Contenu commandité

Art de vivre

Sécuriser sa piscine, ce n’est pas un luxe!

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Juillet étant le mois où le plus grand nombre de noyades surviennent au Canada, il est bon de rappeler à tous qu’une piscine conforme et sécuritaire ce n’est pas une option, c’est une obligation. Cet été, évitez le pire et prenez les précautions nécessaires pour assurer la sécurité de vos proches.

Statistiques

Selon la Société de sauvetage, en date du 10 juillet 2018, on recense 23 noyades au Québec depuis le début de l’année, comparativement à 27 à pareille date l’an dernier. Bien que cette donnée concerne les noyades tant sur nos lacs et rivières que dans nos piscines privées, il n’en demeure pas moins que chaque année, à la grandeur du pays 10% des noyades ont lieu dans des piscines résidentielles et chacune d’elles est de trop.

Principalement, ce sont les défauts d’aménagement entourant la piscine qui sont à l’origine des noyades soit :

  • Un accès direct à la piscine à partir d’un patio ou d’une promenade rattachée à la maison;
  • la présence d’une clôture, mais l’absence ou la défectuosité d’un mécanisme de fermeture et de verrouillage automatique de la barrière; 
  • l’accès à la piscine à partir d’une échelle amovible n’ayant pas été retirée après la baignade.

Une installation adéquate des équipements de piscine, mais aussi un aménagement sécuritaire autour de la piscine sont donc essentiels.

Art de vivre

Feu, feu, joli feu

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Lundi dernier, le Saguenay – Lac-Saint-Jean était touché par un avertissement de smog émis par Environnement Canada. Les nombreux feux de forêt sévissant dans la province (26 toujours en activités au moment d’écrire ces lignes) étant majoritairement responsables de la situation, le Toit & Moi s’est penché sur les règles de sécurité encadrant les feux récréatifs, responsables de plus de 30% des incendies répertoriés annuellement au Québec.

Tout d’abord, il faut savoir que la règlementation concernant les feux extérieurs varie d’une municipalité à une autre. Dans l’ensemble, les règles demeurent tout de même similaires.

Pour profiter du doux crépitement du bois dans sa cour arrière, il faut utiliser un contenant incombustible, muni d’un pare-étincelles pour l’âtre et d’un pare-étincelles pour la cheminée.

À Saguenay, on recommande une installation à au moins six mètres du bâtiment principal et à trois mètres de tout autre bâtiment accessoire, d’une haie, d’un arbre ou d’un arbuste ainsi que d’une ligne de lot.

En tout temps, il demeure interdit de brûler des déchets, des résidus de matériaux de construction ainsi que du bois teint ou peint. Seul le bois sec et sain devrait être brûlé. Par ailleurs, il ne faut jamais utiliser d’accélérant comme de l’essence pour allumer ou entretenir un feu,  les risques d’explosion étant réels.

Également, un feu ne devrait jamais être laissé sans surveillance. Un adulte doit en tout temps rester à proximité. Avant de quitter, il importe de s’assurer que le feu est bien éteint. Pour ce faire, on peut ajouter de l’eau au brasier et brasser les cendres afin de permettre la pénétration de l’eau jusqu’au fond du contenant.

Il faut également faire preuve de bon jugement lorsque l’on souhaite allumer un feu extérieur. En outre, il faut éviter de faire des feux lors de forts vents ou si cela incommode le voisinage.

Feux à ciel ouvert interdit

Lorsque les risques d’incendie sont élevés dans un secteur, il arrive que par mesure préventive le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs interdise les feux à ciel ouvert. Cette mesure préventive vise à stopper l’éclosion de nouveaux incendies. Durant cette interdiction, il est cependant possible de profiter d’un feu extérieur dans un foyer muni d’un pare-étincelles. Les feux de camp sont quant à eux proscrits.

Source: SOPFEU

Cour et jardin

Plein feux sur les foyers d’extérieur

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Au cours des cinq dernières années, on les a vus prendre une part de marché de plus en plus grande. Aujourd’hui, on les retrouve à peu près partout, dans les commerces proposant des produits saisonniers autant que dans les boutiques spécialisées. Les foyers d’extérieur au gaz et tables à feu ont véritablement la cote et la flamme n’est pas près de s’éteindre!

