électronique grand public (CES 2020) présenté à Las Vegas, du 6 au 9 janvier dernier. Plus de 4400 compagnies s’y sont rendues pour faire la démonstration de leurs produits dernier cri, aux quelque 170 000 visiteurs présents tout au long des trois jours d’activités. Depuis plus de 50 ans, cet événement d’envergure mondiale réunit les plus grandes entreprises de technologies du monde et met à l’avant-plan les produits qui révolutionneront le marché au cours des prochaines années.

Plusieurs entreprises ont présenté des innovations qui touchaient le secteur de l’habitation, du bien-être et de la santé.

Hisense présente trois nouveaux modèles de téléviseur laser

Chaque année, Hisense lève le voile sur des versions révolutionnaires de ses produits télévisuels. En suivant sa tradition, l’entreprise a proposé trois nouveaux téléviseurs laser, lors de la dernière édition du CES. Cette année, les nouveautés apportées par l’entreprise touchaient la couleur, l’audio et la forme, pour mettre en lumière les modèles trichrome, à écran sonique et à écran auto-élévateur. 

L’écran auto-élévateur a été créé pour défier la façon dont la télévision est pensée dans nos demeures. Hisence considère que la télévision idéale doit être capable de s’intégrer à la maison, mais aussi qu’elle n’apparaît que lorsque nous en avons besoin. Le modèle auto-élévateur Hisense peut donc s’enrouler et peut se dérouler sans compromettre sa performance.

Pour ce qui est du modèle trichrome, il se concentre quant à lui sur la couleur, dans des formats de 75 pouces et 100 pouces! Ces télévisions reproduisent maintenant 90 % des couleurs reconnaissables par l’œil humain. Du côté de l’audio, Hisense considère que l’écran sonique rend le positionnement du son plus clair, qu’il se propage plus loin et qu’il est plus performant en détail. 

Décoration

Somptueux velours

Aussi présent sur les vêtements qu’en décoration, le velours continue d’être un indémodable en 2020. Sa versatilité, permet de l’insérer parfaitement dans une foule de décors. Par exemple, cet élégant tissu peut ajouter une touche d’originalité dans les endroits sobres ou parachever une pièce éclectique.

Ce matériau est sophistiqué, délicat et suit la tendance du cocooning, de plus en plus présente dans les intérieurs. Il donne avec sa douceur, dans certains cas, l’envie de s’y réfugier lorsqu’il est sur les divans et les lits. Il peut également créer la surprise lorsqu’il recouvre un meuble anodin, comme une chaise de cuisine. Il la rend automatiquement surprenante et audacieuse et fait d’elle un meuble phare dans la pièce. Plus seulement dans les coussins, il y a mille et une façons d’intégrer le velours à son décor, peu importe son style et son budget.

Design

50 bougies pour l’Heimtextil

La plus grande foire commerciale de textile au monde, l’Heimtextil, a fêté son 50e anniversaire, entre le 7 et le 10 janvier. Afin de célébrer, plus de 63 000 visiteurs se sont rendus à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne et ont découvert les 3000 compagnies de textile qui prenaient part au rendez-vous annuel. Depuis ses tout débuts, cet événement prédit fidèlement les tendances de tout ce qui touche les tissus et le design d’intérieur pour la prochaine année. Draps, recouvrements, coussins, on en retrouve pour tous les goûts.

Chaque année, l’Heimtextil présente les nouveaux produits les plus attendus du design intérieur, en plus d’encourager les discussions entre les représentants de l’industrie du textile, les designers et les architectes. « C’est difficile de trouver d’autres foires commerciales dans le monde qui peuvent se vanter d’avoir une histoire si riche en événements et en succès. Nous avons investi massivement au cours des décennies, pour améliorer la qualité de la foire, ainsi que la variété d’informations et d’inspirations que nous avons offerte à l’industrie. Nous étions très excités à l’idée d’offrir une édition spéciale pour souligner les 50 ans de la foire », a commenté Detlef Braun, le directeur général de Messe Frankfurt, l’entreprise qui organise l’Heimtextil, par voie de communiqué de presse.

Cour et jardin

La lavande, vivace de l’année 2020

Le National Garden Bureau (NGB), cet organisme nord-américain à but non lucratif faisant la promotion du jardinage, offre le titre de vivace de l’année à la lavande pour 2020. Plus qu’une simple plante, il la considère comme un véritable mode de vie. Le NGB a opté pour cette dernière en raison de ses vertus de bien-être, son odeur et sa texture unique.

Dans sa série appelée «L’année de…», l’organisation prédit une plante qui sera particulièrement tendance dans la prochaine année dans diverses catégories. L’organisation choisie, en plus de la vivace, la plante comestible, l’annuelle, le bulbe ainsi qu’en nouveauté, l’arbuste à fleurs de l’année. L’équipe du Toit & moi vous présentera un récipiendaire de cet honneur chaque semaine.

Origine et caractéristiques

La lavande est dans la famille des lamiacées, comme le thym, la sauge et la menthe. Son nom provient du verbe latin «lavare» qui signifie «laver». Retrouvée dans une foule de régions à travers le monde, elle est encore plus présente là où les climats sont tempérés. Son origine proviendrait du Sud de la France et des Îles Canari et elle est devenue avec le temps le symbole de la Provence.

Immobilier

Légère hausse du prix et plus de mises en chantier en 2019 pour Saguenay

Les mises en chantier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay ont augmenté de 3 %, au cours de l’année 2019. La construction de 452 habitations, tous types confondus, a débuté dans la dernière année. C’est ce que la Société canadienne d’hypothèques et de logements (SCHL) a appris, en dressant le bilan de l’année des mises en chantiers au pays, comparant les années 2018 et 2019.

Plus précisément, il y a eu mise en chantier de 191 maisons individuelles en propriété absolue, soit une de moins que l’année précédente. En ce qui concerne des logements collectifs en propriété absolue, qui comprend les maisons jumelées, en rangée ou duplex, leur nombre en construction a légèrement diminué, passant de 136 en 2018 à 121 en 2019. Même histoire du côté des logements locatifs, il y a eu 83 mises en chantier pour l’année 2019, soit quatre de moins qu’en 2018.

La surprise se situe au niveau des copropriétés. Rappelons que selon la SCHL une copropriété est un «logement de propriété privée situé dans un ensemble résidentiel ou sur un terrain qui appartient à tous les propriétaires des logements compris dans l’ensemble.» Il y en a eu plus du double, soit 57 mises en construction de copropriétés en 2019, comparativement à 22 en 2018.

