Contenu commandité

Art de vivre

Du prêt-à-manger pour Trois fois par jour

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Vous êtes un fan incontesté du blogue culinaire Trois fois par jour? Vous dévorez aussi chacun des magazines du même nom sans oublier les livres de recettes de la marque qui font désormais partie de vos bibles culinaires? Eh bien, il y a fort à parier que vous voudrez goûter au tout premier produit de prêt-à-manger signé Trois fois par jour, une bûche au caramel et à la noisette que vous n’aurez qu’à savourer!

Offerte en exclusivité dans les IGA et IGA extra du Québec, la bûche est un hymne à la gourmandise. Elle se compose d’un biscuit roulade au chocolat, centré d’une délicieuse mousse au chocolat et caramel et d’un onctueux caramel au beurre à la fleur de sel, le tout déposé sur un fond de brownie au chocolat et décoré d’un miroir au caramel et d’une fine neige de noisettes.

Produit prêt-à-déguster de grande qualité, la bûche se marie parfaitement à un coulis de petits fruits. On peut aussi la servir accompagnée d’un sorbet. Elle se conserve cinq jours au réfrigérateur et 180 jours au congélateur.
Offerte en format de 550 grammes, elle suffit à satisfaire de 6 à 8 personnes.

Une association prometteuse

Le lancement de ce nouveau produit tombe évidemment à point avec l’arrivée des Fêtes. Ceux et celles qui souhaitent offrir à leurs convives un dessert décadent, mais qui n’ont pas nécessairement le temps de se mettre aux fourneaux pourront compter sur la bûche au caramel et à la noisette de Trois fois par jour pour satisfaire les plus fines bouches.
Il s’agit d’une belle première pour Marilou, la femme d’affaires à la tête de Trois fois par jour.

«Pour moi, cuisiner est une passion! Je suis particulièrement fière de ce tout premier produit qu’on retrouve chez IGA, car les consommateurs ne seront pas obligés de mettre toute leur énergie sur la préparation de la bûche, ils pourront simplement la déguster! Ça leur laissera plus de temps de qualité à passer avec leurs proches!», croit Marilou.
Du côté de Sobeys Québec, on se réjouit également de cette association.

«Grâce à Trois fois par jour, l’un des blogues de cuisine les plus lus au Québec, IGA offre aux consommateurs une autre option locale, simple et savoureuse pour impressionner leurs invités sans se casser la tête. La bûche Trois fois par jour deviendra l’incontournable du temps des Fêtes! Nous sommes fiers que Marilou ait choisi IGA pour vendre son premier produit de prêt-à-manger puisqu’on partage la même passion pour la nourriture et un désir commun d’inspirer les Québécois à découvrir de nouveaux produits et de nouvelles saveurs», soulignait par voie de communiqué Yvan Ouellet, vice-président à la mise en marché, produits périssables chez Sobeys Québec.

Gageons que la bûche au caramel et à la noisette remportera un grand succès en cette fin d’année et que la femme d’affaires, véritable chouchoute des Québécois, aura tôt fait de nous présenter d’autres produits prêt-à-manger aussi savoureux qu’inspirants.

Décoration

Laissez-vous bercer par Sérénité

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Inspirées par les grandes tendances du moment et celles à venir, Peintures Para dévoile sa palette phare de 2018, la palette Sérénité.

Alors que le style scandinave continuera de faire des adeptes au cours de la prochaine année, Sérénité permet la création de décors reposants, loin de l’agitation qui règne au-dehors. Il devient alors possible, dans le confort de sa demeure, de faire le vide autour de soi et de se reconnecter à l’essentiel.

La nature, la simplicité et le bien-être, voilà autant de thèmes qui caractérisent les décors scandinaves et qui définissent maintenant la palette Sérénité. 

Cette dernière se compose d’un gris délicat teinté de lavande Séduction (405A), d’un élégant gris violacé Malachite (405E) et de l’incontournable Blanc design (WH 01), trois couleurs neutres et raffinées qui conviennent à n’importe quelles pièces de la maison.

À celles-ci s’ajoutent deux teintes pour le bois soit Chêne blanchi (260) et Noyer foncé (2716) de Winwax. Ces teintes s’harmonisent parfaitement aux couleurs de peinture composant Sérénité et sont un plus pour les consommateurs désirant un décor harmonieux.

Sobriété intemporelle

Pensée dans un esprit de simplicité et de respect de l’environnement, Sérénité, qui se trouve à être la palette tendance 2018 d’Aventures en couleurs, le système de couleurs de Para, invite à la détente et à l’appréciation du moment présent.

Tout en délicatesse, la palette Sérénité a été adoptée à l’unanimité par les spécialistes de la couleur et du design d’Aventures en couleur pour sa sobriété intemporelle.

Ces teintes violacées sont indémodables et sont à la base d’une décoration très actuelle et chaleureuse.

Retrouvez les couleurs de la palette Sérénité chez les détaillants de Peintures Para.

