Martin Pouliot

Les Voyageurs transigent trois fois

Signe que le beau temps approche malgré la neige abondante, les Voyageurs de Saguenay ont effectué quelques transactions avant de procéder au dépôt de leur liste de protection tel que prévu dans les règlements de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ).

Ainsi, l’entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, a été impliqué dans trois transactions de dernière minute, puisque les listes officielles des 14 joueurs protégés dans chaque équipe devaient être déposées à 23 h 59 samedi soir. Ainsi, le receveur Samuel Cyr, 20 ans, a été envoyé aux Bisons de Saint-Eustache. En retour, les Bisons ont cédé leur choix de quatrième ronde au repêchage 2018 ainsi qu’un choix de première ronde en 2019 et une compensation monétaire.

Les Voyageurs se sont ensuite départis du lanceur Gabriel Côté, 22 ans, qui retourne à Repentigny. En retour, les Voyageurs ont obtenu deux choix (3e et 4e rondes) au repêchage 2019. Dans un troisième temps, les Voyageurs et les Diamants en sont venus à une entente alors que Xavier Bilodeau, 18 ans, se retrouvera avec les Voyageurs. En retour, Québec obtient un choix de deuxième ronde en 2019. Dans le cas de Bilodeau, Martin Pouliot n’a pas eu l’assurance qu’il se présentera à Saguenay, et ce, même s’il connaît la région pour s’être aligné avec la formation des Voyageurs midget AAA il y a deux ans. « Ça reste nébuleux à savoir s’il va se rapporter chez nous ou non. Ce n’est pas le lanceur de Québec, mais un jeune voltigeur qui a joué D2 l’an passé à Québec et sa première année midget AAA à Saguenay il y a deux ans », a-t-il précisé.

Est-il satisfait de ses transactions ? « Comme n’importe quel échange, que ce soit au baseball ou au hockey, ce sera le choix au repêchage qui va nous dire si on a fait un bon échange ou non, fait valoir le pilote des Voyageurs lorsque joint dimanche. Mais c’était vraiment pour faire de la place, comme toutes les autres équipes d’ailleurs. On joue à 18-19 joueurs et on ne peut en protéger que 14. Alors, au lieu d’en perdre un pour rien, si on est capable d’avoir des choix au repêchage pour lui, c’est tant mieux. »