Nicolas Bernatchez, analyste chez la SCHL, a expliqué par voie de communiqué que cette hausse soudaine est venue sauver le bilan des mises en chantier de la RMR. «Le bilan cumulatif des mises en chantier en 2019 dans la région métropolitaine de Saguenay s’est inscrit en légère hausse de 3 % par rapport à l’année précédente. Une faible baisse de l’activité du côté des logements en propriété absolue et des logements locatifs a été compensée par un nombre un peu plus élevé de logements en copropriété», a-t-il souligné, par voie de communiqué. 

Il a également avancé que même si le nombre de mises en chantier augmente dans la municipalité, il reste que le marché est ralenti. «Dans l’ensemble, la construction résidentielle dans la région est demeurée limitée par la faible croissance de la population», a-t-il continué. 

Prix de l’immobilier à Saguenay

Les prix des logements à Saguenay, tous types confondus, ont légèrement augmenté au cours de la dernière année. L’agrégat, qui est calculé à partir de la moyenne pondérée de la valeur médiane de tous les types de propriétés étudiés, a connu une hausse de 2,8 % entre les deux dernières années à Saguenay. En 2018, le prix médian de l’agrégat était de 207 617 $ et il est passé à 213 456 $ en 2019.

C’est que nous apprend Royal LePage, dans son Étude sur le prix des maisons au Canada. On y détaille les renseignements sur les trois types de logements les plus populaires au pays, dans les 64 plus grands marchés immobiliers du Canada. 

Pour la majorité des types de logements à Saguenay, le prix a légèrement augmenté au cours de la dernière année. Les maisons de plain-pied ont connu la plus grande hausse, soit de 7,6 %, passant du prix médian 197 002 $ en 2018 à 211 963 $ en 2019. Les prix médians des appartements en copropriétés ont eux aussi augmenté, de 1,4 %, passant de 177 627 $ à 180 147 $.

La surprise a été remarquée pour le marché des maisons de deux étages, qui a connu une chute de prix importante. Alors que le prix médian était de 234 487 $ en 2018, il est passé à 220 202 $ en 2019, soit une baisse de 6,1 %.

Au national

Les Saguéneens ont une maigre facture, lorsqu’ils achètent une résidence, s’ils se comparent au reste des plus grands marchés immobiliers du Canada. Toujours selon l’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage, le prix de l’agrégat au Canada était de 648 544 $, ce qui démontre une augmentation de 2,2 %, comparativement à la dernière année. Dans les prévisions faites par les analystes qui étudient la prochaine année, on peut remarquer que les prix continueront à légèrement grimper. Ils prévoient que le prix médian l’agrégat sera de 669 800 $, ce qui indiquerait une hausse de 3,20 % par rapport à 2019.

Entre 2018 et 2019, pour le Canada

• Le prix médian des maisons à deux étages a augmenté de 2,3 %, pour attendre 761 817 $. 

• Le prix médian des maisons de plain-pied a connu une hausse modeste de 0,7 %, pour attendre 537 622 $.

• Pour les copropriétés, le prix médian est celui qui a connu la plus grande hausse, soit de 3,3 %, pour atteindre 487 525 $.

Décoration

Le bois, un indémodable

Il est dans toutes les tendances. Parfois classique ou contemporain, il peut de cette façon chaque année sous de nouvelles formes et couleurs, s’insérer dans n’importe quel style en vogue, passant par le scandinave, le rustique ou le moderne.

En plus, ce matériau ne s’applique plus seulement aux planchers ou aux gros meubles, on le retrouve sur une foule d’accessoires. Il suffit seulement de trouver l’objet parfait et le tour est joué, vous aurez rafraîchi votre décor tout en lui ajoutant une touche originale. Voici quelques idées.

Art de vivre

Foodvisor: quand prendre une photo nous aide à manger mieux

Et si une simple photo de votre assiette vous permettait de connaître le bilan nutritionnel de celle-ci? Et bien, c’est maintenant possible, avec l’application Foodvisor. Basée sur des algorithmes d’intelligence artificielle, cette application souhaite aider les gens à mieux manger en permettant à ses utilisateurs de découvrir les qualités du contenu de leur assiette, en plus d’une foule d’informations nutritionnelles sur les produits qu’ils consomment, le tout, à partir d’une photo de votre téléphone.

Le fonctionnement est très simple. L’utilisateur prend une photo de son assiette et l’application reconnaît automatiquement les aliments et leurs quantités. Foodvisor fournit alors à l’utilisateur un bilan nutritionnel complet de ce qu’il va manger. Si l’application fait une erreur dans la reconnaissance des aliments, l’usager peut changer lui-même l’information ou ajouter les aliments manquants pour avoir un bilan plus complet. 

Pour avoir accès à ces informations, l’utilisateur doit créer un profil. Il pourra ensuite apprendre le nombre de calories qu’il devrait consommer selon son poids, sa grandeur et son âge. Dans le calcul, l’application prend également en compte les activités physiques pratiquées par la personne dans sa journée. L’utilisateur peut connaître le nombre de calories qu’il dépense en pratiquant son sport et s’outiller pour mieux comprendre comment adapter le contenu de son assiette en conséquence. En s’inscrivant, l’utilisateur a accès à quelques conseils généraux, des recettes et aux commentaires de d’autres utilisateurs.

L’application de base est gratuite, mais une version payante Premium est également offerte et permet de communiquer avec des diététiciens et de recevoir un programme alimentaire adapté à ses goûts. Par exemple, l’usager peut choisir un programme végétarien, avec une faible teneur en glucides ou encore sans gluten. Des recettes et des conseils quotidiens sont également envoyés aux personnes qui choisissent ce programme payant.

Cette application a été créée en 2015, par trois ingénieurs français et une diplômée. C’était au départ un projet de fin d’études, qui est rapidement devenu une entreprise. Lancée depuis 2018, elle ne cesse de trouver de nouveaux usagers. Depuis sa création, plus de 2 millions de personnes ont utilisé cette application qui reconnaît maintenant quelque 1 200 aliments. Plus de 20 millions de repas ont été entrés dans sa banque de données. Foodvisor a gagné plusieurs prix à travers le monde depuis sa création. 

Décoration

Un doux rose

Calme, tendre, romantique, reposant. Le rose pâle n’a jamais été aussi présent dans les décors. Cette couleur a réussi à se tailler une place dans toutes les palettes des tendances 2020 et sa popularité ne semble pas s’estomper

Elle a prouvé, une bonne fois pour toutes, qu’elle n’est pas seulement jolie dans les chambres des jeunes filles. Chic et intemporelle, elle ajoute une touche de lumière et une originalité aux pièces maîtresses d’une maison, tout en restant discrète. Si vous avez envie de l’ajouter à votre demeure, mais que vous ne savez pas par où commencer, ces meubles, peintures et accessoires vous donneront certainement l’inspiration qu’il vous faut pour pouvoir oser cette couleur en toute confiance.

