Yves-Éric Pilote a réalisé la meilleure performance mondiale lors d’un bloc préliminaire de qualifications en ligne pour les Jeux CrossFit.

Yves-Éric Pilote se distingue aux qualifications pour les Jeux CrossFit

Le Jonquiérois Yves-Éric Pilote a réalisé la meilleure performance mondiale, la semaine dernière, lors d’un bloc préliminaire de qualifications en ligne pour les Jeux CrossFit qui réunissait 3500 athlètes masculins.

Le chemin vers la plus grosse compétition internationale est long et ardu. Il existe 29 épreuves de qualifications qui offrent un billet direct pour la finale mondiale et présentement, Yves-Éric Pilote tente d’obtenir l’une des 20 places disponibles dans l’élite pour celle de Miami, en Floride, ou l’une des 90 disponibles au total.

Pour ce faire, il devra traverser six ou sept blocs de qualifications. Dès qu’il reçoit le programme, il a cinq jours pour envoyer la vidéo de sa prestation en respectant des critères très stricts.

Le premier bloc se déclinait en trois épreuves, soit la corde à danser, l’arraché en suspension ainsi que la flexion des jambes avec barre au-dessus de la tête. Il devait faire autant de répétitions que possible en neuf minutes et chaque tour, le nombre de répétitions augmentait.

« Les mouvements m’avantageaient beaucoup. Ça tombait dans mes forces. Je voyais l’opportunité d’être bon, à quel point je ne savais pas et finalement, j’ai fait le meilleur parmi ceux qui participaient », raconte Yves-Éric Pilote, qui s’adonne à ce sport depuis six ans et met entre 20 et 25 heures à l’entraînement hebdomadairement.

« Ma puissance, ce n’est pas ma force. Je ne suis pas l’athlète le plus fort, mais au niveau cardiovasculaire et technique, ça, je l’ai et ç’a paru dans cette vidéo », avance l’athlète de 30 ans, très heureux d’avoir pu livrer la marchandise.

« Ça fait bizarre. C’est spécial. Je me suis dit que ça ne m’arrivera pas tous les ans. Il n’y a pas grand monde qui peut dire qu’il peut faire ça. J’étais content et fier. Des fois, il faut se donner une petite tape dans le dos et se dire beau travail et je l’ai fait », d’exprimer Yves-Éric Pilote.

« C’est sûr qu’il n’y a pas tout le monde sur la planète. Ce n’est pas le rendez-vous absolu. C’est juste un gros rendez-vous », explique le membre du club CrossFit Jonq. Lors du deuxième bloc, il a pris la 133e position, ce qui le place présentement en 50e position.

Calibre mondial

« Pour donner une idée, Ben Smith, qui a gagné les CrossFit Games en 2015, est présentement 118e », met-il en contexte, désirant conserver sa position d’ici la fin de la compétition, ce qu’il considère réaliste.

Pour les Jeux CrossFit, il estime que le calibre mondial est probablement trop ambitieux.

« C’est sûr que ce serait ça mon rêve, mais je suis réaliste avec mes capacités personnelles. Je ne suis pas un athlète de ce calibre. J’ai vraiment eu un bon résultat, ce qui m’a permis de dépasser des athlètes des CrossFit Games », note Yves-Éric Pilote, qui a reçu, mercredi, deux autres blocs et qui a jusqu’à lundi pour envoyer ses prestations.