Alors qu’ils sont désormais bien présents dans nos intérieurs, les foyers au gaz gagnent la cour arrière. Il faut dire que le «outdoor living», ou vie à l’extérieur, est une tendance plus forte que jamais. Après les cuisines extérieures, les Québécois aménagent maintenant des salons extérieurs auxquels s’intègrent parfaitement les foyers au gaz.

Ces derniers offrent de nombreux avantages par rapport aux foyers au bois qui de prime abord nécessite la manipulation et l’entreposage de bois. Ainsi, non seulement les foyers au gaz sont faciles d’utilisation et d’entretien, mais ils sont aussi très esthétiques, s’intègrent facilement dans les aménagements paysagers existants et ils ne requièrent pas de cheminée, ni de pare-étincelles.

Design

Flotex by Starck: des revêtements de sols signés Starck

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Philippe Starck, l’un des designers chouchous de notre époque, ajoute une nouvelle réalisation à son palmarès. Il a en effet prêté sa griffe à la compagnie Forbo Floring System pour créer une toute nouvelle collection de revêtements de sol design et évolués.

Flotex by Starck allie la vision du créateur à la technologie des sols floqués de la marque suisse. La composition unique du matériau Flotex, un velours ras composé de 80 millions de fibres en polyamide 6.6 au m2 implantées par flocage électrostatique dans un dossier en PVC, en fait un produit de haute qualité dont les caractéristiques sont étonnantes.

Les revêtements de sols sont en effet 100% imperméables, 100% imputrescibles, lavables à l’eau; ils possèdent une excellente efficacité acoustique, sont résistants à l’usure et aux tâches et faciles d’entretien. Parfaits pour les endroits passants, les hôtels, les restaurants et établissements de loisirs.

Ajoutez à cela un design unique sorti tout droit de l’imaginaire du créateur Starck, transposé par la technologie d’impression numérique, et vous obtenez Flotex by Starck, une collection de trois systèmes de motifs inédits : Vortex, Artist et Twilight.

Chacun des trois systèmes se composent de quatre lés de deux mètres de large. Les combinaisons sont ainsi multiples pour créer des univers distincts. Vortex et Artist sont disponibles en six couleurs alors que Twilight est offert en huit différents coloris.

La collection sera disponible en Europe dès septembre 2018. Il devrait également être possible de se procurer Flotex by Starck au Québec, via les représentants de la marque.

Cour et jardin

Le jardin en mode séduction

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Les changements climatiques, l’industrialisation et divers autres facteurs comme la maladie et le manque de diversité florale ont des effets très néfastes sur les populations d’insectes pollinisateurs. Comme on le sait, la pollinisation joue un rôle essentiel notamment dans la culture des fruits et légumes. Est-il possible de renverser la tendance et de contribuer à la survie de ces insectes? Tout à fait, en commençant par les inviter à la maison!

Ce n’est un secret pour personne, les insectes pollinisateurs comme les abeilles, les papillons et les bourdons sont attirés par les fleurs desquelles elles récoltent le pollen et le nectar. La meilleure façon de les attirer chez soi est ainsi de cultiver des plantes nectarifères qui produiront de jolies fleurs à divers moments au cours de la saison estivale.

On opte préférablement pour des plantes indigènes qui seront plus riches en pollen et en nectar. On crée des îlots de végétation qui seront facilement repérables pour les pollinisateurs. On évite également l’utilisation de pesticides et d’insecticides.

Voici quelques plantes dont les insectes pollinisateurs raffolent :

Décoration

L’univers d’Élise Gravel se transporte dans la déco

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Vos enfants adorent les livres et les illustrations d’Élise Gravel ? Vous pouvez maintenant transporter les univers de cette auteure et illustratrice montréalaise dans la chambre et la salle de jeux de vos jeunes, grâce à la série de papiers peints et appliqués muraux Élise Gravel, de Adzif. Il en résultera un décor ludique et original sans pareil.

Voyez toute la collection Élise Gravel en visitant le lien suivant : fr.adzif.ca/collections/elise-gravel

Immobilier

Rénover sa cuisine pour vendre à meilleur prix

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Selon un sondage pancanadien réalisé auprès de 750 courtiers immobiliers affiliés à la bannière Royal LePage, rénover sa cuisine est le projet de rénovation qui permettrait d’accroître le plus la valeur d’une propriété. Les propriétaires qui songeraient à vendre leur résidence pourraient en effet obtenir plus de 12,5 % de plus si leur cuisine avait récemment été rénovée.