Habitation

Les dangers quotidiens pour les animaux domestiques

Nos maisons sont parfois le théâtre de mille et un dangers pour nos animaux, sans que nous le sachions. Entre nos plantes, notre nourriture et nos médicaments, nos petites bêtes sont souvent intéressées par des miettes qui pourraient mettre en péril leur santé. Il est important de garder sa maison propre, ordonnée et surtout, bien connaître les danger qui se trouvent dans notre demeure.

La nourriture 

Même s’il est tentant de donner notre nourriture à notre compagnon, surtout lorsqu’il nous fait de beaux yeux, il est important de savoir que plusieurs aliments comportent de grands risques pour sa santé. Par exemple, le chocolat contient de la théobromine, un composé toxique pour les bêtes. La pâte à pain, quant à elle, peut gonfler dans le ventre des bêtes et causer des blessures. Il faut aussi surveiller les avocats puisqu’ils contiennent de la persine, une toxine dangereuse pour les animaux. Tous ces aliments ne doivent pas traîner sur le comptoir. Les noix de macadam, les raisins secs et frais, les échalotes, les oignons et l’ail sont eux aussi à proscrire de leur régime et comportent un lot de risques.

Des spécialistes conseillent aussi de ne pas donner de produits laitiers, ainsi que des œufs crus, puisque certains animaux les digèrent mal. Ces produits peuvent porter des bactéries comme E. coli ou la Salmonella. Les os de viande peuvent aussi causer un étouffement ou une obstruction intestinale chez votre bête. Ils sont donc à éviter! 

Cour et jardin

Le dracaena: une plante élégante

Cette plante d’intérieur est notamment reconnue pour la robustesse de son feuillage et pour sa couleur d’un vert éclatant. Facile d’entretien, le dracaena ressemble particulièrement au palmier de par sa stature. Aussi appelée dragonnier, cette plante se caractérise en effet par ses longues feuilles vertes, parfois striées de rayures rouges, brunes ou jaunes, lesquelles poussent aux extrémités des tiges. Curieux d’en savoir davantage ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette espèce des plus exotiques.

Caractéristiques

• Les dracaenas appartiennent à la grande famille des agavacées qui compte de nombreuses espèces d’arbres et d’arbustes.

• Cette plante est originaire d’Afrique tropicale ou d’Asie.

• Ils ont une croissance d’environ 10 à 15 cm en hauteur par année. Toutefois, ces plantes dépassent très rarement trois mètres lorsqu’elles sont cultivées à l’intérieur.

Entretien

• Le dracaena se développe parfaitement lorsque la température oscille entre 20-22 degrés et nécessite une très bonne lumière et même du soleil.

• Au printemps et en été, arrosez la plante de façon régulière tout en laissant sécher le terreau en surface entre deux arrosages (un arrosage tous les quatre à cinq jours est suffisant). 

• Dès l’automne et également en hiver, commencez à réduire doucement les arrosages. Ainsi, un arrosage ou deux par mois suffiront à nourrir adéquatement votre plante.

Habitation

Pelleter: une activité souvent recommencée

Avec les accumulations généreuses de neige que l’on reçoit chaque hiver au Québec, pelleter est une nécessité. Cette activité, de prime abord simple à effectuer, exige toutefois une bonne préparation pour éviter les possibles blessures.

En effet, lors du pelletage, vous effectuez une série de mouvements répétés sur une période prolongée, ce qui peut malencontreusement causer des blessures au dos, aux épaules et au cou. Le fait de soulever la neige de façon répétitive demande également un effort cardiovasculaire et respiratoire somme toute important. Pour un hiver sans blessures et un pelletage des plus sécuritaires, nous vous proposons quelques conseils à mettre en pratique!

Pelle adéquate 

Le choix d’une bonne pelle n’est pas anodin. Avec un outil adéquat, vous diminuez les risques de blessures et augmentez votre efficacité. D’abord, en ce qui a trait au manche, assurez-vous que celui-ci soit robuste et léger ainsi que légèrement courbé. Optez également pour une poignée en plastique plutôt qu’en métal puisqu’elle est plus légère et moins froide. La palette doit aussi être adaptée à votre tâche. Ainsi, choisissez une palette large pour pousser la neige et une palette plus étroite pour soulever et projeter la neige. Il est conseillé de maintenir fermement la poignée et le manche de la pelle et de déposer la neige du même côté que la main qui empoigne le manche. 

Une bonne technique 

L’effort dépensé pour soulever la neige est considérable et puisque vous aurez à pelleter de façon régulière cet hiver, mieux vaut être bien préparé. Une technique adéquate vous aidera à prévenir les blessures. Ainsi, veillez à :

•    garder les pieds écartés afin de favoriser le transfert de poids;

•    placer les mains à la largeur des épaules;

•    plier les genoux (utilisez les muscles de vos cuisses pour forcer);

•    placer vos pieds et votre corps dans la direction du mouvement pour éviter les torsions et les rotations;

•    ne pas excéder 4 pieds de hauteur lorsque vous lancer la neige;

•    utiliser une cadence régulière (le rythme recommandé est d’environ 15 pelletées par minutes).

S’activer 

Avant de vous atteler à la tâche, débutez par une activation du corps. Vous pouvez par exemple marcher cinq minutes et faire quelques exercices de flexion du tronc et des bras. Durant le pelletage, hydratez-vous adéquatement, puisque vous risquez fort bien de transpirer. 

Sachez qu’à tout moment, vous devriez être en mesure de parler en effectuant votre tâche. Si la corvée s’avère trop ardue, pensez à fractionner le pelletage en plusieurs petites sorties. 

Art de vivre

Presque végé: une approche réaliste pour manger moins de viande

La nutritionniste Geneviève O’Gleman lance son troisième livre de cuisine en solo, intitulé Presque végé. Il sera sur les tablettes à partir du 23 janvier prochain. Dans celui-ci, elle explore les nombreuses possibilités du véganisme, « sans rigidité, sans jugement et sans obligation. »

L’auteure espère encourager les Québécois à troquer petit à petit les portions de viande pour les légumes et les sources de protéines végétales. Mme O’Gleman propose donc aux consommateurs de diminuer leurs portions de viande, sans toutefois essayer de devenir végétariens du jour au lendemain. Elle « lance une invitation à élargir ses horizons, un petit pas à la fois, avec des recettes faciles à cuisiner, savoureuses, et gourmandes », écrit son équipe, par voie de communiqué de presse. 

