L’as-lanceur des Voyageurs de Saguenay, Christopher Pouliot, a rapidement été appelé en renfort pour le match contre les Diamants de Québec, mais il ne pouvait tout faire. Malgré leurs efforts, les Voyageurs ont subi un premier revers de 10-5.
L’as-lanceur des Voyageurs de Saguenay, Christopher Pouliot, a rapidement été appelé en renfort pour le match contre les Diamants de Québec, mais il ne pouvait tout faire. Malgré leurs efforts, les Voyageurs ont subi un premier revers de 10-5.

Les Voyageurs doublés 10-5 par les Diamants à Québec

Malgré deux circuits, les Voyageurs de Saguenay ont subi leur premier revers de cette courte saison, en s’inclinant 10-5 aux mains des Diamants de Québec, lundi soir, au Stade Canac.

Les Voyageurs ont bien amorcé la rencontre au bâton, Simon Menier claquant la longue balle en manche initiale pour son deuxième de la saison. Les hôtes ont toutefois répliqué aux dépens du lanceur partant Hugo Bouchard, dont c’était le premier départ, pour prendre les devants 2-1. Ce dernier a d’ailleurs rapidement cédé sa place à Christopher Pouliot qui a pris le relais pour deux manches et deux tiers.

«On a eu un mauvais début de match au monticule, a admis l’entraîneur-chef Michaël Bélanger après la rencontre. Ce n’était pas la soirée d’Hugo. On savait qu’on avait Christopher pour un certain nombre de lancers et on espérait qu’Hugo connaisse un bon début de match pour qu’on puisse avoir Christopher dans la partie névralgique du match, mais ce n’est pas comme ça que ça s’est passé», relate-t-il au téléphone.

En troisième, le receveur Nicolas Doré est venu hanter son ancien club avec un double bon pour deux points. Les Jonquiérois n’avaient pas dit leur dernier mot et ils ont pris les devants 5-4 en début de quatrième, entre autres grâce à un circuit de deux points de Xavier McNicoll Belzile. Malheureusement, l’offensive des Diamants s’est remise en marche et les locaux ont répliqué avec trois points pour se forger une avance de 7-5, pour ensuite conforter leur avance de trois autres points en fin de cinquième et filer vers la victoire. Les releveurs des Diamants ont ensuite fait le boulot pour museler l’attaque jonquiéroise.

«On est quand même revenu et on a compétitionné. Toutefois, on a donné deux ou trois coups sûrs chanceux qui ont donné quelques points opportuns. Mais sinon, on a presque autant de coups sûrs que l’autre équipe (7 contre 11). On a joué un match défensif correct et on s’améliore de ce côté-là. Il y a beaucoup plus de positif que de négatif et on va bâtir là-dessus», assure Bélanger, en donnant le crédit à l’adversaire. «Ils ont joué un bon match, ils ont frappé des coups sûrs opportuns au bon moment et nous, on a peut-être lancé un peu trop de buts sur balles. Et défensivement, malgré qu’on a mieux joué, on aurait pu être encore un petit peu meilleur à ce niveau.»

Chez les Voyageurs, la défaite est allée à la fiche d’Émile Tremblay tandis que Samuel Girard a été crédité de la troisième victoire consécutive des locaux (3-1).

Deux doubles

Les Voyageurs auront droit à quatre jours de repos avant de reprendre l’action pour un week-end très chargé. Ils disputeront en effet deux programmes doubles, le premier samedi à domicile contre les Aigles de Trois-Rivières et le second, dimanche, à Québec, contre les Alouettes de Charlesbourg. «C’est dur pour les joueurs et la rotation de lanceurs, mais on a la chance d’avoir quatre jours de congé, ce que les autres équipes n’ont pas nécessairement, estime le pilote des Voyageurs. On va prendre ça un match à la fois. Déjà qu’on a un bon début de saison et que les gars ont bien répondu encore aujourd’hui (lundi). Après la fin de semaine, on aura une meilleure idée vers où s’en va.»

Un honneur pour Pouliot

L’as-lanceur des Voyageurs, Christopher Pouliot, récolte déjà des honneurs. Sans grande surprise, au terme de la première semaine d’activité de la saison 2020 (15-19 juillet) dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), le lanceur des Voyageurs de Saguenay est l’un des deux joueurs joueurs de la semaine Plante Sports Excellence et B45, l’autre étant Alexis Gaudreault des Ducs de Longueuil.