Les Voyageurs ont balayé le programme double contre les Aigles samedi.
Les Voyageurs ont balayé le programme double contre les Aigles samedi.

Les Voyageurs en mission

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Les Voyageurs de Saguenay ont balayé les honneurs de leur programme double contre les Aigles de Trois-Rivières, samedi au Stade Richard-Desmeules de Jonquière. Avec ces deux victoires, la troupe de Michaël Bélanger s’est approchée à une victoire du sommet de la division Financière Sun Life de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

En début d’après-midi, les Voyageurs ont profité d’un excellent départ d’Émile Tremblay pour blanchir les Aigles et l’emporter 1 à 0. Le bon travail défensif s’est étendu sur la deuxième partie, alors que les favoris de la foule n’ont concédé qu’un seul point, en route vers une victoire de 4 à 1.

Les Voyageurs sont maintenant à une seule victoire des Aigles et des Diamants de Québec qui se partagent la tête de la division, à l’aube de la dernière journée d’activités de la LBJEQ. Ce sera justement l’occasion pour les Voyageurs de couronner leur belle saison avec un titre de division, alors qu’ils seront en action à deux reprises contre les Diamants à Jonquière.

Le scénario est simple. Avec deux victoires, les Voyageurs termineront au sommet, avec une victoire, ils seront deuxièmes et avec deux défaites, ce sera la troisième place pour la formation de Saguenay. L’équipe qui terminera première affrontera les Alouettes de Charlesbourg au premier tour éliminatoire, alors que les deux autres équipes seront opposées.

Un match presque complet pour Tremblay

Le premier match est l’histoire d’un homme, le Jonquiérois Émile Tremblay. Le jeune gaucher a été fumant, limitant ses adversaires à cinq coups sûrs et un but sur balles en six manches et deux tiers. Il a également retiré deux frappeurs sur des prises.

Émile Tremblay a reçu les félicitations de son entraîneur quand il l’a remplacé en septième manche, alors que la partie était encore 0 à 0.

Malgré son impressionnante sortie, c’est Guillaume Chenard qui a hérité de la victoire, lui qui est entré dans la partie et a obtenu le dernier retrait en septième. Si Tremblay n’a pas eu le gain à sa fiche, c’est que la marque était toujours de 0 à 0 alors que les Voyageurs se sont amenés au bâton en fin de septième manche.

Mathieu Cyr, Vincent Dantinne et Loïc Dupont ont atteint les sentiers sur deux simples et un but sur balles. Avec les buts remplis, William Tremblay a soulevé la balle par-dessus l’avant-champ et elle est tombée tout juste devant le voltigeur pour permettre à Cyr de venir marquer le point de la victoire. Ce coup sûr était le troisième du match de Tremblay, qui avait également été solide dans la victoire des siens jeudi contre Québec.

William Tremblay avait de quoi célébrer alors qu’il a frappé le coup sûr victorieux.

Les locaux profitent des erreurs

William Tremblay a poursuivi sur sa lancée dans le deuxième match. Employé comme premier frappeur, il a atteint les sentiers à sa première présence au bâton avec un simple. Venu courir pour Tremblay, Xavier McNicoll Belzile a profité d’une erreur après avoir volé un but pour venir marquer.

Les aigles ont recollé au pointage en troisième, mais les Voyageurs n’avaient pas l’intention de rester à égalité bien longtemps. Cyr a atteint le troisième but après un simple et une erreur. Jacob April l’a fait marquer deux tirs plus tard. Loic Dupont a ensuite soutiré un but sur balles.

Alors que Tremblay était au bâton, Dupont a tenté de voler le deuxième et en tenant d’obtenir le retrait, les Aigles ont ouvert la porte à April qui a fait 3 à 1. April est venu marquer un autre point en sixième manche, produit par William Tremblay pour compléter la marque.

Dans cette rencontre, les Aigles ont commis trois erreurs, dont deux qui ont permis des points aux Voyageurs. Thomy Lévesque était le lanceur partant. Il a œuvré pendant trois manches avant de céder sa place à Eryck Lacoste. C’est le releveur qui a enregistré la victoire, alors que Guillaume Chenard a protégé l’avance des siens durant pour les cinq derniers retraits.