Jean-Christophe Masson, qui parvient ici à devancer le receveur des Voyageurs à la plaque, y est allé d’une bonne contribution pour les Diamants de Québec, avec trois points produits dans une écrasante victoire de 19-5 au Stade Richard-Desmeules.
Jean-Christophe Masson, qui parvient ici à devancer le receveur des Voyageurs à la plaque, y est allé d’une bonne contribution pour les Diamants de Québec, avec trois points produits dans une écrasante victoire de 19-5 au Stade Richard-Desmeules.

Malmenés 19-5, les Voyageurs tenteront de rebondir en séries

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Les Voyageurs de Saguenay avaient espéré finir la saison sur une meilleure note, mardi soir, contre les Diamants de Québec qui jouaient sans pression puisqu’ils étaient déjà assurés du premier rang. Mais les locaux, qui avaient réussi à niveler la marque 5-5 en fin de troisième, se sont malheureusement effondrés dans la manche suivante pour paver la voie à une raclée de 19-5 devant leurs partisans au Stade Richard-Desmeules.

Du même coup, les Jonquiérois ont vu disparaître leurs espoirs d’amorcer les séries avec l’avantage du terrain puisqu’ils ont été relégués au troisième rang, derrière Trois-Rivières. Les Voyageurs devront donc tourner rapidement la page et se concentrer sur le début des séries 3 de 5 contre les Aigles. Après le match de jeudi, les Voyageurs accueilleront les Aigles pour un programme double dès samedi, à 16h et 19h, au Stade Desmeules. La première ronde prendra fin par un programme double à Trois-Rivières, dimanche.

Les entraîneurs ont longuement discuté avec leurs troupes, mardi, après la défaite. Mais tout n’était pas négatif dans cette dernière rencontre de la saison. Comme la veille, Québec avait amorcé la rencontre en force en prenant les devants 3-1 dans la manche initiale. Ils ont conforté leur avance à 5-1 en début de deuxième, mais les Voyageurs ont réussi une remontée à coup de deux points en deuxième pour créer l’égalité et raviver les espoirs, notamment en troisième, alors que Raphaël Simoneau, premier frappeur à se présenter au bâton, a claqué son deuxième circuit solo en autant de soirs.

Malheureusement, le vent, pour ne pas dire la rafale, a tourné de bord. Les Diamants ont inscrit cinq points en autant de coups sûrs, puis ils en ont ajouté deux autres dans la manche suivante. La septième a été de trop et le releveur William Bradette a été généreux en buts sur balles avec trois de suite, le dernier avec les buts remplis et sans aucun retrait. Par la suite, l’offensive des Diamants s’est déchaînée et ils ont inscrit six autres points. Les Voyageurs se sont heurtés au lanceur Étienne Le Roy-Audy, qui s’est montré intraitable, retirant coup sur coup les deux premiers frappeurs. Il a fermé les livres en captant une flèche de William Tremblay.

Charles Bernard a été crédité de la victoire tandis que la défaite est allée au dossier de Louis-Félix Pelletier.

Mentionnons enfin que deux anciens joueurs des Voyageurs sont venus hanter leur ancienne équipe. Le Jonquiérois Nicolas Doré s’est distingué avec quatre coups sûrs et trois points produits tandis qu’Antoine Gervais a croisé le marbre à quatre reprises.