Maison

Une grande leçon de simplicité

L’expression «beau livre» n’est pas exagérée avec Michel Dallaire, de l’idée à l’objet. Ce volume correspond à la mission de celui qu’on appelle le «maître du design québécois» : proposer des objets fonctionnels et séduisants.

Noire et blanche, sa couverture rigide est minimaliste. La bouteille d’eau de javel avec cannelures qu’il a créée pour Lavo en 1996 est représentée avec un schéma aux lignes incrustées dans le carton. Un bandeau dépliable en facilite la compréhension. Michel Dallaire a fait économiser en résine 120 000 $ par année à Lavo, grâce à ces cannelures.

Maison

La plus grande colocation du monde

LONDRES — L’immeuble compte 10 étages et ressemble à un hôtel. Il abrite en fait à Londres la plus grande colocation du monde, selon son promoteur, offrant petites chambres, mais services partagés haut de gamme à de jeunes adultes. Un projet qui se veut une réponse à la crise urbaine du logement.

Ouvert au printemps 2016 le long d’une voie de circulation du nord-ouest de la capitale britannique, enclavé à une dizaine de minutes à pied de deux stations de métro, le bâtiment Old Oak est un pionnier de l’habitat partagé à si grande échelle, même si le co-living a déjà des adeptes, aux États-Unis notamment.

«Vous avez une belle chambre spacieuse avec une grande fenêtre qui fait entrer beaucoup de lumière», décrit Ed Thomas, chargé de gérer les lieux par le promoteur privé The Collective, en montrant à l’AFP la pièce qui fait 12 m2.

Art de vivre

Des recettes simples et efficaces à préparer en semaine

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Clodine Desrochers, animatrice québécoise bien connue notamment pour les émissions Les saisons de Clodine et Tout simplement Clodine, nous présente son deuxième livre de recettes, Ma cuisine sans stress.

Des recettes simples, alléchantes et faciles à préparer, voilà ce que l’on retrouve dans l’ouvrage de 192 pages disponible depuis le 8 novembre dernier.

L’animatrice y va de ses coups de cœur culinaires pour des repas à cuisiner en semaine. Elle nous offre des recettes tantôt traditionnelles tantôt audacieuses, en plus de revisiter certains classiques de la cuisine québécoise.

Clodine nous propose aussi de succulentes recettes pour recevoir en toute simplicité et surtout…sans stress! Des mijotés et des bouchées originales qui raviront les gourmands et les gourmets.

Celle qui a également coanimé l’émission de cuisine Espace Découvertes, nous propose un livre de recettes intéressant, visant surtout à alléger le travail en cuisine. 75 recettes de tous les jours pour savourer l’heure du repas!

Salon des métiers d'art

Un rendez-vous à ne pas manquer

Rédaction publicitaire / Fidèle à la tradition, c’est mardi soir dernier que la Corporation des métiers d’art du Saguenay – Lac-Saint-Jean donnait le coup d’envoi à la 37e édition du Salon des métiers d’art. Véritable rendez-vous annuel entre les artistes, les artisans et le public, l’évènement se poursuit jusqu’à dimanche au Centre des congrès Le Montagnais de Chicoutimi.

Sous le thème «Offrir ça fait plaisir», le Salon réunit cette année pas moins de 58 exposants, dont 13 qui en sont à leur première présence. Bijoux, vêtements, accessoires pour enfants, articles décoratifs, on y retrouve une grande variété de produits de qualité fabriqués ici même, au Québec.

Déjà mercredi matin, on soulignait que la première soirée d’activités avait été un franc succès allant jusqu’à accueillir quelque 300 personnes de plus que lors de la même soirée l’an dernier.

L’objectif de l’organisation est de voir environ 7000 personnes franchir les portes du Salon des métiers d’art du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour son édition 2017.

Démonstrations

Au cours de la semaine, diverses démonstrations ont été organisées afin de permettre aux visiteurs une incursion dans l’univers des artisans. Ainsi, Alexandra Ratté de Créations Ratté! a offert une démonstration de céramique au tour alors que la vitrailliste Line Martel, des Ateliers Boréals, a démontré son savoir-faire dans l’art du verre.

Un défilé mode et métiers d’art a également eu lieu mercredi soir question de donner aux visiteurs un avant-goût des trésors qu’ils pouvaient dénicher sur place.
Pour ceux et celles qui se mordraient les doigts d’avoir raté l’occasion d’assister à l’un ou l’autre de ces évènements, sachez que deux démonstrations sont prévues au cours de la fin de semaine.

Samedi et dimanche, de 13h à 16h, vous pourrez voir une démonstration de filandière (filage manuel), alors que samedi, tout au long de la journée, l’artiste sculpteur de la région, Thomas Meloche, effectuera une démonstration de sculpture sur glace.