Il faut savoir que ce livre n’est pas un adieu à la viande, puisqu’elle y est tout de même présente dans les différentes recettes, sauf qu’elle y est en plus petite quantité. La nutritionniste souligne qu’en suivant Presque végé, on devient un végétarien à temps partiel ou encore un carnivore en congé!

Art de vivre

Revaloriser son sapin de Noël

Différentes collectes sont organisées samedi, afin que les habitants du Saguenay-Lac-Saint-Jean puissent donner une deuxième vie à leur sapin de Noël naturel. Plusieurs municipalités de la région participent à ces initiatives écologiques.

Sapin du bon sens 

La 28e édition de la collecte Sapin du bon sens, organisée par l’Association forestière Saguenay-Lac-Saint-Jean et plusieurs partenaires, se déroulera tout au long de la journée de samedi, aux quatre coins de la région. La collecte des sapins naturels s’effectuera dans plus d’une trentaine de municipalités. 

Le but de cette activité est de sensibiliser la population à son choix de consommation d’arbre, ainsi qu’à la récupération de ce dernier à la fin du congé des fêtes. «Ce geste vert permet de donner une deuxième vie à votre arbre, car on en fait du compost, du pallis, des huiles essentielles ou on l’utilise à diverses autres fins. Chaque 1000 arbres recueillis servent à la production de 22 mètres cubes de compost, soit 630 sacs de 35 litres, ce qui évite l’enfouissement de 12 tonnes de matières», écrit l’organisation sur son site Internet.

L’année dernière, 1664 sapins avaient été récupérés. Depuis le début de l’opération, c’est un total de 176 993 sapins qui ont été recueillis lors des événements.

Les municipalités participantes, leur point de dépôt ainsi que leurs heures d’ouverture se retrouvent sur le www.rmrlac.qc.ca.

Distille ton sapin

La municipalité de Ferland-et-Boilleau organise sa propre activité, samedi, à compter de 11 h 30. On invite tous les intéressés à venir déposer leur sapin naturel au Centre de valorisation des ressources forestières de la municipalité. Tous les participants peuvent ensuite repartir avec une bouteille d’huile essentielle faite à partir des sapins. Ce cadeau est également offert à ceux qui n’apportent pas de sapin. 

Une foule d’activités entourent la collecte. Un verre de vin chaud et de la tisane boréale seront servis sur place et une tourtière sera également partagée. Des desserts aux huiles essentielles boréales seront offerts. Il y aura aussi la possibilité de faire un tour de traîneau à chiens et les participants pourront profiter de la musique de Ovide Coudé. 

L’activité est gratuite pour tous. Tous les détails se retrouvent sur l’événement Facebook Distille ton sapin.

Décoration

La géométrie décuplée

Les formes géométriques, en vogue depuis quelques années se multiplient encore aujourd’hui dans les décors actuels. Utilisées à petites doses, celles-ci apportent une touche à la fois vintage et moderne. Triangles, cubes, losanges et hexagones, on retrouve ces formes dans de nombreuses déclinaisons avec des couleurs éclatantes jumelées au laiton ou au béton. Coussins décoratifs, luminaire, jeté, les éléments graphiques qui tapissent ces objets décoratifs, accrochent immédiatement le regard. Toutefois, pour éviter de surcharger la pièce, mieux vaut les ajouter avec parcimonie. Voici d’ailleurs quelques objets décoratifs issus de cette tendance.

Habitation

En mode vacances!

Pour plusieurs, le temps des Fêtes est synonyme de vacances. Ainsi, après avoir mangé des repas gargantuesques et célébrer avec famille et amis, le temps est maintenant venu de relaxer et de relâcher la pression avant le retour imminent au boulot! À l’horaire, pratiquement aucune obligation, si ce n’est que de vous accorder des moments de répit tout en faisant abstraction de la routine quotidienne. Nous vous présentons une journée typique de vacances à la maison! Repos, détente et confort sont au rendez-vous.

Commencer la journée bon pied

Un café sur le pouce et une rôtie vitement engloutie, voilà le type de déjeuner auquel vous êtes habitués. En vacances, prenez le temps de cuisiner un bon repas digne d’un restaurant. Bacon, jambon, œuf, fromage, petits fruits, rien de mieux qu’un bon déjeuner pour commencer la journée du bon pied!  

Le cadran en veille

Pas de cadran ni d’horaire réglé au quart de tour, c’est le temps de décrocher et d’oublier les heures qui passent. Vous avez le droit d’étirer la matinée dans le confort de votre lit. Vous avez également le droit de vous coucher à l’heure qu’il vous plait et même de faire des siestes, pourquoi pas!  

Les obligations sur pause

Même si la maison est sens dessus dessous, que vos armoires fourmillent de graines et que votre panier de linge sale a atteint sa pleine capacité, rappelez-vous qu’il n’y a pas le feu! Pour éviter de vous surmener et pour vous soustraire quelque peu des tâches quotidiennes, accordez-vous le droit de remettre à plus tard l’instant d’une journée. L’heure n’est pas au grand ménage, mais plutôt à la détente et au repos. 

Le pyjama, un essentiel

Remisez vos vêtements de travail et troquez-les pour un pyjama ultra confortable! Après tout, rien ne vous oblige à enfiler d’autres vêtements. Du matin au soir, votre ultime accoutrement peut très bien se résumer en un seul et même morceau de vêtement, le PYJAMA! 

Rien faire?

Il neige à plein ciel à l’extérieur et les températures sont en chute libre? Armez-vous d’un bon chocolat chaud et rattrapez vos émissions. Vous pouvez également vous adonner à d’autres passe-temps, comme faire des casse-têtes, tricoter, lire, faites ce qui vous chante, un point c’est tout! 

Jeux de société

Sortez les jeux de société et rassemblez toute la famille autour de la table! Selon le magazine Protégez-vous, 15 jeux ont décroché cette année la meilleure note, soit cinq étoiles, sur les 33 nouveautés évaluées par des experts. On répertorie parmi eux : Enquêtes criminelles, Les Charlatans de Belcastel, Naga Raja ainsi que Clac Mots. 

Art de vivre

Des résolutions à toutes épreuves!

Une nouvelle année qui débute est en quelque sorte un nouveau chapitre que l’on entame, tourné vers l’avenir. On garde alors en mémoire les bons souvenirs et on balaie du revers les périodes plus ombrageuses. Les prémices d’une nouvelle année permettent également de faire le point sur certains aspects de la vie courante que l’on aimerait changer ou améliorer. À l’instar de ceux et celles qui décident d’entreprendre des résolutions qui ne tiennent pas la route, pourquoi ne pas tout simplement vous fixer de nouveaux objectifs réalisables à court terme. Adopter des comportements plus responsables en réduisant à la source peut d’ailleurs s’avérer un excellent défi à relever. Nous vous donnons quelques trucs pour y arriver!

