Léandre Bouchard se retrouve là où il doit, selon son entraîneur, c'est-à-dire au sommet de sa forme, à quelques semaines d'une courte tournée européenne.
Léandre Bouchard se retrouve là où il doit, selon son entraîneur, c'est-à-dire au sommet de sa forme, à quelques semaines d'une courte tournée européenne.

Week-end parfait pour Bouchard à Saint-Félicien

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Léandre Bouchard a fait coup double à la quatrième étape de la Coupe du Québec. Après avoir remporté l’épreuve de cross-country samedi, l’Almatois a signé le meilleur chrono du contre-la-montre dimanche pour ainsi obtenir une deuxième victoire en deux jours.

L’olympien de 28 ans a terminé le parcours de 10,5 km en 25 min 45 s, soit 19 secondes plus rapides que son plus proche adversaire, son coéquipier chez Pivot Cycles–OTE Marc-André Fortier, également deuxième samedi. Pour une deuxième journée consécutive, c’est le jeune vététiste de Saint-Félicien Victor Verreault qui a complété le podium avec un temps de 26 min 31 s.

« Sans surprise, Léandre a réitéré son résultat et a confirmé son excellente forme. Ce genre d’effort est relativement comparable à une épreuve de ‘‘short track’’ en Coupe du monde et c’est vers ça qu’on se dirige. Le doublé cette fin de semaine est de bon augure pour la suite en Europe », a laissé savoir l’entraîneur de Léandre Bouchard, Jude Dufour.

Le vététiste de 28 ans se prépare maintenant pour la prochaine étape, le circuit mondial. « Léandre va entrer dans une phase de préparation à charge maximale, ce qui veut dire beaucoup de volume et une grande intensité à l’entraînement. Tous nos efforts de préparation sont pour les deux dernières étapes de la Coupe du monde et les mondiaux », a poursuivi M. Dufour.

L’autre protégé de Jude Dufour chez les élites, William Maltais Pilote, a lui aussi fait un résultat semblable à la veille avec une dixième place.

Victor Verreault impressionne

À seulement 21 ans, le Félicinois Victor Verreault a signé deux troisièmes positions en deux jours, et ce, contre les meilleurs au Québec. « C’était un bon week-end, on peut être vraiment content de ses performances, surtout que c’était très relevé comme course, probablement dans les plus relevées qu’on a eus depuis un bout selon moi. Habituellement, Léandre et son équipe sont plus à l’international, alors il y a de quoi être fier de Victor », a souligné son entraîneur Alexandre Villeneuve-Gagné.

Victor Verreault a été impressionnant en fin de semaine dans son patelin.

M. Villeneuve-Gagné croit que Victor peut se baser sur ces performances pour le reste de la saison. « C’est un beau niveau de forme. C’est le fun de pouvoir se comparer avec les meilleurs du Québec. Le fait qu’il n’ait pas eu un calendrier très chargé, ça a permis aux athlètes d’avoir de bons entraînements et de profiter de bonnes périodes de repos. C’était difficile de maintenir la motivation, mais Victor a bien fait ça et on a vu le résultat ce week-end à Saint-Félicien », a expliqué l'entraîneur, qui croit que son protégé peut viser le top-5 aux Championnats québécois et une participation aux Championnats canadiens.

Plusieurs cyclistes de la région seront de retour sur les pistes dès le week-end prochain, mais cette fois au Club Dorval d’Alma pour une course de niveau régional. Dans le cas de la Coupe du Québec, la cinquième étape du contre-la-montre sera présentée le 23 août au Mont-Sainte-Anne. La veille, ce seront les Championnats québécois, eux aussi au Mont-Sainte-Anne.

Des mesures strictes respectées

L’organisation de cette quatrième étape a qualifié de réussite l’événement marqué par la pandémie et par le beau temps. « On a eu deux belles journées, ce qui nous a donné une piste presque sèche. Du côté sanitaire, on a fait de gros efforts et les gens ont très bien respecté les mesures en place. Ça démontre que le sport à sa place en ce temps de pandémie », a raconté le coorganisateur Simon Ouellet. Seuls les coureurs et leur entourage étaient autorisés sur le site.

Selon lui, l’absence de partisans était malheureuse, puisque le spectacle était de qualité. « Je pense que les athlètes sont dans la même forme qu’habituellement et encore plus. L’absence de compétition en début de saison a permis aux cyclistes de faire beaucoup de volume et d’améliorer leurs performances. »

C’était également un peu dommage pour les coureurs. « Je me mets à leur place et c’est un peu décevant. On avait la chance d’avoir la famille et les accompagnateurs des coureurs pour faire un peu d’ambiance, mais les athlètes sont conscients de la situation. Je crois qu’ils ont quand même apprécié le moment », conclut Simon Ouellet.

D’ailleurs, Jude Dufour avait de bons mots à adresser à ses comparses de Saint-Félicien. « À titre d’entraîneur de Léandre et du club Cyclone d’Alma, je voudrais sincèrement remercier le club Vélo2Max et le président, Martin Demers, ainsi que ses bénévoles pour ces deux journées. En cette période de la COVID-19, avec les différentes directives à suivre, ils ont fait preuve d’audace et d’un grand professionnalisme. Nous sommes choyés de pouvoir compter, année après année, sur une organisation semblable. »