Le vétéran lanceur Yan-Éric Tremblay (#25) avait perdu sa touche magique contre les Diamants de Québec, lundi, dans le cadre du premier duel dans la série de 2e tour. Il a cédé sa place à Derek Côté après trois manches et un tiers de travail. Les Voyageurs se sont inclinés 9-4 et la série se transporte à Québec pour les deux prochaines rencontres.

Dure soirée pour les Voyageurs

Habitués à des remontées spectaculaires en fin de rencontre, les partisans des Voyageurs de Saguenay sont demeurés sur leur appétit, lundi soir, lors du premier match de la série quart de finale contre les Diamants de Québec. Semblant plus affamés de victoire que les locaux, les Diamants se sont imposés 9-4 pour prendre les devants dans cette série 4 de 7 de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Pour ce premier duel, Martin Pouliot avait envoyé le vétéran Yan-Éric Tremblay au monticule, lui qui avait eu le meilleur face aux Diamants en saison régulière. Malheureusement, l’artilleur avait perdu sa touche magique. Les visiteurs ont inscrit un premier point en deuxième sur un double de Francis Tremblay, tandis que l’as-lanceur Vincent Ruel menottait l’attaque jonquiéroise. En début de troisième, le premier frappeur des Diamants, Émile Boies, frappe un circuit pour permettre aux siens de prendre les devants 2-0. Mais c’est en quatrième manche que les choses se sont gâtées pour le partant des Voyageurs. Un but sur balles et deux frappeurs atteints ont rempli les buts et un coureur a marqué sur un simple de Tristan Pagé. Ce fut la fin de la soirée de travail de Yan-Éric Tremblay qui a vu la défaite portée à sa fiche, lui qui a concédé cinq points mérités en trois manches et un tiers. Malheureusement, son successeur, Derek Côté, a accordé un but sur balle alors que les buts étaient toujours remplis pour permettre aux visiteurs de prendre les devants 4-0. Les Diamants ont ensuite profité d’un mauvais lancer pour inscrire un 5e point.

Les Voyageurs ont redonné espoir à leurs partisans dans les deux manches suivantes. Félix Castilloux a frappé un long ballon-sacrifice qui a permis à Jean-Philippe Chagnon d’inscrire un premier point tandis que Yan-Éric Tremblay, bien positionné au troisième, a réduit l’écart à 5-2. Les protégés de Martin Pouliot ont ensuite profité de la cinquième manche pour réduire l’écart à un seul point. Marc-Antoine Tremblay a profité d’un mauvais relais pour se rendre au troisième tandis que William Tremblay croisait le marbre. Une balle passée au marbre a permis à Marc-Antoine Tremblay de marquer. Les Diamants ont ensuite répliqué avec deux doubles consécutifs qui ont porté leur avance à 6-4 tandis que l’attaque des Voyageurs était menottée par Ruel.

Les Diamants ont ensuite inscrit trois autres points en septième tandis que Ruel s’est chargé de fermer les livres pour la victoire en ne concédant que trois coups sûrs et aucun point mérité durant sa soirée de travail.

Dominés
En entrevue d’après-match, l’entraîneur-chef Martin Pouliot n’a pas cherché d’excuses. « Ils nous ont dominés. Ils ont 11 coups sûrs et nous n’en avons que trois ! (...) Il faut que les gars se responsabilisent un peu plus et surtout, il va falloir que nos lanceurs partants, surtout à 22 ans, lèvent leur jeu d’un cran. Dans la première série, exception faite du départ de (Alexandre) Laprise, on n’a pas eu de départ de qualité. On a gagné en quatre matchs, mais on a eu un gars sur quatre qui a lancé de la bonne façon. Ce soir, Yan-Éric a été chancelant. Quant à Derek (Côté), il a été bon quelques manches, mais il ne nous a pas donné celle qu’il fallait. Ça “coache” mal quand ton lanceur partant envoie tout le temps des gars sur les buts. Soit il donne un but sur balles, soit il se fait frapper. »

Pouliot a aussi donné le crédit au lanceur adverse, Vincent Ruel. « Il a été en avant durant tout le match. Il sait lancer et les gars qui savent lancer, dans cette ligue-là, ils prennent les devants. Quand il est à aucune balle, deux prises, il ne lance pas une “cerise” en plein milieu », image-t-il.

Cela dit, les Voyageurs disputeront les deux prochaines rencontres mercredi et jeudi à Québec avant de revenir au stade Richard-Desmeules pour les matchs 4 et 5, samedi et dimanche. Ils ont accepté d’accommoder les Diamants puisque les Capitales, qui sont aussi en séries, disputeront trois matchs consécutifs au stade Canac à compter de vendredi. Sinon, les matchs auraient été disputés au parc Henri-Casault.

« Que ce soit au stade Canac à Québec ou ici, c’est sur le terrain que le match se joue. C’est juste d’être correct avec l’autre organisation. C’est sûr que ça nous forçait à gagner ce match (lundi), mais on va revenir en fin de semaine. Faut juste espérer que ce ne sera pas 0-3 », a laissé tomber Martin Pouliot en espérant que ses troupes présenteront un meilleur visage d’ici là.

+

EN BREF

- Belle initiative de l’organisation des Saguenéens qui, par l’entremise de leur DG et entraîneur-chef Yanick Jean, a tenu à souhaiter bonne chance aux Voyageurs pour cette série quart de finale. Yanick souligne qu’il est un ancien porte-couleurs des Voyageurs et qu’il a également été dirigé par Martin Pouliot durant ses années de joueur de baseball...

- Dans le texte publié samedi dans Le Soleil, l’entraîneur-chef des Diamants, Dominik Walsh dit s’attendre à «une série émotive» où il sera «important de garder la tête froide et être en contrôle de nos émotions». Il s’attendait à une série fort différente de celle contre Trois-Rivières, «surtout en jouant au Saguenay devant une grosse foule qui peut être hostile. C’est un autre univers.» Étonnamment, lundi, la foule était plutôt tranquille au stade Richard-Desmeules...

+

HORAIRE DE LA SÉRIE QUART DE FINALE

En saison régulière, les Voyageurs de Saguenay ont remporté quatre des six duels contre les Diamants de Québec, en plus de gagner le match de bris d’égalité tenu le 14 août, avant le début des séries. Les hommes de Martin Pouliot avaient ainsi confirmé leur titre de champions de la division Financière Sun Life, ce qui leur procure également l’avantage du terrain.

Lundi, 3 septembre

Voyageurs 4, Diamants 9

Mercredi, 5 septembre

19h30, au Stade Canac

Jeudi, 6 septembre

19h30, au Stade Canac

Samedi, 8 septembre

19h, au Stade Richard-Desmeules

Dimanche, 9 septembre 

19h, au Stade Richard-Desmeules (si nécessaire)

Mardi, 11 septembre

19h30, au Stade Canac (si nécessaire)

Mercredi, 12 septembre

19h30, au Stade Richard-Desmeules (si nécessaire)

* À noter que les matchs disputés à Québec seront retransmis par CKAJ (92,5) avec Dominic Bolduc à la description