Les Voyageurs midget AAA partagent les honneurs d’un programme double

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Les Voyageurs midget AAA du Saguenay ont connu une autre journée en dents de scie alors qu’ils ont remporté un duel et encaissé un revers dans un programme double au parc Henri-Casault de Charlesbourg.

Dans un premier temps, les Voyageurs (7-9) ont eu le dessus sur les Canonniers de Charlesbourg (10-10) par la marque de 9 à 6. Les Voyageurs n’ont cependant pas été en mesure de répéter l’exploit, alors qu’ils se sont inclinés 3 à 2 contre les Riverains de Rivière-du-Loup (9-4).

L’entraîneur-chef des Voyageurs, Mathieu Dion, a bien aimé ce qu’il a vu de sa troupe. « Nos lanceurs ont été vraiment bons. C’est le point fort de notre journée. On peut être satisfait, parce que pour la première fois de l’année, on a joué 14 bonnes manches et les gars ont fourni l’effort toute la journée. On a fait un peu d’erreurs en défensive, mais quand on sépare les doubles sur la route, on peut être content. »

Il était aussi très content de la progression de son équipe. « Il y a encore place à l’amélioration, mais on voit une progression dans leur attitude en cours de match. On se concentre sur les bonnes choses et on travaille de la bonne façon. On commence à ‘‘exécuter’’ les situations au bâton. Défensivement, c’est un peu plus difficile, mais les gars essaient. Les erreurs, ça fait partie de la “game”. Après 16 rencontres, on est là où on voulait être. Il faut juste continuer à travailler. Si on compare avec le début de saison, les gars ont progressé fois 1000. »

Un départ canon

Les Voyageurs ont démarré le premier match en force avec sept points dès la première manche. Les neuf frappeurs se sont présentés à la plaque et le premier, Félix Abraham, est revenu une seconde fois en fin de manche.

Après une première manche parfaite de Philippe Goulet au monticule, les Voyageurs ont marqué un huitième point à leur retour au bâton, si bien qu’après une manche et demie, la marque était de 8 à 0.

Les choses se sont gâtées par la suite. Charlesbourg a inscrit deux points en deuxième et un autre en troisième pour réduire l’écart à cinq points. Goulet s’est ressaisi en étant intraitable en quatrième et cinquième.

Les Canonniers ont répliqué avec deux points contre Goulet en sixième. Mathis Blais est venu en relève en septième et a fermé les livres en accordant qu’un seul point.

« On a été opportuniste et on a vraiment bien joué dans le premier duel. On a eu une bonne performance de nos lanceurs. Philippe Goulet a été super bon et Mathias Blais est venu fermer le match comme un chef. On a fait ce qu’on avait à faire. C’était peut-être notre meilleur match depuis le début de la saison », a souligné Mathieu Dion.

Trop peu trop tard

Dans le duel les opposant aux Riverains, l’attaque des Voyageurs s’est faite bien silencieuse. Après six manches, les frappeurs des Voyageurs n’avaient qu’un seul maigre coup sûr. De leur côté, les Riverains ont marqué un point en première manche et deux autres en cinquième pour faire 3 à 0.

Les hommes de Mathieu Dion se sont réveillés en fin de match. Après un simple et deux buts sur balles, Mathis Blais a frappé dans un double jeu, mais a tout de même poussé un joueur à la plaque. Alexandre Munger a ensuite enregistré un simple et produit un autre point. Avec deux coureurs sur les sentiers, tous les espoirs étaient permis chez les Voyageurs, mais Olivier Lavoie n’a pas été en mesure de compléter la remontée.

« Antoine Legault a lancé une très bonne partie. Il a été excellent et en contrôle toute la partie. C’était sa meilleure sortie de l’année. On n’a pas été mauvais au bâton, mais on n’a pas été chanceux », a raconté l’entraîneur.

Les Voyageurs joueront de nouveau samedi. Ils seront les visiteurs au parc municipal de Rivière-du-Loup, pour un programme double contre les Riverains.