Planification

L’achat de nourriture occupe une grande proportion de nos dépenses quotidiennes. Afin de diminuer autant que possible les factures d’épicerie, une bonne préparation s’impose! Ainsi, en jetant un coup d’œil aux rabais de la semaine, vous pourrez planifier les repas à venir. Une chute de prix est à prévoir pour le poulet? Achetez-en plusieurs à la fois et faites congeler les surplus! 

Faire plus avec moins 

Certains aliments peuvent facilement être substitués par d’autres de sorte qu’il est possible de cuisiner avec ce que vous avez sous la main! Par conséquent, au lieu de retourner à l’épicerie de maintes fois, soyez imaginatifs et utilisez les ingrédients que vous avez déjà en votre possession. 

Achat en vrac 

Aujourd’hui, il est plus simple que jamais de se tourner vers l’achat en vrac et le zéro déchet. En effet, plusieurs commerces offrent désormais cette option! Que ce soit pour les produits ménagers, les produits hygiéniques ou les aliments, acheter en vrac vous permettra d’économiser des sous en plus de faire un geste solidaire pour l’environnement. Acheter en gros limite de surcroit le suremballage et la production de déchets inutiles. 

Achat local 

Encourager des commerçants de la région et par le fait même soutenir l’économie régionale est également un geste solidaire qui a des répercussions positivies sur l’environnement. En favorisant l’achat local et en optant pour des produits fabriqués au Québec, le transport est à priori grandement diminué et les risques de pertes sont moindres.

Récupérer et réutiliser 

Le concept de récupération et de réutilisation ne sont pas nouveaux, or, ils sont toujours d’actualité. Pour continuer sur cette belle lancée, il importe cependant de récupérer de façon efficiente. Voici d’ailleurs un petit aide-mémoire qui peut s’avérer très pratique pour répartir correctement vos déchets : www.recyc-quebec.gouv.qc.ca. 

Compostage 

En attendant l’arrivée imminente des bacs bruns, il est toujours possible de continuer ou de commencer à composter à la maison! Sachez qu’il existe en région des formations gratuites offertes par Eurêko afin d’apprendre les rudiments du compostage. Pour plus d’informations, consultez le www.eureko.ca. 

Selon le Baromètre de la consommation responsable 2019, 43,2 % des Québécois limitent l’achat de produits générant des déchets superflus, comme les dosettes à café à usage unique. 58,8 % déclarent quant à eux, acheter fréquemment des aliments locaux frais. Refuser, réduire, recycler, composter et même réparer sont, selon les recherches, les grandes bases de la réduction des déchets au quotidien. Voici quelques statistiques à l’appui. 

Refus de consommer des produits générant des déchets superflus

J’ai refusé les sacs lors d’un achat en magasin  

58,7 %

J’ai privilégié des produits avec peu d’emballage  

57,4 %

Je n’ai pas utilisé de dosettes à café à usage unique  

43,2 % 

J’ai limité l’achat de produits suremballés  

35,8 %

Utilisation de contenants réutilisables

J’ai utilisé une gourde d’eau réutilisable  

66,4 % 

J’ai utilisé une tasse réutilisable pour les boissons chaudes  

64,9 %
 

Pratiques pour limiter le gaspillage alimentaire

J’ai fait une liste d’épicerie pour établir mes repas  

60,8 %
 

J’ai planifié mes repas  

53,3 %

Source : ocresponsable.com

Art de vivre

Cuisiner les restants de dinde

Les festivités des Fêtes terminées, votre réfrigérateur déborde de nourriture à force d’avoir cuisiné de trop grosses quantités ? Et oui, Noël rime souvent avec abondance et buffets gastronomiques. Quelle chance de pouvoir se remplir la pense à outrance et célébrer autour d’un bon festin! Nous vous proposons quelques recettes qui vous permettront de vous délecter encore un peu de votre dinde dûment préparée. Voici donc la dinde déclinée de trois façons différentes.

Ragoût d’orge aux légumes racines et à la dinde

Ingrédients

  •  1 litre (4 tasses) de bouillon de poulet
  •  180 ml (3/4 tasse) d’orge mondé
  •  1,5 litre (6 tasses) de légumes racines coupés en dés au choix (carottes, céleri-rave, rutabaga, oignon, céleri)
  •  45 ml (3 c. à soupe) de beurre
  •  500 ml (2 tasses) de bouillon de poulet
  •  250 ml (1 tasse) de pois sucrés coupés en 3 ou 4 tronçons
  •  500 ml (2 tasses) de dinde cuite coupée en cubes
  •  Sel et poivre
  •  125 ml (1/2 tasse) de pacanes concassées et grillées
  •  Feuilles de persil plat
  •  Copeaux de cheddar fort

Préparation 

Dans une casserole, porter à ébullition 1 litre (4 tasses) de bouillon de poulet et 180 ml (3/4 tasse) d’orge mondé. Laisser mijoter doucement à découvert, environ 40 minutes ou jusqu’à ce que l’orge soit tendre et que le bouillon soit complètement absorbé. Réserver. Dans une autre casserole, dorer 1,5 litre (6 tasses) de légumes racines coupés en dés au choix (carottes, céleri-rave, rutabaga, oignon, céleri) dans 45 ml (3 c. à soupe) de beurre. Ajouter le 500 ml (2 tasses) de bouillon de poulet et porter à ébullition. Laisser mijoter doucement à couvert, environ 15 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter 200 ml (1 tasse) de pois sucrés coupés en 3 ou 4 tronçons, l’orge cuite et 500 ml (2 tasses) de reste de dinde cuite coupée en cubes. Poursuivre la cuisson, à découvert, environ 5 minutes ou jusqu’à ce que les pois soient al dente. Saler et poivrer. Si désiré, garnir avec 125 ml (2 tasses) de pacanes concassées et grillées et de feuilles de persil plat. 

Source : ricardocuisine.com

Design

S’intéresser au quotidien

Tous les grands designers du dernier siècle ont eu, lors de leur carrière, un meuble marquant. Philippe Starck ne fait pas exception, alors que sa chaise Louis Ghost et ses reproductions sont encore retrouvées dans des millions de décors des plus modernes. Maintenant offerte en couleurs et en version pour enfants, elle a tout pour se glisser à merveille dans n’importe quelle demeure, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Avec cette chaise, le designer voulait actualiser celle popularisée par Louis XVI, pour la rendre au goût du jour.

