Trop peu trop tard pour les Voyageurs

Les Voyageurs de Saguenay ont donné du fil à retordre aux Alouettes de Charlesbourg, mardi, en fin de rencontre, avec une poussée de six points dans les deux dernières manches. Mais ce fut trop peu trop tard pour les protégés de Martin Pouliot qui avaient déjà laissé leurs adversaires s’éclater avec huit points en fin de sixième manche pour conclure avec une victoire de 13-6 au parc Henri-Casault.

D’ailleurs, deux anciens joueurs des Voyageurs sont venus hanter la formation jonquiéroise en début de rencontre. Jean-Nicolas Lebrun et Raphaël John Leblanc ont en effet frappé chacun un circuit en solo. En deuxième, Lebrun a frappé la longue balle sur une offrande de Vincent Tardif, puis un double de Pier-Olivier Boucher a ensuite permis à William Gault et à Thomas Drouin de franchir le marbre (3-0). En troisième, l’ancien premier-but des Voyageurs, Raphaël John Leblanc, a lui aussi fait tonner son bâton, mais heureusement, il n’y avait personne sur les sentiers, de sorte que les Alouettes ont été limités à un seul point.

Entre-temps, le partant des Alouettes, Charles-Antoine Pépin, a été expéditif dans les trois premières manches et n’a rien concédé en quatre manches de travail. Jesse Mullen a pris la relève de Tardif en 4e manche et il a réussi à tirer les marrons du feu après avoir accordé trois buts sur balle. Les Alouettes ont engrangé un 5e point en cinquième. Toutefois, en début de sixième, le changement de lanceur des locaux pour Alexy Cloutier a sonné le réveil des Jonquiérois. Une frappe d’Antoine Gervais a permis à Anthony Martin d’inscrire un premier point. Puis Gervais a volé le deuxième but pour ensuite filer au marbre sur un simple de William Tremblay. Ce dernier a ensuite croisé le marbre sur un double de Guillaume Chénard pour réduire l’écart à 5-3.

En fin de sixième, Mathieu Cyr s’est amené au monticule et la réplique des locaux n’a pas tardé. Les Alouettes ont forcé le jeu et la tactique a porté fruits. Les jeunes Voyageurs ont commis des erreurs et ont permis aux Alouettes d’ajouter quatre points sans aucun retrait. Anthony Martin a pris la relève de Cyr, mais les Alouettes ont engrangé quatre autres points avant que les Voyageurs n’effectuent le troisième retrait. En début de septième, les Voyageurs ont montré qu’ils avaient du caractère et ils ont donné chaud à leurs hôtes. Un simple de Raphaël Veilleux a permis à Xavier Cadoret d’ajouter un point. Antoine Gervais a fait de même, permettant aux Voyageurs de réduire l’écart à 13-6 sur des courses d’Antoine Simard et de Veilleux. Pépin a été crédité de la victoire tandis que la défaite a été inscrite au dossier de Tardif.