Petit guide du partisan

Avec leur victoire de mardi soir, qui confirmait leur place en deuxième ronde, les Voyageurs s’assuraient d’être l’une des six équipes encore dans la course pour le titre des séries dans la Ligue de baseball élite du Québec. Comment passera-t-on de six à deux pour la finale ? Étant donné que 12 équipes de la LBJEQ participent aux séries, le format n’est pas simple.

Ainsi, à moins de faire partie de la division de l’équipe championne en saison régulière, les équipes de deux divisions doivent sortir de cette division pour atteindre le carré d’as. Donc, après leur balayage des Alouettes de Charlesbourg, les Voyageurs croiseront maintenant le fer avec le gagnant de l’autre duel de la division Sun Life entre les Diamants ou les Aigles. Québec mène la série 3-2.

La situation est différente dans la division La Cage brasserie sportive étant donné que les Orioles de Montréal ont remporté le championnat de la saison régulière. Dans ce cas bien précis, les deux équipes qui l’emporteront au premier tour passeront directement en demi-finale et obtiendront du même coup un laissez-passer en deuxième ronde. Les Orioles sont en contrôle face aux Pirates de Laval (3-0) alors que les Bisons de Saint-Eustache sont à une victoire de causer une surprise face au Hull-Volant de Gatineau, menant 3-1.

Une fois en demi-finale, l’équipe avec la meilleure fiche affrontera celle avec le pire dossier en saison régulière. Les Voyageurs ont terminé en troisième position. « Avant, le laissez-passer était en demi-finale, maintenant il est en quart de finale », explique l’entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot.

Lors des discussions hivernales concernant le format des séries, ce dernier était plutôt favorable à une formule sans divisions, ce qui ne plaisait pas à la majorité des représentants autour de la table, notamment de ceux des trois autres équipes de sa division. Il est même arrivé avec une idée innovatrice qui n’a toutefois pas été retenue.

« Le format est plate un peu, mais il n’y a pas de formule miracle. Il y en aurait, mais il faudrait que seulement huit équipes fassent les séries avec un calendrier balancé. Je ne sais pas si on va y arriver un jour. Ça fait trois ans que c’est de même. Ça va être dur de revenir avec un calendrier balancé », convient Martin Pouliot, avouant que l’argument principal est le coût du transport avec les budgets limités des équipes.

Début lundi?
Quoi qu’il en soit, les Voyageurs débuteront leur affrontement de deuxième tour la semaine prochaine. La série entre Trois-Rivières et Québec pourrait se terminer au plus tôt vendredi et au plus tard samedi. Martin Pouliot aimerait débuter lundi, ce qui rendrait les choses plus faciles avec le congé férié. Il devra toutefois attendre la fin de la série de première ronde pour discuter avec les dirigeants de la formation victorieuse.