Le lanceur partant, Yan-Éric Tremblay (25) n’était pas dans ses meilleurs jours, vendredi, contre les Alouettes de Charlesbourg. Malgré tout, les Voyageurs de Jonquière ont remporté le match 9-5 au parc Henri-Casault pour prendre les devants 2-0 dans cette série.

Les Voyageurs en contrôle

Grâce à une poussée de cinq points en sixième manche, les Voyageurs de Saguenay ont signé une victoire de 9-5 aux dépens des Alouettes de Charlesbourg, vendredi, au parc Henri-Casault, pour prendre les devants 2-0 dans la première ronde des séries (4 de 7) de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ).

Le pointage final ne reflète toutefois pas l’allure de la rencontre, car les coriaces Alouettes ont à nouveau donné du fil à retordre aux champions de la saison de la section Financière Sun Life. Les deux formations ont connu des débuts chancelants en commettant des erreurs. Les Voyageurs ont été les premiers à en profiter pour amorcer la rencontre en force en inscrivant trois points en manche initiale. Les Alouettes ont réduit l’écart à 3-1 après avoir marqué sur une balle échappée, pour ensuite réussi à prendre les devants 4-3 en fin de deuxième, encore là sur des erreurs qui se sont avérées coûteuses pour les Jonquiérois. Toutefois, le solide cogneur Félix Castilloux a permis aux siens de niveler les chances en claquant un circuit solo en début de troisième manche.

Le lanceur partant, Yan-Éric Tremblay, n’était pas au sommet de sa forme, lui qui, bien qu’il n’ait concédé qu’un coup sûr en quatre manches, a accordé dix buts sur balle. Au final, il a concédé trois points mérités sur quatre. Guillaume Chenard, même s’il n’a lancé qu’une manche, a été crédité de la victoire.

Les Voyageurs ont été opportunistes en sixième, profitant tout d’abord d’un but sur balle à Nicolas Doré alors que les buts étaient remplis. Une balle échappée a ensuite permis à William Tremblay de croiser le marbre pour creuser l’écart à 6-4 tandis qu’un amorti d’Antoine Gervais a ensuite permis d’ajouter un autre point. Puis, un coup sûr de Jean-Philippe Chagnon a permis aux Voyageurs d’ajouter deux autres points pour prendre les devants 9-4.

Les Alouettes ont profité du bref passage au monticule de Jean-Michel Tremblay pour inscrire un point avant que le jeune William Tremblay prenne la relève et tire les marrons du feu en effectuant les deux derniers retraits, en plus de protéger la victoire des siens en septième manche.

Il n’y en aura pas de facile
L’entraîneur-chef Martin Pouliot n’est pas surpris de voir les Alouettes se monter coriace. «Ils nous offrent une bonne opposition et ça donne une bonne série jusqu’à maintenant», fait valoir le pilote des Voyageurs qui rappelle que ce n’est pas parce que sa formation est favorite qu’elle va avoir la vie facile.

«C’est ce que je dis aux gars: on ne va pas les taper 8-1 à chaque match. Il ne faut pas paniquer avec ça. Oui, on est favoris, mais un match de baseball, ça se joue sur le terrain. Nous avons eu une manche où ils avaient trois gars sur les buts et il y a eu une balle passée qui a permis à leurs trois joueurs de venir marquer. On les a remis dans le match. Ce sont des choses qui arrivent, même si c’est plate. Par contre, on a sorti de gros coups sûrs à temps», met-il en relief en pointant le simple de Chagnon en 6e comme moment-clé du match.

«Chagnon s’est présenté au bâton avec deux retraits et deux coureurs sur les sentiers. On menait 6-4 et son coup sûr a permis de faire 8-4. Quand l’adversaire est encore dans le match parce que tu ne mènes que par un ou deux points et que tu as la chance de faire passer ça à quatre points d’avance, c’est là que l’adversaire a de la misère à revenir. (...) On est contents, on revient chez nous avec une avance de 2-0 et c’est le principal.»

Troisième match dimanche
Le troisième match de la série aura lieu dimanche, 17h, au Stade Richard-Desmeules. Les billets seront en prévente de 9h à 16h, au coût de 8 $ pour les adultes et de 6 $ pour les étudiants. Le stade sera accessible dès 16h.