Parmi les autres travaux de rénovation pouvant favoriser une augmentation du prix de vente d’une propriété, on retrouve, ex æquo en deuxième place, l’ajout d’une nouvelle salle de bains et la finition du sous-sol. Ces investissements permettraient d’augmenter la valeur d’une résidence de 2,5% à 12,5% selon la nature des travaux effectués.

À l’inverse, les courtiers immobiliers sondés s’entendent pour dire que l’ajout d’une piscine ou d’une terrasse influe peu sur la valeur d’une propriété (moins de 2,5%). Dans certains cas, l’ajout d’une piscine pourrait même réduire le bassin d’acheteurs potentiels.

De façon générale, les rénovations extérieures seraient d’ailleurs moins profitables aux vendeurs potentiels. Si vous songez vendre votre maison prochainement, il serait ainsi plus judicieux d’investir pour des travaux à l’intérieur de votre propriété.

Pas à n’importe quel coût

Le sondage a également démontré que les vendeurs potentiels seraient prêts à investir moins de 2,5% de la valeur de leur propriété sur des rénovations en vue de mettre leur maison en vente.

C’est donc dire qu’ils pourraient investir jusqu’à 15 138$ en rénovation pour une propriété évaluée à 605 512$, prix médian actuel d’une maison au Canada (Synthèse nationale des prix des maisons de Royal LePage, 1er trimestre 2018).

Les bébé-boumeurs plus enclins à rénover

Interrogés à savoir quelle génération est la plus susceptible de faire des travaux de rénovation à la maison, 45,1% des courtiers immobiliers ont répondu d’emblée les bébé-boumeurs.

Selon eux, ces derniers sont déjà plus nombreux à planifier vendre leur maison pour déménager dans plus petit. Ils sont aussi plus sujets à avoir les fonds nécessaires pour entreprendre d’importantes rénovations.

Ceux et celles qui n’auraient pas les moyens d’investir dans des travaux de rénovation devraient à tout le moins penser apporter des améliorations mineures à leur propriété avant d’en faire la mise en vente.

Source : Sondage Royal LePage, juin 2018

Décoration

Un brin d’exotisme à la cour arrière

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Vous l’avez sans doute remarqué, les articles d’inspiration tropicale pullulent dans les magasins et pour cause, tout ce qui est à l’image des toucans, des cactus, des ananas et des flamands roses a la cote. Si vous aviez besoin de raisons supplémentaires pour aimer l’été, en voici quelques-unes.

Vous prévoyez organiser une fête à thématique tropicale ou avez simplement envie d'ajouter un peu d'exotisme à votre cour arrière. Ça tombe bien puisque nous avons sélectionné pour vous quelques produits chouchous qui vous transporteront sous les Tropiques!

Art de vivre

Une fête à saveur tropicale

RÉDACTION PUBLICITAIRE / La canicule de la semaine dernière vous a donné des envies d’exotisme? Pourquoi ne pas en profiter pour organiser votre propre «party» piscine à saveur tropicale question de célébrer le temps des vacances? Voici de quoi vous inspirer.

Rafraîchissements

Bien que la plupart de vos convives auront certainement la délicate attention d’apporter leurs propres breuvages, il est de votre devoir d’hôte de prévoir des rafraîchissements pour vos invités. 

Pour hydrater famille et amis, jeunes et moins jeunes, l’eau est évidemment la meilleure des alliées. Pour une petite touche plus festive, on ajoute quelques feuilles de menthe et des tranches de citron dans notre distributeur à boisson, sans oublier de la glace.

On peut aussi préparer une limonade maison ou un punch tropical auquel on ajoute, au goût, un soupçon de rhum ou de vodka. Des cerises au marasquin, des tranches d’agrumes et des morceaux d’ananas serviront à agrémenter les verres. Si vous avez sous la main de petits parasols décoratifs, l’effet sera encore plus réussi.

Barbecue et grignotines

Si vous prévoyez garder tout le monde à souper, optez pour une formule conviviale, de préférence à l’extérieur. Ainsi, vos invités pourront garder leur maillot de bain sans avoir peur d’abîmer votre plancher de bois.

