Le pilote de Saint-Bruno, William St-Laurent, a été couronné dans la catégorie Junior 16-17 ans vendredi, sur le prestigieux circuit national AMSOIL Snocross, dont la première étape de la saison a été tenue à Spirit Mountain, à Duluth au Minnesota. Il a notamment devancé un autre jeune pilote de la région, Jordan Lebel de Chicoutimi (à gauche).

William St-Laurent domine au Minnesota

Rien de mieux pour commencer une nouvelle saison que de signer une victoire, en plus de récolter une troisième et une quatrième position dans un circuit très relevé. C’est l’exploit qu’a réussi le pilote William St-Laurent de Saint-Bruno, en fin de semaine, sur le prestigieux circuit national AMSOIL Snocross, dont la première étape de la saison a été tenue à Spirit Mountain, à Duluth au Minnesota.

Le jeune pilote, qui célébrera son 18e anniversaire dans quelques jours, a en effet remporté le titre de la finale dans la catégorie 16-17 ans (25 coureurs), en devançant un autre jeune pilote de la région, Jordan Lebel de Chicoutimi. Pour William St-Laurent, difficile de trouver une meilleure façon de tirer sa révérence dans la catégorie junior 16-17 ans. « Je pourrais continuer à compétitionner dans la catégorie junior 16-17 ans, mais j’ai décidé de monter de classe pour me mesurer à un calibre plus fort », explique celui qui évoluera dans la catégorie Sport.

En fin de semaine, St-Laurent a remporté toutes ses qualifications dans toutes les catégories auxquelles il a pris part. En plus de sa victoire en junior 16-17 ans vendredi soir, il a ajouté une 3e position à son palmarès en classe Sport Lite (49 coureurs) le vendredi pour ensuite prendre le 4e rang le samedi. « Samedi, j’ai eu un départ moyen (en Pro Lite), mais j’ai réussi à remonter, souligne-t-il. Toutefois, la course dont je suis le plus fier en fin de semaine, c’est ma victoire de vendredi chez les 16-17 ans. »

Le Brunois confirme qu’il s’agit de ses meilleurs résultats jusqu’à maintenant sur le prestigieux circuit américain en cinq présences. « Comme on dit, tous les astres étaient alignés. J’ai gagné toutes mes qualifications et j’ai eu de très bons départs. Donc, tout a bien été », résume l’étudiant en gestion de commerce au Cégep de Jonquière. Encouragé par ses résultats, il projette de prendre part à l’étape de Shakopee, près de Minneapolis, les 5 et 6 janvier. Il n’a toutefois pas l’intention de faire le plus gros circuit de snocross au monde au complet. « Du moins pas pour le moment, parce que je suis étudiant à temps plein. »

Circuit provincial

S’il tire son épingle du jeu sur le circuit national américain, le jeune homme nourrit de belles ambitions sur le circuit du Championnat québécois SCMX, son principal circuit. Il amorcera sa 15e saison de snocross sur le circuit québécois, lui qui a commencé à l’âge de trois ans. Le premier rendez-vous de la saison du SCMX aura lieu les 20 et 21 janvier à Shawinigan.

« Au Québec, le calibre est moins fort (qu’aux États-Unis), mais je suis dans la classe Pro Lite. Mon but, c’est de gagner le championnat. L’an passé, j’avais terminé deuxième », souligne William St-Laurent. La classe Pro l’intéresse, mais il ne prendra part qu’à quelques courses, préférant se concentrer sur le Pro Lite.

« L’an dernier, j’avais fait la dernière course de la saison en classe Pro pour l’essayer et j’avais fini sixième. Cette année, j’aimerais faire un top-5 », avance William, dont les parents, François et Lise Côté, sont des férus de snocross. « Je suis les traces de la famille, confirme celui qui trouve sa motivation dans sa progression constante. Chaque année, je prends de l’expérience et je progresse d’une coche. Comme j’obtiens de meilleurs résultats, j’ai encore plus envie de performer et d’aller plus loin. D’ailleurs, dans quelques années, j’envisage d’aller faire une saison complète sur le circuit américain » ajoute le jeune St-Laurent.

Le jeune homme est conscient de la rudesse de son sport pour le corps et il s’entraîne en conséquence. « Je m’entraîne beaucoup au gym et sur ma motoneige. Je suis mon propre entraîneur, mais j’ai un très bon programme ! »

+

RAPIDO: DE JONQUIÈRE À LA BAIE

Dans la Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve, le MGR Express de Jonquière quitte le Foyer des loisirs pour s’installer à La Baie, à compter de samedi, dans l’espoir d’attirer de meilleures foules. Les prochains matchs locaux du MGR Express seront joués au Centre Jean-Claude Tremblay, sur la glace numéro 1. Le propriétaire et DG du MGR Express, Bob Desjardins, s’est entendu avec le Hockey mineur du Saguenay pour avoir droit à une ristourne sur les ventes de bière durant les matchs. Le transfert a eu l’aval du commissaire de la ligue, Mathieu Caron. Tous les matchs locaux du MGR Express, qui changera Jonquière pour Saguenay, resteront le samedi soir à 20 h 30. Le match prévu le 8 décembre sera toutefois repris à une date ultérieure en raison de la non-disponibilité de l’aréna qui présentera le Challenge midget AAA en décembre.

DANNICK PAQUETTE

À défaut d’avoir reçu une étoile, le robuste attaquant des Marquis de Jonquière, Dannick Paquette, a fait partie des candidats en lice, grâce à sa performance de deux buts et une passe dans une victoire de 6-2 contre les Éperviers de Sorel-Tracy, vendredi.

QUATRE DÉCENNIES!

La ligue des Filous de Jonquière a souligné l’exploit de Carol Audet qui vient de disputer son 832e match en 41 ans de jeu au sein de cette ligue de bons amis. « Effectivement, Carol a joué à 19 ans, dans la vingtaine, trentaine, quarantaine, cinquantaine et maintenant dans la soixantaine. 41 ans plus tard et 832 matchs, il est le seul joueur des Filous à avoir disputé toutes les saisons ! » Fin connaisseur de hockey et de baseball, on peut aussi lire ses courtes entrevues avec les joueurs des Marquis de Jonquière sur la page Facebook du club de la LNAH.

CHALLENGE MIDGET AAA

L’entraîneur-chef du midget Espoir Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marc-André Gagnon, agira comme adjoint de l’équipe des Espoirs de la LHJMQ lors du Challenge midget AAA qui sera présenté sur les deux glaces du Centre Jean-Claude-Tremblay à La Baie, du 12 au 16 décembre. Il secondera l’entraîneur Marc Bureau, tandis que Richard Leduc Jr sera l’autre adjoint. Johanne Saint-Pierre