Les Voyageurs de Saguenay amorceront les séries éliminatoires jeudi, au Stade Canac, contre les champions de la saison régulière, les Diamants de Québec.

Les Voyageurs veulent créer la surprise

Les Voyageurs de Saguenay (16-27) amorceront les séries éliminatoires jeudi, au Stade Canac, contre les champions de la saison régulière, les Diamants de Québec (32-11). Dans le cadre de cette série huitièmes de finale (4 de 7), les protégés de Martin Pouliot aimeraient bien causer la surprise, eux qui font évidemment office de négligés.
Les Voyageurs, qui disputeront quatre matchs en autant de jours, feront face à un défi de taille contre les Diamants. Surtout que la formation jonquiéroise sera privée d'excellents éléments, soit Nicolas Doré, Mathieu Tremblay et Tommy Reyes Cruz qui ont quitté pour les collèges américains. Quant à Éric Lantigua, il ne sera présent que pour les quatre premières rencontres. Les Voyageurs vont sans doute faire appel aux services de William Tremblay de leur filière midget AAA pour leur prêter main-forte.
Cela dit, les Voyageurs comptent vendre chèrement leur peau. Même si tout semble favoriser les Diamants, Martin Pouliot demeure convaincu que si ses protégés croient en leurs chances, ils pourraient peut-être causer la surprise. En saison régulière, ils ont tout de même soutiré deux victoires en six affrontements à leurs puissants adversaires. 
«C'est sûr qu'eux veulent se rendre jusqu'au bout, alors que nous, on joue sans pression. On ne part pas favoris, mais on ne se compte pas pour battus d'avance pour autant, affirme le pilote des Voyageurs en entrevue téléphonique. Tout le monde pense que Québec va gagner, mais si les joueurs et les entraîneurs y croient, tout est possible. D'après moi, on devrait être dû puisque ça fait plus d'une vingtaine d'années qu'une équipe du Saguenay n'a pas battu une équipe de Québec, de Charlesbourg ou de Trois-Rivières dans une série 4 de 7.» 
Pour espérer déjouer les prédictions des experts, Martin Pouliot pourra compter sur des piliers comme Yan-Éric Tremblay, Raphaël John Leblanc et Frédéric Girard entre autres. Ce trio revient des Championnats canadiens de baseball des moins de 21 ans et Tremblay est sans doute gonflé à bloc, lui qui a contribué à la conquête des grands honneurs par l'Équipe du Québec. Il sera d'ailleurs le lanceur partant du premier match de la série.
«On sait que ce sera difficile», répète celui qui mise aussi sur la fierté de certains de ses protégés qui voudront sans doute faire regretter aux dirigeants des Diamants leur décision de les échanger. Ce qui devrait ajouter du piquant à cette série. «On a acquis, depuis deux ans, quelques joueurs des Diamants de Québec (Samuel Cyr, Marc-Antoine Tremblay, Alex Simard, Maxime Bélanger et David Métivier). Si j'avais leur âge, je pense que je voudrais faire ravaler aux dirigeants leur décision de les abandonner. Les Diamants sont venus chercher (Louis-Xavier) Labrosse chez nous, mais c'est ce dernier qui avait demandé à être échangé. Ce sera un petit côté spécial de cette série», souligne-t-il. 
Litige d'horaire
Les partisans des Voyageurs pourront donc encourager leur formation vendredi, à compter de 19h30, au Stade Richard-Desmeules, ainsi que dimanche, à 14h. Entre les deux, les Voyageurs disputeront le match #3 au Stade Canac, aussi programmé à 14h.
Après ce premier sprint de quatre matchs, les deux équipes reprendront les hostilités le jeudi suivant pour deux matchs consécutifs. Toutefois, selon le calendrier affiché, le 7e match n'est prévu que le mardi 5 septembre, au Stade Canac. Une situation qui ne fait pas l'affaire des Voyageurs puisque le règlement de la ligue stipule que les séries sont disputées du jeudi au dimanche, et non en début de semaine parce que les joueurs sont de retour en classe à ce temps-ci de l'année. Interrogé à ce sujet, l'entraîneur-chef s'est abstenu de commenter en indiquant qu'il laissait le soin aux dirigeants de l'équipe, la présidente Audrey Tremblay et le gouverneur Guy Hébert, de plaider leur point auprès des autorités de la ligue. À suivre...