Le lanceur partant Guillaume Chénard a pavé la voie à une victoire des Voyageurs de Saguenay face aux Diamants de Québec.

Les Diamants menottés

Appuyés par leurs coéquipiers à l’attaque en 6e manche, les lanceurs des Voyageurs de Saguenay, Guillaume Chénard et Derek Côté, ont menotté l’offensive des Diamants de Québec pour s’imposer 7-1, lundi, au stade Richard-Desmeules.

Même si Chénard s’est distingué pendant cinq manches en retirant notamment 10 joueurs sur des prises, c’est tout de même le releveur Derek Côté qui a été crédité de la victoire. Leur vis-à-vis au monticule, Lucas Serafin, a offert une belle opposition avant de s’effondrer en sixième, en permettant aux locaux d’inscrire six points.

Chénard n’aura accordé qu’un seul point non mérité durant sa prestation. En début de sixième, les Diamants avaient les buts remplis, et avec deux retraits, Alexandre Bédard a forcé le jeu pour voler le marbre et marquer l’unique point des siens. À leur retour au bâton, les Voyageurs se sont éclatés. Frédéric Girard a amorcé le bal avec un amorti réussi, tandis qu’Antoine Gervais y est allé d’un solide double. La porte s’est ouverte lorsque le deuxième but n’a pu stopper un coup sûr de Nicolas Doré. Deux points ont été marqués. Yan-Éric Tremblay a ensuite enfoncé un autre clou dans le cercueil des Diamants avec un circuit bon pour deux points (5-1). Mathieu Tremblay a ensuite frappé une flèche au troisième bonne pour un double, avant que Raphaël John Leblanc expédie la balle hors du terrain. Québec a alors procédé au changement de lanceur, mais le mal était fait. En septième, les Voyageurs ont fermé les livres avec trois retraits consécutifs.

L’entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, était très satisfait de ses troupes et de Chénard, qui a passé le test haut la main. « Chénard a bien lancé. C’est lui qui méritait de lancer ce gros match-là parce que c’est lui qui est le plus constant depuis le début de la saison. J’avais plusieurs lanceurs à ma disposition, mais j’ai voulu voir ce qu’il avait dans le ventre. Il lance super bien depuis le début de l’année », souligne Pouliot.

Ce dernier évite de se réjouir trop vite, même si ses troupes jouent du bon baseball depuis le début de l’année. « On va entrer dans une séquence où l’on disputera beaucoup de matchs. D’ici la date limite des transactions, ce sera important pour nous de mettre la main sur des lanceurs qui vont nous aider. Jacob Thériault est revenu, et on est en train de travailler (Emanuel Rochon) Nunez, qui va peut-être se rajouter à l’équipe. »