Une 6e défaite à Charlesbourg pour les Voyageurs

Les Voyageurs ont subi, mardi soir à Charlesbourg, un sixième revers consécutif, cette fois au compte de 7-1, devant les Alouettes, au parc Henri-Casault.

La jeune formation régionale de la Ligue de baseball junior élite du Québec s’est encore retrouvée rapidement en déficit dans la rencontre. Après avoir placé deux coureurs sur les buts à leur premier tour au bâton, les Jonquiérois ont ensuite concédé quatre points sur trois coups sûrs et deux erreurs en fin de première manche. Lors de leurs cinq matchs précédents, les Voyageurs avaient permis à l’adversaire d’inscrire au moins dix points, mais ce scénario ne s’est pas concrétisé cette fois.

Le lanceur partant William Tremblay a ensuite trouvé son rythme, limitant l’attaque des Alouettes à un seul point lors des quatre manches suivantes. Il a même permis aux siens d’inscrire leur seul point de la soirée sur un simple. Vincent Tardif a pris sa relève en sixième manche, et Pierre-Olivier Boucher l’a accueilli avec un circuit de deux points pour donner le coup de grâce. Malgré la défaite, les artilleurs jonquiérois ont permis huit coups sûrs contre six pour leurs deux vis-à-vis, le partant William Deschênes, qui a travaillé pendant quatre manches, et Louis Précourt, qui a terminé le travail. Exception faite de la septième manche, les Voyageurs ont placé au moins un coureur sur les buts à toutes leurs occasions au bâton. «Will a bien fait. Il a lancé un bon match. Il avait du bon stock. Sur la première manche, on avait une balle à double-jeu qui n’a pas été faite», a indiqué l’entraîneur-chef Martin Pouliot qui note tout de même une progression dans le jeu des siens, ce qui reste plus important que le résultat en bout de ligne dans son esprit.

«Ça reste du baseball junior et ça ne peut pas être parfait à toutes les positions à tous les matchs. C’est encourageant un peu. On peut dire qu’on a perdu 7-1 et tout, mais de la manière qu’on a joué depuis le début de l’année, ça progresse. C’est sûr que quand nos lanceurs font le travail. On n’a pas de Yan-Éric Tremblay qui peut retirer 8-9 gars sur des prises chaque matchs. Les matchs qu’on est chambranlants un peu en défensive, on ouvre la porte. Je l’ai dit aux gars de me montrer le plus possible leur défensive. Le bâton, ça devient un peu secondaire. Si ton gant est fiable, je vais te faire jouer», d’annoncer Martin Pouliot, indiquant que le moral demeure bon malgré tout au sein de sa troupe, soulignant avoir sous la main un bon groupe de jeunes.

Les trois anciens porte-couleurs des Voyageurs Jean-Nicolas Lebrun, Raphael John Leblanc et le Jonquiérois Nicolas Doré affrontaient leur ancienne équipe pour une première fois, eux qui sont passés avec les Alouettes au cours de l’hiver en compensation d’échanges réalisés l’été dernier. Ils n’ont pas frappé de coup sûr, mais Lebrun a tout de même fait produire un point en première manche, d’un ballon-sacrifice.

Les Voyageurs (1-6) devraient finalement effectuer leur entrée locale samedi, lors d’un programme double à compter de 16 h, contre Granby. Ils entameraient ainsi une séquence de six matchs de suite au stade Richard-Desmeules.