Christopher Pouliot a été dominant pendant sept manches pour enregistrer sa troisième victoire en autant de sorties.
Christopher Pouliot a été dominant pendant sept manches pour enregistrer sa troisième victoire en autant de sorties.

Les victoires s’accumulent chez les Voyageurs

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Les Voyageurs de Saguenay ont pu compter sur un Christopher Pouliot en pleine forme au monticule et ils ont pris la mesure de l’équipe des moins de 16 ans de l’Académie de Baseball Canada (ABC) par la marque de 6 à 2 vendredi soir, au Stade Richard Desmeules de Jonquière.

La troupe de Michaël Bélanger a ainsi prolongé sa série de victoires à trois, eux qui présentent une fiche de six gains contre un seul revers cette saison. De son côté, l’ABC a encaissé une septième défaite en huit sorties.

L’histoire du match a été la tenue du gaucher des Voyageurs. Pouliot a lancé un match complet pour récolter sa troisième victoire en autant de sorties. Il a accordé quatre coups sûrs, deux points, mais un seul mérité, et commis une erreur, en plus de terminer la rencontre avec huit retraits sur des prises.

Le pilote des Voyageurs, Michaël Bélanger n’avait que de bons mots à dire sur son lanceur. «Chris, c'est Chris. Il a été à a hauteur de son talent. Il n'y a pas 10 Christopher Pouliot dans cette ligue-là. Encore ce soir, il nous a donné une chance de gagner. Pour être honnête, il y est pour beaucoup dans la victoire de ce soir. Au bâton, on en a fait juste assez, mais la victoire lui revient.»

Comme il l’avait dit plus tôt cette semaine, Bélanger a grandement apprécié le travail du bas de son alignement qui a parti le bal à quelques occasions. «Encore ce soir, le bas de notre alignement a réussi à bien jouer. Des buts sur balles, des gros coups sûrs, les Félix Côté, Mika Fortin et Loïc Dupont ont compensé pour le manque du haut de l'alignement. On a trouvé une façon de gagner et c'est ça l'important.»

Malgré les succès de l’équipe, il espère que sa défensive saura réduire le nombre d’erreurs qu’elle commet. «On a gagné, mais on n'a pas bien joué. On fait des erreurs de routine. Un moment donné, ça va avoir un impact sur le résultat du match et il va falloir que les gars en prennent conscience. On ne pourra pas jouer comme ça pour le reste de l'année. On en peut pas aspirer à connaître du succès dans cette ligue si on joue de cette façon-là défensivement.»

Pouliot remporte le duel de lanceur
Les deux artilleurs ont démarré la soirée en lion. Après deux manches complètes, Pouliot avait accordé seulement deux coups sûrs, alors que Morin en avait accordé un seul. En troisième, Pouliot a été le premier à accorder un point, mais sur deux erreurs successives de ses coéquipiers alors qu’il avait enregistré les deux premiers retraits.

À leur retour au bâton, les Voyageurs ont décidé de venir en aide à leur lanceur étoile. Félix Côté sur un simple, Loïc Dupont avec un but sur balles et William Pichette sur un simple, ont rempli les sentiers avec aucun retrait au compteur. Les locaux ont inscrit un premier point sur un autre but sur balles à la faveur de Simon Menier. William Tremblay a ensuite rejoint le premier but sur un roulant, mais Dupont a été épinglé au marbre sur une décision de l’arbitre qui n’a pas fait l’unanimité dans les gradins et sur le terrain.

Louis Gendron a bien failli mettre fin à la manche avec un faible roulant qui a fracassé son bâton, mais l’ABC n’a pas réussi à faire le double jeu, si bien que deux points sont venus marquer pour faire 3 à 1. Morin a réussi à sortir de cette troisième manche difficile en menottant Thomas Hudon qui a frappé un faible roulant, mais les dommages étaient faits.

Pouliot s’est mis dans l’eau chaude en quatrième en atteignant deux frappeurs coup sur coup après deux retraits et il s’est brûlé. Nathan Gagnon a frappé un simple et Alexis Hurens a devancé le relais à la plaque. L’ABC a cependant vu trop grand sur le jeu et Raphaël Picard a été retiré en tenant de se rendre au troisième et mettre fin à la manche.

Morin a cédé sa place à Mathys Ayotte en quatrième, mais le changement n’a pas eu l’effet escompté. Le releveur a rempli les sentiers contre le bas de la formation, puis atteint Menier et Tremblay pour permettre aux Voyageurs de marquer deux autres points. S’en était fait pour Ayotte qui a lancé le monticule au lanceur Almatois Alexis Simard, qui a fait le travail en forçant Gendron a frappé un faible roulant.

Le reste de la rencontre a été l’affaire du lanceur des Voyageurs. Pouliot a été intraitable pour les trois dernières manches. Il a profité d’un point supplémentaire de son attaque en fin de cinquième manche.

Soulignons la courte relève de gaucher Alexis Simard. Il a été d’office pour une manche, accordant un point sur deux erreurs, aucun coup sûr et un frappeur atteint. Sa sortie du match, tout comme son entrée, lui a valu les nombreux applaudissements de la foule. Un autre produit régional a fait une apparition du côté des visiteurs. Le Jonquiérois Jean-Benoit Simard-Gagnon s’est amené au bâton en septième, mais il a mordu la poussière devant les tirs foudroyants de Pouliot.

Les Voyageurs reprendront l’action dès samedi pour un programme double contre les Aigles de Trois-Rivières (4-4) au Stade Quillorama.