Les Voyageurs doivent amorcer leur parcours éliminatoire, jeudi soir, au Stade Richard-Desmeules, face aux Alouettes de Charlesbourg.

Gonflés à bloc

Les Voyageurs de Saguenay débuteront un parcours éliminatoire qui pourrait être long, au sein de la Ligue de baseball junior élite du Québec, jeudi soir, au Stade Richard-Desmeules, où sera disputé le premier match de la série quatre de sept face aux Alouettes de Charlesbourg.

« C’est sûr qu’on s’est donné une chance au mois de juillet d’avoir une bonne équipe. Le but, c’est de jouer le plus longtemps possible », de convenir l’entraîneur-chef Martin Pouliot qui, ironiquement, a fait l’acquisition de quatre vétérans de 22 ans des Alouettes à la date limite de la période des transactions, les lanceurs Maxime Dumas et Alexandre Laprise ainsi que Félix Castilloux et Jean-Philippe Chagnon. Les Voyageurs ont terminé en tête de la division Sun Life avec un dossier de 27-16 contre 14-27 pour leurs opposants en première ronde. « C’est drôle que nous soyons devenus l’équipe qui doit gagner du jour au lendemain. En début d’année, des équipes comme Québec, Charlesbourg, Trois-Rivières et même Coaticook disaient aspirer aux grands honneurs. On avait plutôt mis des objectifs réalisables. Le but en début de saison était de franchir cette fameuse barre de ,500, ce qu’on a réussi haut la main », a-t-il repris, décochant du même coup ses premières flèches en direction de son vis-à-vis Kevin Denis-Fortier.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé dans leur équipe cette saison, mais ils vont jouer la carte qu’ils n’ont rien à perdre et aucune pression, qu’elle est toute sur nous, de lancer Martin Pouliot. Quand tu fais une conférence de presse au mois de mai, que tu dis que tu as huit joueurs de 22 ans et que tu aspires aux grands honneurs. Ça me fait toujours rire un peu des entraîneurs et des directeurs généraux qui parlent, mais qui ne sont pas capables d’évaluer leur club de la bonne façon. »

« Je suis capable de bien gérer la pression. Ça reste un jeu et des jeunes qui frappent et lancent la balle », a précisé l’entraîneur d’expérience en entrevue téléphonique.

Ce n’est pas une cachette, les Voyageurs ont un alignement qui arrive à maturité avec neuf joueurs de 22 ans qui en sont à leurs derniers moments dans la LBJEQ. Cette expérience sera certainement très utile au cours des prochaines semaines. « Tu n’as pas 22 ans pour rien. Si tu as 22 ans, ça fait quatre, cinq ans que tu es dans la ligue. C’est à toi à élever ton jeu d’un cran. Ce n’est pas au jeune de 18, 19 ans de ramasser la pression. L’expérience que tu as acquise au fil des années doit te servir un moment donné. Si tu arrives à 22 ans et que tu n’as pas de bonnes séries, c’est parce que tu ne t’es pas servi de ton parcours de la bonne façon, que tu n’as pas appris », de souligner Martin Pouliot, estimant que « le baseball junior doit prendre la pole » tant dans les médias que chez les amateurs de sport, au cours des prochaines semaines.

« Si j’étais fan de baseball, ça fait un bout de temps que les Voyageurs n’ont pas eu une équipe si intéressante. Il me semble que j’irais prendre une petite bière au stade Richard-Desmeules. Je prendrais même un mini billet de saison pour la durée des séries », a-t-il confié avec humour.

« Il faut que les partisans soient derrière nous et on doit s’en servir de la bonne façon. On n’a pas gagné le match de bris d’égalité et remporté notre section pour le plaisir. C’était pour avoir l’avantage du terrain en séries. On souhaite que cet avantage nous serve vraiment, qu’on soit bien appuyés par les amateurs et qu’on leur donne un bon “show” », a-t-il repris plus sérieusement.

L’entraîneur des Voyageurs, Martin Pouliot, estime que les joueurs de 22 ans devront mener l’équipe, au cours des prochaines semaines.

+

EN BREF

• Maxime Dumas sera le lanceur partant des Voyageurs, pour ce premier duel face à son ancienne équipe. Martin Pouliot explique que Dumas a besoin de moins de repos entre ses départs et pourrait donc revenir lundi pour le quatrième match. Yan-Éric Tremblay sera donc sur la butte, vendredi, pour le deuxième match et serait disponible jeudi prochain si un cinquième match est nécessaire...

• La même situation se reproduit chaque début de séries : les Voyageurs devront composer avec le départ de trois joueurs pour les collèges américains. Raphaël John Leblanc est déjà parti, lui qui passera les prochains mois au Collège Panola, au Texas. Tommy Reyes-Cruz et le receveur jonquiérois Nicolas Doré auront le temps de disputer quelques rencontres avant de quitter pour le New Jersey, deux pour Reyes-Cruz et quatre pour Doré. Un retour est envisageable, mais... « À moins qu’on se rende vraiment vraiment loin. On pensera à ça rendu là. Présentement, on met toutes nos énergies sur Charlesbourg match par match », de confier Martin Pouliot...

• Dans le cas des Alouettes, plusieurs rumeurs circulent, notamment sur la présence des lanceurs Zachary Allard et Olivier Mailloux. « Je ne sais pas. Je vais voir en temps et lieu qui est habillé et qui ne l’est pas », annonce l’entraîneur des Voyageurs...

• Il sera possible d’acheter son billet à l’avance jeudi. Le guichet du Stade Richard-Desmeules sera ouvert de 9 h à 15 h. L’entrée devrait donc se faire avec plus de fluidité en soirée...