Salon des métiers d'art

Offrir et s’offrir du «Fait au Québec»

Rédaction publicitaire / Ce qui motive les visiteurs à franchir les portes du Salon des métiers d’art du Saguenay – Lac-Saint-Jean, année après année, c’est évidemment la volonté de rencontrer de formidables artistes et artisans de la région et d’ailleurs au Québec, mais aussi le désir de découvrir une grande diversité de produits de qualité.

Au Québec, il ne faut pas s’en cacher, il y a un talent fou! En région comme partout ailleurs dans la province, les artistes et artisans sont nombreux à offrir des produits originaux fabriqués avec soin et amour. Le Salon des métiers d’art en est la preuve; une vitrine exceptionnelle pour ces marchands du «Fait au Québec».

Que ce soit pour se faire plaisir ou pour faire plaisir à d’autres, nombreux sont ceux qui choisissent d’acheter local et profitent du Salon des métiers d’art du Saguenay – Lac-Saint-Jean pour le faire.

Non seulement cela est favorable à notre économie et encourage les créateurs du Québec, mais cela leur permet en plus de mettre la main sur des produits durables et différents qui ne se retrouveront pas dans tous les foyers.

Pour la maison notamment, le Salon des métiers d’art nous propose une grande variété d’articles. Des bols, des tasses et des assiettes de service en céramique, des lampes en vitrail, des mobiles en papier ou en verre, des poivrières et salières en bois, des chandelles en cire d’abeille, des sous-verres, des tables en bois de grange, des accessoires de cuisine, des couvertures douillettes pour les tout-petits, des savons agréablement parfumés, et la liste pourrait se poursuivre davantage.

Se déroulant tout juste avant le temps des Fêtes, le Salon des métiers d’art, qui a d’ailleurs obtenu cette année sa certification «Signé métiers d’art» du Conseil des métiers d’art du Québec, est le moment idéal pour faire l’achat de cadeaux.

Parce qu’« Offrir ça fait plaisir», rendez-vous au Salon des métiers d’art du Saguenay – Lac-Saint-Jean qui se poursuit tout le weekend!

Salon des métiers d'art

De coup de cœur en coup de cœur

L’équipe du Toit et moi n’a évidemment pas manqué l’occasion de prendre part à la 37e édition du Salon des métiers d’art du Saguenay – Lac-Saint-Jean. Il nous fait ainsi plaisir de vous partager quelques-uns de nos coups de cœur de cette année.

Atelier Rustik

L’Atelier Rustik attire les regards. À son premier Salon des métiers d’art, la jeune entreprise de La Baie ne passe pas inaperçue avec ces jolies créations en pin. Il faut dire que les artistes Dave Tremblay et Marie-Ève Gagnon proposent un univers rempli de douceur rehaussé d’un brin de folie.

À la fois simples et délicates, les pièces de bois prennent la forme de bonshommes en pain d’épices, de pères Noël, de champignons, de cœurs, d’oursons et de sapins. Elles sont peintes à la main et s’accrochent aussi bien dans l’arbre de Noël que sur les murs de la maison.

Maison

Le bonheur dans 210 pieds carrés

Vivre heureux et le plus simplement possible : voilà les buts que se sont fixés Nelson Marcoux et Charlie Désilets en résiliant leur bail et en s’installant dans un autobus d’écoliers transformé en loft.

Ce bus de 2004, ils l’ont payé 3500 $. Ils s’étaient donné comme objectif de le rénover durant l’hiver. «On l’a clenché en deux mois, les soirs et les fins de semaine», a raconté Nelson Marcoux, au téléphone, au début de la semaine.

Nelson et sa blonde, Charlie, 23 ans chacun, ont généré une petite cohue avec leur bus, lors du tailgate du 21 octobre, au stade Telus de l’Université Laval (en passant, le Rouge et Or a «clenché» les Carabins de Montréal, 22 à 0). Les festivités d’avant-match de football leur ont donné une visibilité inespérée, notamment en attirant l’attention du photographe du Soleil.

Maison

Vague de concours sur Facebook

Plus de 700 créateurs du Québec participeront, du 15 au 19 novembre, à la Vague de concours, qui se déroulera sur Facebook sous le thème Hiver d’argent.

Pour les artisans, le but de cette «Vague» est «d’occuper l’espace social» et de créer un buzz avec un concours offert sur chacune de leur page Facebook. Ils se font connaître, il font la promotion de l’achat local, ils génèrent des ventes, en plus d’offrir la chance aux gens du public de gagner une création québécoise.

Il suffira d’aller sur la page Facebook Vague de concours - créateurs québécois. Les artisans soumettront une photo de leur objet pour le concours sur leurs réseaux sociaux et expliqueront comment participer. Le 19 novembre, à 20h, chacun des créateurs procédera au tirage du gagnant.

L’instigatrice de ce projet est une artisane de Laval, Karine Foisy, propriétaire-fondatrice de Veille sur toi, une petite entreprise qui crée et fabrique des veilleuses.