Pour être fidèle à la thématique tropicale, troquez les hamburgers et steaks maison pour de succulentes brochettes de fruits de mer ou papillotes de saumon; tout aussi excellentes à partager entre amis.

Préparez des assiettes ou des bols remplis d’accompagnement et laissez vos invités préparer eux-mêmes leur assiette et celles de leurs enfants.

Pour les collations d’après-midi et le dessert, optez pour des aliments frais comme le melon d’eau, le cantaloup, l’ananas, etc. Vous pouvez aussi servir de la glace, des sorbets ou encore des beignes qui ne seront pas sans rappeler à tous ce que servent les petits kiosques que l’on retrouve sur le bord des plages dans le Sud.

Zone d’ombre

Ah, le soleil! Si certains l’adorent, d’autres s’en méfient, surtout si leur peau y est le moindrement sensible. Une journée complète sous le chaud soleil d’été n’est ainsi pas recommandée à tous. Prévoyez donc une zone d’ombre où ceux et celles qui le désirent pourront s’assoir et se détendre.

Vous pourriez par exemple profiter d’un coin de gazon pour installer des parasols et quelques chaises longues ou tout simplement quelques couvertures au sol et des coussins. 

Pensez également mettre à la disposition de vos invités de la crème solaire. Il y en aura certainement un ou deux qui l’auront oubliée.

En soirée

On sort les lanternes et les guirlandes lumineuses! Sous les airs d’une musique digne des tikis-bars les plus branchés, on poursuit la fête.

Si de jeunes enfants participent aux festivités, procurez-leur des bâtons lumineux ou mieux encore, de la peinture phosphorescente pour le visage et le corps. Succès assuré! Même les adultes prendront plaisir à peindre des motifs aztèques sur leurs bras et leurs jambes.

Finalement, n’oubliez pas d’immortaliser la fête. Aménagez un coin «photobooth» où vos invités pourront se prendre en photo au cours de la journée et de la soirée. Des chapeaux de paille, des lunettes solaires, des ananas, des ballons de plage, un faux palmier et pourquoi pas un costume de danseuse hawaïenne sauront alimenter leur imagination pour des photos rigolotes. 

Immobilier

Les acheteurs et vendeurs de copropriétés divises mieux protégés

RÉDACTION PUBLICITAIRE / L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) annonce l’entrée en vigueur d’un tout nouveau formulaire obligatoire lors de la vente d’une copropriété divise, le formulaire Déclarations du vendeur sur l’immeuble – Copropriété divise.

Depuis le 1er juillet dernier, les vendeurs doivent remplir, au meilleur de leur connaissance, le formulaire qui permet aux acheteurs potentiels d’en savoir plus sur l’état actuel de la propriété ainsi que sur ses antécédents, notamment en ce qui a trait aux rénovations effectuées.

On y retrouve également tous les détails relatifs aux services communs disponibles, au système de chauffage, à la plomberie, à l’entretien général du bâtiment et bien plus encore.

Élaboré par l’OACIQ, ledit formulaire vise à protéger à la fois les acheteurs et les vendeurs de copropriétés divises.

«En tant que régulateur du courtage immobilier et hypothécaire, l’OACIQ conçoit l’ensemble des formulaires de courtage pour que les transactions des consommateurs qui font affaire avec un courtier soient bien encadrées. En raison de la croissance du volume de ventes et d’achats de copropriétés, l’organisme a jugé nécessaire de concevoir ce nouveau formulaire adapté à cette réalité bien particulière, pour le plus grand bénéfice du public», mentionne Nadine Lindsay, présidente et chef de la direction de l’OACIQ.

«Une transaction immobilière peut être complexe et acheter ou vendre une copropriété comporte son lot de spécificités», précise-t-elle.

Le formulaire obligatoire Déclarations du vendeur sur l’immeuble – Copropriété divise doit être porté à la connaissance des acheteurs et joint à la Promesse d’achat.

Il s’agit de la plus récente initiative de l’OACIQ pour resserrer l’encadrement de la copropriété, objectif que s’est donné l’organisme il y a déjà quelques années de cela. 

D’ailleurs l’OACIQ met aussi son expertise au profit du projet de loi 401 déposé par la ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur dont le but visé est également un meilleur encadrement du milieu de la copropriété.