Encore aujourd’hui, notre mobilier est marqué par leurs influences. Dans tous les foyers, on aperçoit des chaises inspirées celle de Charles Eames, des sofas douillets ressemblant à ceux de Florence Knoll et l’extérieur de nos maisons nous rappellent le style unique de Frank Lloyd Wright. Sans le savoir, les designers et architectes d’hier et d’aujourd’hui ont marqué l’intérieur et l’extérieur de nos demeures. L’équipe du Toit et moi vous présentera, au fils des prochaines semaines, une série de ces artistes qui ont changé à jamais l’avenir de nos décors.

Philippe Starck est né en 1949 à Paris. Fils d’André Starck, un ingénieur en aéronautique, le jeune garçon a pris plaisir à écouter les histoires de son père, qui construisait des avions légers. Dès son plus jeune âge, on le retrouve en train de démonter et remonter ses jouets, alors qu’il avoue s’intéresser aux différents styles, lignes et modèles.

Alors qu’il ne complète pas ses études à l’École Nissim de Camondo de Paris, le jeune homme préfère se lancer rapidement sur le marché du travail. Il crée Starck Products, en 1979, où comme Charles Eames, il souhaite démocratiser les objets du quotidien. Il veut, en les créant, penser tout d’abord à leur fonctionnalité. Il s’intéresse autant au design d’ameublements qu’à l’architecture.

Cour et jardin

Le Ficus Benjamina : l’arbre d’intérieur

Également appelé « figuier pleureur », cet arbuste aux feuillages bien fournis est très populaire dans les décors intérieurs. En raison de sa stature somme toute imposante, il habille humblement les décors et ajoute une touche de vivacité et d’exotisme. Originaire de l’Inde, le ficus peut atteindre dans son milieu naturel 30 mètres de hauteur. Or, lorsqu’elle est cultivée à l’intérieur et taillée régulièrement, cette plante, d’un vert flamboyant, ne dépasse par les 3 mètres de hauteur. Apprenez-en davantage sur cette espèce qui exige peu d’entretien et beaucoup d’amour!

CARACTÉRISTIQUES

  • Le ficus appartient à la famille des moracées qui comptent environ 1000 espèces et sous espèces dont les plus populaires sont le ficus benjamina, le ficus elastica et le ficus lyrata.
  • Cette plante possède une grande capacité d’adaptation à son environnement.
  • Le ficus possède des feuilles solides, d’un vert éclatant lorsqu’elles sont jeunes et d’un vert sombre lors de leur croissance. 

 

Habitation

Un coin musique en accord avec votre style

Que vous soyez un véritable mélomane ou tout simplement un amoureux de la musique, force est d’admettre que celle-ci est omniprésente dans notre quotidien. Une chose est certaine, la musique insuffle une panoplie d’émotions et il est plutôt difficile de rester indifférent à l’écoute d’une mélodie joyeuse ou encore même plus triste. Pour les vrais mordus, la musique est en quelque sorte la trame sonore de leur vie et les accompagne dans leurs actions quotidiennes. Dans la voiture, au bureau ou au centre d’entraînement, celle-ci apporte des ponctions de sens à leur vie! Nous vous proposons dans ce texte quelques astuces pour aménager un coin musique, pour que cette passion se traduise jusque dans la décoration de votre maison!

L’emplacement approprié

Si l’espace vous le permet, l’idéal est d’aménager votre espace musique dans une pièce dédiée à cet effet. Choisissez alors une pièce loin des chambres à coucher et pour éviter de déranger les voisins, ajoutez une insonorisation supplémentaire. La première technique plus drastique, qui consiste à ouvrir les murs afin d’y ajouter de la laine insonorisante ainsi que des panneaux acoustiques, exige un investissement somme toute important. Or, sachez qu’il est possible de diminuer le bruit en apportant quelques modifications mineures à votre environnement. Ajouter du tapis, installer du caoutchouc sur vos haut-parleurs et faire l’acquisition d’une couverture de son pourront aider à amortir les chocs et à absorber les bruits. 

En d’autres cas, il est toujours possible d’ajouter un coin musique à une pièce existante ou dans un endroit de la maison laissé pour compte. L’essentiel est de choisir un endroit stratégique qui vous permettra d’écouter votre musique paisiblement sans déranger les autres occupants de la maisonnée. 

Décoration

La table de cuisine, une pièce de résistance

La salle à manger est sans aucun doute un endroit privilégié dans la maison pour recevoir famille et ami. Que ce soit lors d’un souper plus festif ou lors d’un souper de semaine plus traditionnel, se réunir autour d’un bon repas est toujours agréable. Votre table de cuisine est d’ailleurs la pièce maîtresse de la salle à manger, celle qui pendant de nombreuses années, sera le point de rencontre par excellence pour recevoir vos invités! Il importe alors de choisir le mobilier qui conviendra à vos besoins et qui pourra assurément perdurer pour les 10 à 15 prochaines années. Voici donc quelques critères de sélection pour orienter l’achat de cette pièce de résistance.

Déterminer l’utilisation

Étant donné que votre mobilier de salle à manger vous servira pour une période de temps somme toute assez importante, prenez le temps de comparer les différents modèles selon des critères d’utilisation que vous aurez préalablement établis. Avec la popularité grandissante des ilots de cuisine multifonctionnels, ceux-ci peuvent pratiquement suppléer à la table traditionnelle. Dans le cas échéant, votre table de cuisine sera fort probablement reléguée au second plan. Optez alors pour un mobilier de plus petite dimension qui pourra davantage se dissimuler dans votre pièce. Si l’utilisation de votre table est toute autre et que vous êtes souvent l’hôte des soirées entres amis, choisissez alors un modèle pouvant recevoir plusieurs personnes. La table de cuisine peut également faire office de bureau, notamment pour les enfants qui y feront leurs devoirs. 

Déterminer les dimensions

Il peut parfois être difficile de visualiser ce à quoi une table de cuisine peut ressembler une fois installée dans votre salle à manger, puisqu’en magasinant, l’espace est souvent trompeur! Ainsi, pour éviter de vous retrouver avec une table de mauvaises dimensions, prenez soin de bien mesurer l’espace qui accueillera votre table. 

Prévoyez un minimum de 42 pouces de dégagement entre la table et les murs afin que les gens puissent s’asseoir et se lever.

Pour un maximum d’aisance, assurez-vous de garder environ deux pieds d’espace pour chaque personne. Donc, si votre table a une longueur de six pieds, vous pouvez compter trois places de chaque côté de la table. 

