Richard Leduc, Guy Tremblay, Éric Doré, Charley Kearney, Jean-Pierre Emhoff, Guy Hébert et Carl Dufour ont hâte aux différentes activités des retrouvailles de l’équipe championne des Voyageurs de 1989.

Voyageurs 1989: même esprit d’équipe qu’il y a 30 ans

Trente années sont passées depuis le dernier triomphe des Voyageurs de Saguenay dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ). En fin de semaine, l’édition 1989 sera réunie presque en entier afin de souligner cette dernière conquête, la troisième de l’histoire de la franchise.

Les années ont passé. Les joueurs ont maintenant de nouvelles vies, des emplois dans des milieux distincts et des familles dans différentes régions du Québec, ailleurs au Canada ou aux États-Unis, mais ce qui persiste, c’est l’esprit de fraternité qui unissait les jeunes joueurs d’antan. « On a tous des liens encore. Avec les réseaux sociaux, on peut garder contact. Notre équipe, c’était une famille et cette famille, elle existe encore », raconte Richard Leduc, qui évoluait au poste de receveur.

Les joueurs rencontrés par Le Quotidien jeudi sont tous d’accord ; la plus grande force de la formation était son esprit d’équipe. « On était passionnés. Les joueurs, les entraîneurs, tout le monde voulaient gagner », raconte le lanceur Éric Doré. « Personne ne se plaignait. Il y en a qui n’ont presque pas joué de l’année, mais ils étaient quand même une partie importante de l’équipe », ajoute le conseiller municipal et ancien porte-couleurs des Voyageurs Carl Dufour.

Son bon ami et ancien voltigeur de centre Guy Tremblay raconte justement une anecdote qui témoigne de cet esprit de corps. « Carl avait quitté l’équipe parce qu’il ne jouait pas souvent et on s’était mis à perdre. On s’est réunis et on a décidé d’aller le chercher chez lui. On avait besoin de lui dans l’équipe. Il était un rassembleur qui détendait l’atmosphère. Chacun apportait quelque chose à l’équipe. »

Deuxièmes retrouvailles

En 2009, lors du 20e anniversaire, les Voyageurs s’étaient réunis lors d’un match de l’équipe, ce qui ne leur avait pas permis de passer beaucoup de temps ensemble. L’idée de se réunir à nouveau vient de l’initiative de Carl Dufour. Le lanceur de 1989 voulait souligner les 30 ans de la conquête, mais cette fois, le temps d’une fin de semaine complète, pour y organiser plusieurs activités. « On a des gars, comme Carl Gervais, qui prennent l’avion d’Atlanta pour venir aux retrouvailles. C’était donc important de prendre plus de temps pour en profiter », explique Carl Dufour.

« C’était le temps. Trente ans, c’est un bon chiffre et comme plusieurs membres de l’équipe sont plus vieux, c’est peut-être la dernière occasion de se retrouver tous ensemble », souligne Richard Leduc.

Vendredi, 12 joueurs se retrouveront pour une ronde de golf en après-midi, avant de retrouver d’autres anciens Voyageurs pour un 7 à 9. Cette soirée sera « l’occasion idéale de mettre à jour de vieux souvenirs, selon Guy Tremblay. Les voyages en autobus, les coups qui se faisaient... On a tellement de belles histoires tous les gars ensemble ». Samedi, les anciens retrouveront le terrain du stade Richard-Desmeules, dans une petite compétition amicale.

Pour le comité organisateur des retrouvailles, il était important que les festivités se tiennent lors d’une fin de semaine de match de l’équipe actuelle. Les Voyageurs joueront deux rencontres samedi. Lors de la première partie à 16 h, l’organisation présentera les membres de l’édition 89 en plus d’une bannière commémorative qui sera posée sur la clôture du champ droit. Carl Dufour tenait à souligner l’appui des Voyageurs. « Ils nous ont beaucoup aidés pour l’organisation des activités. »

Après la rencontre, tous les membres de l’organisation se retrouveront avec leur famille pour le repas au pavillon Mellon d’Arvida. Un seul joueur ne sera pas présent pour ces retrouvailles, les organisateurs n’ayant pas été en mesure d’entrer en contact avec lui.