Victor Mete a été nommé la première étoile du match mardi soir.

À un but d’un mariage!

Qui a dit que la plus grande lacune du Canadien, c’était le flanc gauche de sa défensive?

Pour infliger une deuxième défaite en temps réglementaire à ces satanés Bruins, le Canadien les a surpris avec trois buts produits par la position la plus faible sur son échiquier.

Ben Chiarot a inscrit le but vainqueur d’un tir qui a percé Tuukka Rask, littéralement.

Encore mieux, le petit Victor Mete s’est offert un doublé! Mete, pour ceux qui habitaient sur une autre planète depuis deux ans, avait pourtant un seul but en carrière dans le show avant de se présenter au Centre Bell mardi soir.

Son étonnant festin offensif a d’ailleurs bien failli coûter un mariage à un jeune homme, qui se pavanait dans les gradins avec une pancarte promettant de faire la grande demande à sa blonde si Mete inscrivait un truc du chapeau. Mete a eu une occasion en or de concrétiser en troisième période, mais il a préféré refiler la rondelle à un coéquipier dans l’enclave. Pariez qu’il y a eu, pendant quelques secondes, un jeune homme fort nerveux au bout de son siège!

Autour de lui, on ne s’est guère davantage ennuyé. Ce festival offensif n’a certainement pas plu aux deux entraîneurs, mais pour ceux qui paient les billets, c’était du bonbon. Ni Rask, ni Carey Price n’étaient dans leur assiette pour ce duel.

En bout de piste, même si le Canadien a échappé deux fois l’avance, il a quand même trouvé une façon de ramasser les deux points à l’enjeu. Un beau cadeau pour Claude Julien, qui franchissait un cap important.

Quelques lignes en terminant sur Ryan Poehling, fraîchement rappelé de Laval. L’Américain n’a pas brillé dans la Ligue américaine, loin de là. C’est son étiquette de premier choix qui lui a valu ce rappel, et rien d’autre. Il a néanmoins attaqué ce match avec beaucoup d’intensité.

Finalement, Claude Julien l’a utilisé seulement pendant environ neuf minutes, mais il a quand même eu le temps de démontrer qu’il sera utile au Canadien dans les prochaines années.

Un gars de son gabarit, qui joue nord-sud avec autorité, dans la ligne du centre des Glorieux, ça fait un méchant bout de temps qu’on n’a pas vu ça!