Le partant des Voyageurs, Maxime Dumas, a permis son premier coup sûr en fin de sixième manche, un circuit de trois points qui a fait la différence pour les Diamants qui ont pris les devants 2-0 dans la série entre les deux rivaux.

Les Diamants remportent un duel défensif

Le lanceur partant des Voyageurs, Maxime Dumas, a permis seulement deux coups sûrs, mercredi soir, mais a tout de même subi la défaite. Après une victoire d’entrée de jeu à Jonquière, les Diamants de Québec ont profité de leur retour à domicile au Stade Canac pour prendre le contrôle de la série, s’imposant au compte de 3-0.

L’entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, a eu une discussion très positive avec ses troupiers après la rencontre. Il a maintenant bien hâte de voir leur réaction avec la marmite qui est chaude.

« On a gagné 18 de nos 24 dernières rencontres avant la série contre Québec. On a perdu six matchs depuis le mois de juillet. Là, on vient d’en perdre deux. On est dans les câbles, mais on n’est pas à terre encore. Si on réussit à gagner jeudi, on revient chez nous samedi et dimanche et on peut se sortir de ça », a-t-il exprimé à l’autre bout du fil.

Circuit de trois points
Tristan Pagé a frappé le premier coup sûr des locaux en fin de sixième manche, mais a envoyé la balle de l’autre côté de la clôture pour un circuit de trois points. Auparavant, Jean-Nicolas Lebrun avait effectué sa deuxième erreur du match sur un roulant de routine, ce qui a été suivi quelques instants plus tard par un but sur balles intentionnel à Émile Boies.

« Quand tu joues un match serré, souvent, c’est le premier qui met un genou à terre qui perd et on l’a mis le genou à terre », d’admettre Martin Pouliot, expliquant après coup qu’il a joué pour la balle à double jeu alors que Boies frappe pour .410 depuis le début des séries et que Pagé affichait une moyenne en deçà de .300 et n’avait pas de coup sûr en deux présences depuis le début de la soirée. Il a toutefois sauté sur un changement de vitesse, ce qui a fait la différence.

Le vis-à-vis de Dumas, Étienne Le Roy-Audy, a été tout aussi expéditif, ne permettant également que deux coups sûrs. La menace la plus sérieuse des Voyageurs est survenue en début de troisième manche avec deux frappeurs sur les buts, mais Le Roy-Audy a forcé Yan-Éric Tremblay à frapper un ballon pour étouffer la menace. Pour donner une idée de la qualité du départ de l’artilleur des Diamants, aucun coureur des Voyageurs n’a atteint le deuxième but avec moins de deux retraits durant les six premières manches. Seulement Mathieu Tremblay en deuxième manche, puis Marc-Antoine Tremblay à la manche suivante, ont réussi des coups sûrs dans la défaite. En deux rencontres depuis le début de la série, les Voyageurs n’ont frappé que cinq coups sûrs.

« On a fait exactement le contraire de ce que j’avais dit avant le match. On a fait une dizaine de ballons. Oui, on a une couple de “shots”, mais on a levé beaucoup trop de ballons, de laisser tomber Martin Pouliot. Le Roy-Audy a une qualité principale qu’un lanceur doit avoir, il lance des prises. Il ne lance pas fort, mais lance des prises. »

Après avoir atteint un frappeur en début de septième, Le Roy-Audy a laissé sa place à Émile Boies qui a d’abord permis un but sur balles avant de conclure le travail avec une balle à double jeu suivi d’un retrait au bâton.

+

EN BREF

• Le match numéro 3 de la série quatre de sept sera disputé dès ce soir (mercredi), encore au Stade Canac de Québec. Cette situation, rappelons-le, a été forcée par les séries éliminatoires des Capitales de la Ligue Can-Am à domicile en fin de semaine. Les Voyageurs doivent ensuite évoluer deux fois devant leurs partisans au Stade Richard-Desmeules, samedi et dimanche...

• Alexandre Laprise sera le lanceur partant des Voyageurs pour la cruciale troisième rencontre. Le vétéran de 22 ans avait été solide à son premier départ des séries, la semaine dernière, face aux Alouettes de Charlesbourg, ne permettant qu’un point en cinq manches de travail. L’identité du partant des Diamants n’était toujours pas connue en fin de soirée mercredi...

• Le receveur Nicolas Doré sera de retour pour le match numéro 3, ce soir. Doré a réussi à se libérer de ses obligations avec son collège du New Jersey pour venir prêter main-forte à ses coéquipiers, une aide qui sera certainement bienvenue avec l’urgence de la situation du côté de la formation jonquiéroise...