Déterminer le style

La tendance des dernières années est davantage aux tables de style rustique, lesquelles se définissent par leur construction en bois brut. Ces tables peuvent tout autant convenir dans une décoration au style plus moderne que champêtre! On retrouve également en magasin des modèles plus traditionnels qui traversent bien le temps. Généralement constituées de bois, ces tables sont davantage classiques. Toutefois, de nombreux artisans proposent aujourd’hui des modèles sur mesure, de sorte qu’il est possible de mélanger les styles pour une table totalement unique et personnalisée. Par exemple, une surface de bois massive ainsi que des pattes en acier feront un heureux mélange entre tradition et modernité. Le choix des chaises peut également contribuer au style de votre table! Pour ajouter un peu de fantaisie à votre salle à manger, osez différentes textures ainsi que différents modèles. L’ajout de deux chaises bergères aux extrémités de la table, jumelées aux chaises capitaines, apportera une touche originale à votre mobilier. 

Voici différents modèles tirés de Pinterest.

Habitation

Location de chalet; prudence et prévoyance

Les vacances du temps des Fêtes tant souhaitées sont enfin arrivées! Après la tornade des réunions de famille et des partys de bureau, une petite accalmie devrait se faire sentir avant le retour au boulot. L’appel des voyages s’empare de vous et l’envie vous prend de vous évader outre-mer? Et si vous optiez plutôt pour un séjour nordique dans un chalet des environs? La location de chalet est en effet une excellente option de vacances à moindres coûts. Vous aurez la chance de vous retrouver dans un paysage enchanteur, entouré des gens qui vous sont chers et avec qui vous pourrez construire des souvenirs impérissables. Or, prudence et prévoyance sont de mise afin de faire un choix judicieux!

Par où commencer

C’est décidé, vous souhaitez vous louer un chalet pour les vacances de Noël et toute la famille est déjà fébrile à l’idée de se réunir dans un endroit des plus apaisants. Toutefois, avant d’entreprendre vos recherches, réunissez d’abord toute la maisonnée afin de dresser une liste de vos besoins et de vos attentes. Le lieu choisi devra être en raccord avec les activités que vous désirez faire, le nombre de personnes à héberger, la distance que vous êtes prêts à parcourir, le prix à débourser, etc. En raffinant votre liste de besoins, vos recherches seront plus directives et rapides et vous permettront de faire rapidement une sélection des options qui s’offrent à vous. Il va s’en dire que plus tardez à réserver votre chalet, plus l’étau se resserre quant aux endroits disponibles, soyez donc prévoyants. 

En ligne

Avec Internet, il est plus que jamais facile et simple de réserver un lieu d’hébergement. D’ailleurs, il existe au Québec de nombreuses plateformes fiables qui ont fait leur marque dans le domaine de la location immobilière : RSVPchalets.com, Airbnb et Tourisme Québec, font partie du lot. Ces sites spécialisés sont encadrés et les propriétaires se doivent de respecter des conditions légales, comme l’attestation de classification officielle de la Corporation de l’industrie touristique du Québec. En utilisant des sites non spécialisés comme ceux des petites annonces, vous prenez le risque de vous river à des propriétaires ayant plus ou moins d’expérience dans le domaine de la location ou encore même de louer un chalet de façon illégale.   

Des critères essentiels

En plus des critères de bases à vérifier comme le nombre de chambres incluses, le prix, les heures d’arrivée et de départ, quelques critères supplémentaires pourront vous aider à faire votre choix. En voici quelques-uns : 

Commodités incluses : (bois de chauffage, serviettes, vaisselles, accessoires de sport, piscine, spa, télévision, internet, draps, produits ménagers, etc.). En conséquence de ce qui se trouve dans votre chalet, vous pourrez vous préparer adéquatement et ainsi éviter les surprises et les désagréments. 

La règlementation relative au chalet : demandez au propriétaire s’il s’agit bien d’un chalet non-fumeurs, si les animaux sont acceptés ou non, si vous devez faire vous acquérir du lavage et du ménage avant de quitter les lieux, etc.

L’accessibilité au chalet et aux environs : comme il serait malheureux de rebrousser chemin en raison d’une route trop risquée pour votre véhicule, vérifiez le chemin pour vous rendre à destination. Vous pouvez également vous informer des services à proximité comme les dépanneurs et les épiceries. 

Les politiques en vigueur : il est primordial de vous renseigner sur les politiques en cas de bris, d’annulation ou autres dommages matériels et de prévoir une assurance si nécessaire. À cet égard, il est recommandé de signer un contrat incluant des clauses de base, telles que les heures d’arrivée et de départ, les conditions de location (le prix d’hébergement, le dépôt demandé et les inclusions ainsi que les conditions d’annulation). 

Bon repos et bonnes vacances à tous! 


Source : www.rsvpchalets.com

Cour et jardin

Plante à découvrir

Les plantes d’intérieur n’ont jamais eu aussi la cote dans les décors. On aime les succulentes, les cactus, mais les plantes aux grands feuillages restent un incontournable pour nos intérieurs. De plus en plus de personnes optent pour la Monstera deliciosa, puisque l’unicité de ses feuilles, sa grandeur et sa facilité d’entretien fait qu’elle se démarque des autres feuillus. Voici quelques informations qui vous expliqueront comment bien en prendre soin. Vous comprendrez pourquoi plusieurs la choisissent dans leurs demeures.

Le Monstera deliciosa : plus qu’une plante à la mode

CARACTÉRISTIQUES

•   Son nom complet est le Monstera deliciosa

•   C’est une plante d’intérieur qui peut atteindre jusqu’à 3 mètres

•   C’est l’une des plantes intérieures les plus vendues; elle est très résistante et facile d’entretien

Art de vivre

Des conserves en cadeaux

À l’approche de Noël, des centaines et des centaines de dollars seront dépensés afin d’offrir des cadeaux et de préparer les festivités à venir. Plusieurs réceptions sont en effet à prévoir, ce qui signifie également que vous devrez calculer dans votre budget cadeaux, de petites pensées à donner à vos hôtes. Or, si le cœur vous en dit et que vous êtes un tant soit peu bricoleur, une option économique et originale s’offre à vous : des cadeaux faits maison! Inspiré d’un simple pot pour les conserves, plus communément appelé pot «Mason», le Toit & Moi vous propose une belle déclinaison de présents personnalisés.

LA DENT SUCRÉE

Votre hôte raffole des sucreries et vous connaissez ce qui la fait réellement craquer? Rendez-vous dans un magasin en vrac et garnissez le pot de ses bonbons préférés! Ajoutez quelques décorations à votre pot, comme des boucles et des paillettes et vous aurez un cadeau unique et magnifique. 

