Nickolas Zukowsky a dominé le Grand Prix cycliste de Saguenay. Il a remporté les maillots jaune, vert et blanc en plus d’être la vedette de la première étape.

Zukowsky champion de l’édition 2019

Le Québécois Nickolas Zukowsky a été sacré champion de l’édition 2019 du Grand Prix cycliste de Saguenay (GPCS). En plus du maillot jaune, il a remporté le maillot vert du classement par points et le blanc de meilleur coureur de 22 ans et moins. L’américain Matthew Zimmer (NCCH Elite) et le Dominicain Diego Milan Jimenez (Inteja Imca) ont conclu la compétition en deuxième et troisième positions.

Zukowsky de la formation Floyd’s Pro Cycling a été la grande vedette de cette 5e édition. Il a pris la tête du général vendredi à La Baie et n’a ensuite jamais regardé derrière. « C’est un gros soulagement. La dernière étape était très stressante. J’avais confiance en mon équipe et mes coéquipiers l’ont prouvé. On était super fort et on a su contrôler la course de A à Z », a expliqué le jeune coureur de Sainte-Lucie-des-Laurentides.

Son incroyable prestation a commencé dès la première étape, à Kénogami, jeudi. Zukowsky s’était échappé seul en tête durant plusieurs tours, récoltant au passage beaucoup de bonifications en temps, passant premier lors des sprints intermédiaires. Ces bonis lui auront finalement procuré la victoire. « Je suis arrivé ici avec des attentes élevées. Je savais que j’étais en forme et j’ai joué de l’avant dès la première étape. Je savais que ça allait se jouer aux bonifications. Je pense que c’est ça qui m’a permis de l’emporter. J’ai pu conserver une petite avance tout le long du tour. »

Après cette étape, Zukowsky portait déjà le maillot blanc de meilleur jeune en plus d’être 2e au général.

Le Québécois Nickolas Zukowsky a été sacré champion de l’édition 2019 du Grand Prix cycliste de Saguenay. L’américain Matthew Zimmer (NCCH Elite) et le Dominicain Diego Milan Jimenez (Inteja Imca) ont conclu la compétition en deuxième et troisième position.

Vendredi à La Baie, Zukowsky a réussi à prendre encore quelques secondes de bonification et à terminer dans le groupe de tête, ce qui lui a donné les trois maillots qu’il a conservés jusqu’à la fin.

Très calme tout au long des quatre jours de course, il était tout sourire en quittant le podium. Il était spécialement fier de la prestation des Québécois dans ce GPCS. « C’est super le fun, les Québécois ont dominé le tour. Honnêtement, on n’en a pas laissé beaucoup pour les autres. Je suis super content, très très content », a exprimé Zukowsky, le sourire fendu jusqu’aux oreilles.

Les Québécois ont effectivement été très présents dans les étapes cette semaine. Zukowsky a remporté trois maillots, Pier-André Côté a signé trois étapes en plus de finir 2e au classement par points et 9e au général et plusieurs représentants de la province se sont bien placés au général. Alexis Cartier (Vélo 2000), 4e, Adam Roberge (Équipe Canada), 6e, et Émile Jean (Floyd’s Pro Cycling), 8e, ont permis au Québec d’avoir cinq coureurs dans les neuf premiers au général.

Le seul maillot de meneur qui n’aura pas fini sur les épaules de Zukowsky est celui du roi de la montagne, remporté par le Mexicain Miguel Luis Alavarez Ayala. Il en était le détenteur depuis la première étape. L’équipe X-Speed United a remporté le classement par équipe devant Floyd’s Pro Cycling.

L’équipe X-Speed United a remporté le classement par équipe devant Floyd’s Pro Cycling. De gauche à droite, Ryan Roth, William Elliott, Evan Burtnik, Jasper Albrecht, Nicholas Diniz, Edward Walsh et Dylan McKenna.

Nickolas Zukowsky serait très heureux de revenir l’année prochaine pour défendre son titre. « Si j’ai une équipe qui vient ici, c’est certain. »

Zukowsky, comme plusieurs coureurs du GPCS, quitte maintenant pour le Tour de Beauce où il espère obtenir un autre bon résultat. « On a plusieurs cartes à jouer en Beauce. Si je peux me glisser sur le podium, ce serait bien. »