Le DG des Voyageurs de Saguenay, Dany Coulombe, a cherché à combler des besoins au monticule et à l’avant-champ lors du repêchage de la LBJEQ tenu samedi à Laval.

Les Voyageurs comblent des besoins au monticule et à l’avant-champ

En ayant terminé au dernier rang de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) la saison dernière, les Voyageurs de Saguenay ont au moins eu l’avantage du tout premier choix en plus de leur choix de première ronde, lors du repêchage du circuit tenu samedi dernier à Laval. Le nouveau directeur gérant de la formation jonquiéroise, Dany Coulombe, s’est dit très satisfait des joueurs obtenus, lui qui a misé sur la jeunesse et des joueurs capables d’évoluer au monticule et à l’avant-champ.

« On voulait des gens combatifs et de jeunes joueurs », résume le DG qui a fait ces choix en compagnie du nouvel entraîneur-chef, Michaël Bélanger, et de Guy Hébert, vice-président et gouverneur des Voyageurs de Saguenay. Les dirigeants des Voyageurs ont jeté leur dévolu sur le jeune Simon Boudreault de Trois-Rivières qui jouera la prochaine saison, sa dernière, avec son équipe midget AAA.

« C’était vraiment le meilleur joueur disponible pour ce que nous avions besoin. C’est un joueur d’avant-champ, mais surtout un lanceur. Il a quand même lancé 82 manches la saison dernière dans le midget AAA, ce qui est énorme pour un jeune. Notre objectif était de prendre le meilleur joueur disponible. Et comme notre équipe est un peu plus jeune, on peut se permettre d’attendre peut-être une année pour un joueur comme lui, ce qui n’est pas le cas d’autres équipes qui voudront absolument gagner les grands honneurs cette année », fait valoir Dany Coulombe en entrevue téléphonique.

Ce sera le même scénario pour le jeune Xavier Simoneau de Drummondville qui devrait terminer son stage avec son équipe midget AAA pour s’aligner avec les Voyageurs en 2021. Choix de cinquième ronde, il a lui aussi attiré l’intérêt des Voyageurs pour son potentiel de lanceur et de joueur à l’avant-champ.

En terrain connu

Par contre, les autres joueurs sélectionnés seront prêts à donner un coup de main dès la prochaine saison. Toujours en première ronde, les Voyageurs ont opté pour Loïc Dupont, 18 ans, de Longueuil.

« C’est un joueur d’avant-champ qui a joué pour Michaël Bélanger pendant quelques années au sport-étude. C’est un bon combattant qui nous a déjà certifié qu’il était prêt à passer quelques années chez nous. C’est un jeune qui cadrait bien dans nos plans. Un bon joueur qui va se donner à 100 % sur le terrain et avec qui nous n’aurons pas de problème de présence. On sait à quoi s’attendre de lui », détaille Dany Coulombe.

En deuxième ronde, les Voyageurs ont arrêté leur choix sur Ricardo Pilon-Garcia, 18 ans de Mascouche, lui aussi un lanceur et joueur d’avant-champ. « C’est l’un des très bons amis d’Eryck Lacoste, un joueur que nous avions obtenu dans les échanges (de la mi-décembre). Le Saguenay, c’est loin, mais pas quand on va chercher un duo de joueurs qui se complètent super bien », argue le DG. Le duo pourra d’ailleurs faire la route ensemble.

En troisième ronde, les Voyageurs ont choisi un produit local en Mathieu Cyr, 19 ans, qui a joué avec les Voyageurs l’an passé. « On ne voulait pas prendre la chance de le perdre. Il joue principalement à l’avant-champ et comme receveur. »

En quatrième ronde, le DG a misé sur Ian St-Pierre, 18 ans, de Laterrière, un joueur qu’il connaît bien pour l’avoir entraîné. « Il avait joué avec moi il y a environ un an et demi dans le midget AAA. J’ai parlé avec lui et il avait un bon intérêt à un retour. Ç’a toujours été un athlète qui a très bien évolué et performé dans le bantam et le midget AAA. C’est un autre joueur d’avant-champ capable de lancer. Il va nous donner un coup de main de ce côté-là. »

Les Voyageurs pourront ajouter des jeunes de la région qui n’ont pas été réclamés à la liste de protection de 35 joueurs. Dans deux semaines, les équipes pourront ajouter les agents libres. Les dirigeants s’affairent aussi à trouver des plateaux pour les entraînements. « La plupart des joueurs de la région ont déjà commencé à s’entraîner, à lancer et à frapper des balles, souligne-t-il. On a commencé plus tôt cette année. »