Habitation

Récupérer: le mot d’ordre pour les célébrations de Noël

En cette période d’abondance qu’est celle de Noël, nombreux sont les déchets qui se retrouveront à la poubelle. En plus de diminuer à la source en réduisant autant que possible les achats inutiles, récupérer les matières de façon responsable peut grandement aider à réduire notre empreinte écologique. À l’aube de l’année 2020, nous sommes en effet plus que jamais conscientisés à l’importance de préserver notre planète pour les générations futures. Pour que votre temps des Fêtes soit encore plus vert et pour permettre aux adultes de demain de profiter pleinement des Noël à venir, nous vous proposons un petit aide-mémoire afin de départir clairement les matières recyclables et non recyclables.

Le sapin

Après avoir trôné dans votre salon durant quelques semaines, votre arbre de Noël naturel aura assurément perdu un peu de son charme originel. Le temps venu, commencez d’abord par retirer les décorations qui s’y trouvent et vérifiez qu’il ne reste plus aucun ornement. Comme toutes les années, la Ville de Saguenay participera à la grande collecte régionale des arbres de Noël; Sapin du bon sens, qui aura lieu cette année le 20 janvier. Pour consulter la liste des points de dépôt au Saguenay−Lac-Saint-Jean, visitez le www.rmrlac.qc.ca. 

Papier d’emballage et ornement

D’abord, afin d’éviter le suremballage, il existe de nombreuses alternatives pour emballer vos cadeaux de manière plus durable, les sacs de recyclage ainsi que le papier brun en sont d’ailleurs des exemples. Or, si vous utilisez du papier traditionnel, tentez de réutiliser celui-ci l’année suivante. Sachez toutefois que le papier d’emballage métallisé, les choux et les rubans décoratifs ne sont pas récupérables et finiront inévitablement à la poubelle. 

Jouets

Les enfants ont été gâtés cette année de sorte qu’un grand ménage des jouets s’impose? Commencez d’abord par demander à votre entourage si quelqu’un est intéressé à recevoir vos jouets. Vous pouvez faire de même en vous rendant dans les garderies environnantes ou dans les friperies. Par contre, s’ils sont brisés, ils devront malencontreusement terminer leur vie à l’écocentre pour une récupération appropriée. 

Verres à vin et boules de Noël cassés

Étant donné que les verres à vin et les boules décoratives ne sont pas conçus à partir du même type de verre que les contenants acceptables dans votre bac, leur place est uniquement dans la poubelle. 

Vaisselle en plastique

La vaisselle réutilisable devrait sans aucun doute être privilégiée au détriment de la vaisselle jetable. Vous retrouverez en effet en magasin des produits recyclables et biodégradables, lesquels pourront se retrouver dans votre bac ou encore même être lavés pour une seconde utilisation.  

Électronique

Vous avez reçu de nouveaux appareils électroniques et souhaitez vous départir des anciens? Peut-être y aurait-il preneur dans votre famille ou vos amis. Dans le cas contraire, optez pour l’option écologique et trouvez le point de dépôt officiel pour vos « serpuariens »
en visitant le Site recyclermeselectroniques.ca. 

Nourriture

Les repas copieux du temps des Fêtes se résultent très souvent par des aliments à profusion et donc beaucoup de restants. Certains aliments peuvent très bien être conservés longtemps au congélateur; un dépanneur plutôt intéressant pour vos lunchs à venir! Pourquoi ne pas offrir vos surplus à votre famille ou à un organisme de la région! Dans tous les cas, évitez au maximum que la nourriture se retrouve aux ordures. 

Utiliser mieux

Comme mentionné plus haut, la réduction des déchets à la source est l’avenue principale pour minimiser les déchets et le gaspillage. En repensant votre façon de consommer, vous pouvez également vous questionner sur la redéfinition de vos cadeaux. Ainsi, troquez un objet matériel pour un moment ou une expérience. Des billets pour un spectacle ou une activité sont à cet effet, une alternative qui plaira assurément à vos proches. 

Source : www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

Art de vivre

Le furoshiki, le nouvel emballage chouchou du temps des fêtes

Lorsque vient le temps de déballer les cadeaux, la veille de Noël, c’est toujours la même histoire. Quelqu’un doit sortir un sac de poubelle, afin de ramasser la tonne de papiers d’emballage, les rubans et les choux qui traînent sur le sol et qui ne servent plus; la majorité de ces papiers ne pouvant être recyclés. De plus en plus de personnes sont déçues de cette tonne de déchets qui revient et ont décidé de faire une action pour changer. Chaque année, ils sont plus nombreux à se tourner vers une technique traditionnelle japonaise d’emballage, appelé le furoshiki.

Écologique, réutilisable et plus facile qu’il en a l’air, le furoshiki ne demande qu’un morceau de tissu et un peu de savoir-faire. Tout aussi joli qu’un emballage cadeau traditionnel, il saura plaire à vos proches. Plusieurs techniques existent, avec différents types de nœuds et pour des cadeaux de toutes les formes et grandeurs.

Pour le faire, on peut utiliser tout morceau de tissus, que ce soit un foulard, un bandana, un drap, une taie d’oreiller et plus encore. Il est préférable que le morceau soit de forme carrée ou rectangulaire, afin de faciliter le travail. Lorsque votre proche aura déballé votre cadeau, vous pouvez lui offrir le tissu ou encore le reprendre pour une prochaine fois!

Auparavant, cette technique n’était pas nécessairement reliée aux cadeaux, elle servait surtout aux Japonais pour le transport de leurs produits de toilettes dans les bains publics. Elle est utilisée depuis plus de 1000 ans! 

Les différents systèmes de pliage et de nœuds sont expliqués sur de nombreux sites Internet. Certaines techniques sont plus faciles à réaliser que d’autres, ce qui fait que chacun arrive à le faire! 

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

La couleur de l’année dévoilée

Chaque année, Pantone, véritable référence dans l’univers de la décoration, dévoile la couleur qui fera vibrer le monde du design. Après l’Ultra violet de 2018 et le « Living Coral » de 2019, c’est au tour du « Classic blue » ou le Bleu classique, d’être à la tête des couleurs tendances pour 2020. Cette teinte de bleu, empreinte d’élégance et de simplicité, évoque la nature, les océans et la sérénité. 

Selon Leatrice Eiseman, directrice générale du Pantone Color Institute : « Le Bleu est la couleur qui a le plus profond impact sur notre psyché. D’un point de vue international, les gens du monde entier ont le même genre de réaction. Ce bleu nuit sombre en dit long : une journée qui se termine, un temps pour chercher refuge, pour demander silence, ce sont les différentes interprétations que nous avons récoltées au gré de nos interrogatoires. » Avec cette couleur, Pantone désir proposer une expérience alternative avec les couleurs, non seulement basées sur le visuel, mais sur un ensemble de sens : ouïe, touché, odorat. 

Vous laisserez-vous tenter par l’intemporalité de cette couleur? 

Source : pantone.com