Yanick Jean n'a pas été retenu parmi les trois finalistes à l'obtention du trophée Ron-Lapointe remis à l'entraîneur de l'année dans la LHJMQ. 
Yanick Jean n'a pas été retenu parmi les trois finalistes à l'obtention du trophée Ron-Lapointe remis à l'entraîneur de l'année dans la LHJMQ. 

Yanick Jean ignoré au titre d'entraîneur de l'année dans la LHJMQ

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a dévoilé mardi les noms des trois entraîneurs-chefs en lice pour le Trophée Ron-Lapointe et celui de Yanick Jean n'y apparaît pas.  Les finalistes 2019-2020 sont Serge Beausoleil (Océanic de Rimouski), Steve Hartley (Voltigeurs de Drummondville) ainsi que Stéphane Julien (Phœnix de Sherbrooke).

Ces entraîneurs sont reconnus par le circuit pour leur dévouement et leur leadership, tout en considérant les performances de leur équipe respective sur la patinoire.

Serge Beausoleil vient de conclure sa 9e saison derrière le banc de l’Océanic de Rimouski. Les attentes étaient élevées puisque la jeune sensation, Alexis Lafrenière, jouait sa deuxième et potentiellement dernière saison avec l’équipe. Évoluant dans la puissante Association de l’Est, la formation de Beausoleil a bataillé durement tout au long de la saison pour terminer au quatrième rang avec une fiche de 38-18-4-4. 

Steve Hartley et les Voltigeurs de Drummondville ont indéniablement déjoué tous les experts cette saison avec un superbe dossier de 36-25-2-0. Avec le départ de nombreux éléments clés, plusieurs croyaient qu’ils allaient entrer dans un cycle de reconstruction. Toutefois, Hartley et son équipe ont surpris en terminant au troisième échelon de l’Association de l’Ouest. 

Quant au Phoenix de Sherbrooke et leur entraîneur-chef Stéphane Julien, ce fut une saison de rêve. Derrière le banc de la formation sherbrookoise depuis sept ans, Julien et ses hommes sont demeurés en tête du Classement Top 10 de la LCH Kia tout au long de la saison. Le Phoenix a également décroché le Trophée Jean-Rougeau remis aux champions de la saison régulière. L’équipe a conclu le calendrier avec une fiche impressionnante de 51-8-3-1, établissant ainsi un nouveau record de franchise. 

Malgré le troisième rang au classement général au moment de la fin des activités dans la LHJMQ, avec une récolte de 96 points en 63 rencontres, Yanick Jean n'est pas parvenu à obtenir une nomination. Il aura une autre chance mercredi avec l'annonce des finalistes pour le trophée Maurice-Fillion, remis au directeur général de l'année dans le circuit Courteau. 

Gino et Jacob Roberge
Les personnes qui désirent suivre les entraînements proposés par Gino Roberge et son fils Jacob les lundis, mercredis et vendredis, ainsi que le yoga d’Isabelle Proteau les mercredis, sont invités à s’inscrire à la nouvelle page Facebook du groupe fermé en tapant Entraînement Covid 2020 CLB dans recherche. Le rendez-vous reste à la même heure, soit 10h.