Deux manches coulent les Voyageurs

Les Voyageurs de Saguenay ont joué seulement deux manches avant de voir leurs chances de victoire s’envoler en fumée, mercredi soir, à Charlesbourg. Après deux tours au bâton, les Castors menaient déjà 9-0, en route vers une victoire de 11-3.

L’équipe de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) avait envoyé Alexandre Gaudreau au monticule. En deux manches de travail, le partant des Voyageurs a donné neuf points, dont sept mérités, sur six coups sûrs et cinq buts sur balle.

Appelé en relève, Vincent Tardif a été solide en retirant sept frappeurs sur trois prises en trois manches sur la butte. L’artilleur de Saint-Antonin a alloué quatre buts sur balles, mais il a permis un seul coup sûr. Hugo Bouchard est venu lancer les deux dernières manches. « Vincent Tardif a très bien lancé en offrant une de ses meilleures performances dans la saison, a fait valoir l’entraîneur-chef Martin Pouliot. Dernièrement, on était dans le coup tout le match, mais ce fut plus difficile ce soir (mercredi). C’est un genre de rencontre où ça devient plus difficile pour les jeunes de ne pas se décourager. »

Si on regarde le verre à moitié plein, les Voyageurs ont limité les dégâts par la suite. Ils ont blanchi les locaux trois manches consécutives, puis Félix Tremblay, avec deux, et Antoine Simard ont réussi les points produits. La pente était toutefois trop abrupte pour espérer un résultat positif. La formation saguenéenne a également laissé 12 hommes sur les sentiers, en plus de réussir autant de coups sûrs que Charlesbourg avec neuf.

« On va essayer de garder nos bons lanceurs pour nos matchs à domicile, histoire d’offrir un bon spectacle à nos partisans, a mentionné Martin Pouliot. On va aussi affronter des équipes qui auront joué plusieurs matchs, donc ça va nous donner une chance. »

Les Voyageurs, qui montrent maintenant une fiche de six victoires contre 26 défaites, affrontent les Diamants (23-9), vendredi soir, au stade Canac de Québec.