Félix Castilloux a produit sept points dans le premier match, remporté par les Voyageurs au compte de 27-8. Les joueurs du Royal ont pris leur revanche dans le deuxième match en s’imposant 7-6.

Voyageurs: 33 points, mais une victoire et une défaite

Les Voyageurs (22-15) ont inscrit 33 points dimanche, mais ont tout de même terminé leur journée à Repentigny avec une fiche de ,500. Ils ont du même coup subi un revers qui pourrait avoir des répercussions importantes dans leur tentative de terminer en tête du classement de la division Sunlife, dans ce dernier droit de la saison régulière.

« Ce n’est pas facile. C’est ma troisième année à Jonquière et il faut vraiment que tu sois bien garni pour passer à travers quatre matchs en 24 heures. Les ressources lâchent un moment donné », a réagi l’entraîneur-chef Martin Pouliot après ce voyage qui avait débuté samedi à Gatineau avec une fiche d’une victoire et un revers.

Dans le premier affrontement dimanche face au Royal, les Voyageurs ont tonné avec pas moins de 27 points dans une victoire de 27-8 qui a été portée à la fiche de Jean-Michel Tremblay. Après des manches de cinq et huit points plus tôt dans la rencontre, les régionaux ont littéralement explosé à leur dernier tour au bâton et 13 joueurs ont croisé le marbre.

Félix Castilloux a profité de l’après-midi pour engraisser sa fiche de sept points produits et deux circuits. Les bâtons ont continué à résonner au début du deuxième duel alors que les Jonquiérois ont inscrit trois points dès la première manche, mais ils ont été plus calmes par la suite. Les Voyageurs sont tout de même revenus de l’arrière à deux reprises avant que le Royal ne prenne les devants 7-6 en sixième manche et tienne bon par la suite. La rencontre a pris fin avec le point égalisateur au troisième but. « Ceux qui n’ont pas vu le match peuvent dire qu’on a échappé un match à Repentigny. On était à un coup sûr de revenir, mais il n’est pas venu », a philosophé Martin Pouliot

« Ce qui nous a fait mal, c’est que le premier match, on n’arrêtait pas de faire des points et des points. En plus, on a été sur le terrain pendant quatre heures. Derek (Côté) n’a pas connu son meilleur départ, mais ce n’est pas de sa faute », de poursuivre l’entraîneur-chef, annonçant que le joueur d’avant-champ Tommy Reyes-Cruz avait été suspendu pour des raisons disciplinaires.

La veille, les Voyageurs étaient à une manche de balayer le programme double face au Hull Volant de Gatineau. Après une victoire de 4-3 dans le premier match et une avance de 2-0 en septième manche dans le second duel, ils ont finalement baissé pavillon 3-2 en huitième manche. Malgré la défaite, Maxime Dumas a lancé les huit manches. « On aurait pu revenir à 4-0. C’est ça le baseball. Je ne suis pas négatif du tout. On a le même nombre de défaites que Québec (25-15). C’est sûr que le match de mardi est primordial. Si on les bat, on les repousse encore, mais il va aussi nous en rester quatre autres à jouer », de rappeler Martin Pouliot qui fera confiance à Yan-Éric Tremblay pour cet important duel au Stade municipal de Québec.

Les Voyageurs seront le lendemain à Charlesbourg avant de se rendre à Granby pour un programme double où ils auront tout de même l’avantage du terrain. Si nécessaire, ils doivent également compléter un match face aux Cards de LaSalle. Quand le match a été suspendu en raison de la pluie la semaine dernière, les Cards menaient 3-2 en cinquième manche.