William Tremblay a réussi un coup sûr samedi soir... en plus de briser un bâton!

Les Voyageurs toujours vivants

Un coup de circuit de Yan-Éric Tremblay en fin de septième manche a permis aux Voyageurs de Saguenay se rester vivants, samedi soir, au Stade Richard-Desmeules. Le vétéran de 22 ans a brisé une égalité de 4-4, permettant ainsi aux siens de signer une victoire cruciale de 5-4 contre les Diamants de Québec.

Les Voyageurs ont évité l’élimination une première fois, mais ils sont loin d’être sortis de l’auberge. Ils tirent de l’arrière 1-3 dans la série quatre de sept. Le prochain match aura lieu dimanche soir, 19h, à Jonquière.

«Nos vétérans de 22 ans ont semblé vouloir démontrer qu’ils ne jouaient pas leur dernier match en carrière junior élite, a exprimé Martin Pouliot. Il faut remettre ça dimanche.»

Les locaux ont été les premiers à s’inscrire au pointage, grâce à un simple de Marc-Antoine Tremblay en deuxième manche, contre l’as lanceur Vincent Ruel Les Diamants ont inscrit trois points dès leur retour au bâton, chassant du même coup le lanceur partant Derek Côté. Maxime Dumas a pris le relais sur la butte.

«On vient de battre le meilleur lanceur de la ligue, a soulevé Pouliot. On espère maintenant compter sur une bonne foule dimanche pour nous donner de l’énergie. On sait ce qu’elle peut nous amener et qu’elle peut déranger l’autre équipe.»

À 3-1 pour Québec, Saguenay a créé l’égalité en cinquième manche, avant de prendre les devants par un point en sixième. Les Diamants ont toutefois fait 4-4 en début de septième. Yan-Éric Tremblay a ensuite joué les héros avec une retentissante claque en solo, après être venu en relève à Maxime Dumas pour réussir les deux derniers retraits. Tremblay sera de retour au monticule dimanche soir.

«On est dans une côte, mais au moins, on court encore, a illustré Martin Pouliot. Espérons que ce match va donner confiance à des gars.»