Les Voyageurs à Laval: double revers

Dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ), des difficultés au monticule et des erreurs ont pavé la voie à deux revers des Voyageurs de Saguenay par la marque de 4-12 et 7-11, aux mains des Pirates de Laval, dimanche, au parc Paul-Marcel-Maheu. Mathieu Charlebois s’est distingué dans la victoire lavalloise avec un circuit dans chaque match.

« C’est sûr que c’est plus difficile ces temps-ci parce qu’on tire de l’arrière par de gros pointages tôt dans la rencontre. Il devient donc difficile de batailler. Ç’a été le cas pour les deux matchs à Montréal en fin de semaine dernière, même si, dans un cas, on a été dans le match jusqu’en quatrième manche. On “sort de la game” un peu tôt. Ça va donc nous prendre une bonne performance de nos lanceurs partants jusqu’en 5e manche, au moins pour qu’on reste dans le match. Plus tu restes dans le match, plus la pression bascule dans l’autre camp », a fait valoir l’entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot.

Dans la première rencontre, ses protégés ont tenu leur bout jusqu’en début de troisième manche. Les Jonquiérois tiraient de l’arrière 4-2 lorsque les Lavallois ont engrangé quatre points pour chacune des 4e et 5e manches. Les Voyageurs n’ont pu inscrire que deux autres points, l’un en 4e et un autre en 7e manche, pour s’incliner 4-12. Jesse Mullen, qui a concédé deux circuits à l’adversaire (Emeric Désilets et Mathieu Charlebois) en quatre manches, a été le lanceur perdant.

La seconde partie a vraiment mal commencé pour les Voyageurs. Les Pirates ont en effet inscrit huit points dès la manche initiale, grâce, entre autres, à un autre circuit, de trois points cette fois, de Mathieu Charlebois, sur une offrande du lanceur Vincent Tardif (lanceur perdant). En troisième, l’artilleur des Pirates Miguel Cienfuegos s’est aussi permis la longue balle aux dépens de Tardif, qui a laissé sa place à Alexandre Gaudreau pour les trois manches suivantes.

Les Voyageurs se sont mis en marche en 5e manche, profitant du changement de lanceur chez les Pirates pour s’inscrire au pointage et réduire l’écart à 5-11 en 5e manche et inscrire deux autres points en 7e. « Ils ont enlevé Cienfuegos, qui fait partie des meilleurs lanceurs de la ligue, ce qui a permis à l’attaque de respirer un peu plus », souligne Pouliot.

Malgré les difficultés, le moral reste bon, assure Martin Pouliot. « Les lanceurs ne sont pas découragés. Ils font de leur mieux. Ils prennent de l’expérience. On a une bonne gang de gars qui veulent travailler. Il n’y a pas de chicanes et ils savent ce par quoi on passe. C’est d’ailleurs le point encourageant. Ils savent qu’on va prendre de l’expérience et s’améliorer en jouant des matchs. »

La formation doit composer avec quelques blessés. « On a des joueurs qui ont dû jouer à des positions qui ne leur sont pas familières. Quand tout le monde sera de retour, ils vont reprendre leur place. (Aujourd’hui), ça n’a pas été horrible défensivement. Il y a quelques balles qui auraient pu être attrapées. Quand les Pirates ont inscrit huit points, il y avait deux retraits. Il y a eu un jeu qui aurait pu être fait, mais qui ne l’a pas été, et ç’a ouvert à quatre autres points sur un circuit », raconte Pouliot.

Guillaume Chenard (bras), Félix-Antoine Bruneau (genou) et Samuel Pouliot (cou) sont d’ailleurs des cas incertains pour mardi, alors que les Voyageurs affronteront les Alouettes de Charlesbourg.

Midget AAA

Dans la Ligue de développement midget AAA, les Voyageurs dirigés par Mathieu Dion ont divisé les honneurs du programme contre Montréal D1, présenté au stade Arvida, en remportant le premier match 7 à 3, avant de concéder le second 5 à 8.