Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Steve Turcotte

Le gros lot pour Zucker

COMMENTAIRE / Êtes-vous de ceux qui ont tenté de mettre la main sur gros lot du 55 millions $ au Lotto Max vendredi soir?

De l’autre côté de la frontière, Jason Zucker n’a pas eu besoin de billets de loterie, lui, pour toucher le jackpot cette semaine. Un simple appel, et notre ami Zucker troquait son maillot du Wild pour celui des Penguins. Passer des rangs d’un club moribond, en pente descendante, à un autre qui peut rêver de la Coupe Stanley, c’est tout un coup de main du destin. Imaginez quand, en plus, vos nouveaux patrons vous offrent de vous confier le rôle de valet à Sidney Crosby, encore et toujours le joueur le plus complet sur la Terre. Permettez-moi d’insister: le jackpot!

Zucker a eu droit à deux passes en or de Crosby durant le match de vendredi soir. Un instant plus tard, Zucker faisait disparaître le morceau de caoutchouc noir derrière Carey Price . Un doublé à son deuxième match chez les Penguins, alors que Crosby disait la veille avoir besoin de temps pour installer une chimie avec son nouveau coéquipier, avouez que c’est prometteur! C’est le deuxième filet de la soirée de Zucker, inscrit en fin de deuxième engagement, qui a brisé les reins de votre club. Le Canadien venait tout juste de rétrécir l’écart à un but grâce à l’increvable Brendan Gallagher, bien posté devant le filet pour faire dévier un tir de Tomas Tatar. Enfin un moment de réjouissance pour les Glorieux, dominés à tous les chapitres. Eh bien, ce moment de réjouissance aura duré 36 secondes! Quand Zucker a redonné une priorité de deux buts aux Penguins tout juste avant de retourner au vestiaire pour le deuxième entracte, les carottes étaient cuites.

Si Zucker s’est fait une tonne de nouveaux fans à Pittsburgh vendredi, c’est Crosby qui a été l’architecte de cette victoire. Encore une fois. Trois passes pour le prodige de Cole Harbour. Dans sa jeunesse, il rêvait de porter le gilet tricolore. Maintenant dans le camp ennemi, on ne peut pas dire que Crosby est particulièrement tendre avec le club de son enfance!