Rylan Sandoval, entraîneur adjoint, Michaël Bélanger, entraîneur-chef, et Pierre-Alexandre Tremblay, entraîneur adjoint, forment le nouveau trio à la barre des Voyageurs de Saguenay dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. Des trois, seul Tremblay était avec la formation l’année dernière.
Rylan Sandoval, entraîneur adjoint, Michaël Bélanger, entraîneur-chef, et Pierre-Alexandre Tremblay, entraîneur adjoint, forment le nouveau trio à la barre des Voyageurs de Saguenay dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. Des trois, seul Tremblay était avec la formation l’année dernière.

Place aux choses sérieuses pour les Voyageurs junior élite

Après avoir mis la table pour une première séquence d’entraînements collectifs, les candidats de la cuvée 2020 des Voyageurs junior élite passeront aux choses sérieuses au cours de la prochaine semaine, alors que la nouvelle équipe d’entraîneurs procédera aux premiers retranchements.

Dimanche, ce sont en moyenne une vingtaine de joueurs ont fait fi de la chaleur intense des derniers jours pour se dérouiller sur le terrain du Stade Richard-Desmeules, mais la prochaine semaine s’annonce plus stressante puisqu’ils seront une trentaine de candidats à tenter de faire leur place chez les Voyageurs de Saguenay en vue de la saison écourtée de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) qui prendra son envol à la mi-juillet.

Malgré la chaleur intense, les joueurs n’ont pas ménagé les efforts lors des premières séances d’entraînement des Voyageurs de Saguenay sous la direction d’un nouveau trio d’entraîneurs. La semaine prochaine, les joueurs de la région de Montréal s’ajouteront au groupe pour une dernière séquence d’entraînements avant les retranchements.

Dimanche, le nouvel entraîneur-chef des Voyageurs, Michaël Bélanger, s’est dit satisfait de ce qu’il a pu voir de ses troupes en action au cours des derniers jours. En moyenne, la vingtaine de joueurs qui ont participé aux cinq premières séances proviennent principalement de la région. Le week-end prochain, l’entraîneur-chef et ses adjoints devraient être en mesure de voir à l’oeuvre l’ensemble des joueurs en lice, puisque les six joueurs de la région de Montréal s’amèneront à Jonquière à compter de mercredi.

«En fin de semaine, ce n’était pas obligatoire que tous les joueurs soient présents, mais à partir de la semaine prochaine, on veut que la trentaine de joueurs soient présents», confirme Michaël Bélanger.

«L’avantage que les gars qui étaient ici en fin de semaine ont, c’est qu’on a eu la chance de les évaluer. Nous sommes complètement une nouvelle équipe d’entraîneurs. On connaît un peu les joueurs parce qu’on les a vus évoluer en grandissant quand on jouait dans la région ici. Là au moins, on peut les voir et les connaître. Ce sera plus facile pour nous de prendre des décisions.»

Voltigeurs et lanceurs

Déjà, de belles batailles se profilent pour les postes de voltigeurs. «On a vraiment vraiment beaucoup de bons joueurs de champ extérieur», soutient l’entraîneur-chef.

Mais ce qui le réjouit, c’est d’avoir redressé la barre au monticule. «Au niveau des lanceurs, on s’est vraiment beaucoup amélioré, affirme Michaël Bélanger. C’était notre grosse, grosse lacune l’année dernière. Quand je regardais les statistiques de l’an passé, nous étions derniers dans toutes les statistiques d’équipes défensives et de lanceurs. C’est sûr que pour nous, que ce soit par repêchage ou par transactions, nous voulions vraiment améliorer l’équipe à cette position, tant au niveau défensif que du monticule.»

«Concernant les lanceurs, c’est un peu notre objectif d’avoir des artilleurs qui lancent beaucoup plus de prises. Que même si ce ne sont pas des lanceurs dominants, nous soyons capables d’avoir des gars qui lancent des prises et nous gardent dans le match le plus longtemps possible. Je dirais que nous avons quand même plusieurs lanceurs de qualité qui vont être capables de remplir ce rôle», assure le pilote des Voyageurs qui est secondé par Rylan Sandoval et Pierre-Alexandre Tremblay.

Michaël Bélanger ne s’est pas fixé de nombre limite de joueurs. «Si certains nous forcent la main, on va s’organiser pour leur faire de la place», mentionne celui qui se fera une tête en compagnie de ses adjoints une fois qu’ils auront vu tous les joueurs en action. Car si l’entraînement de jeudi reste encore optionnel, ceux de vendredi, samedi et dimanche seront obligatoires, voire déterminants pour certains.

Pour ce qui est de la forme physique des troupes présentes, l’entraîneur-chef estime qu’elle est à la hauteur de ce qu’elle devait être à un camp d’entraînement, même si celui-ci se tient en juin plutôt qu’en mai. Le confinement n’a pas empêché les joueurs de continuer à s’entraîner, mais certains ont pris un peu de poids. Rien de catastrophique, cependant. Cela dit, le pilote des Voyageurs a été agréablement surpris de la manière dont les gars sont dédiés en camp d’entraînement, malgré la chaleur intense qui perdure.

Lorsque l’alignement final et le calendrier officiel seront dévoilés, les amateurs de baseball seront servis avec une saison condensée qui se composera de 21 matchs en 30 jours!