Le partant Maxime Dumas a signé une deuxième victoire en autant de départs avec les Voyageurs.

Cuba inspire les Voyageurs

Musique entraînante, une bonne foule et une victoire. La soirée cubaine des Voyageurs (16-10) a vraiment été couronnée de succès vendredi soir au Stade Richard-Desmeules. Les locaux ont contribué à la fête en l’emportant au compte de 7-2 sur les Aigles de Trois-Rivières.

Les membres du groupe Me llamo Son ont réchauffé l’ambiance en début de soirée, pour souligner le premier anniversaire de la tournée de l’équipe nationale cubaine l’an dernier et les joueurs des Voyageurs se sont chargés du reste de l’animation. Avec une égalité de 2-2 en cinquième manche, ils ont explosé avec cinq points, ce qui a débuté avec le bas d’alignement. Les Voyageurs ont ainsi infligé un premier revers cette saison à Francis Desilets, qui avait remporté ses quatre premières décisions. «Je pense que le jeu du match, c’est l’amorti d’Antoine Gervais et l’erreur de Desilets. C’est ce qui a ouvert les valves. Ç’a fait passer le match 3-2 en notre faveur, sans aucun retrait et avec nos gros frappeurs qui arrivaient au bâton. Les écluses étaient ouvertes», a pointé l’entraîneur-chef Martin Pouliot après la rencontre sur cette manche où les Jonquiérois ont fait défiler dix frappeurs. Avec les buts remplis, Félix Castilloux a frappé un haut ballon et le voltigeur a complètement perdu de vue la balle qui a frappé la clôture, ce qui a vidé les sentiers.

Les joueurs des Voyageurs ont pu festoyer lors de la soirée cubaine au Stade Richard-Desmeules avec une victoire de 7-2 sur les Aigles de Trois-Rivières.

«De un à neuf, on est vraiment tannants au bâton. On a de la puissance et une belle profondeur, de faire valoir Martin Pouliot. Ce n’est pas un message qu’on envoie à tout le monde à travers la ligue. Tout le monde sait qu’on a ajouté une belle profondeur dans notre équipe autant au monticule qu’au bâton. Il s’agit de continuer sur notre lancée. »

Le partant jonquiérois, Maxime Dumas, s’est mis dans le trouble à quelques occasions, mais a réussi à s’en sortir pour mériter sa deuxième victoire en quelques jours avec sa nouvelle formation, après son acquisition des Alouettes de Charlesbourg. William Tremblay s’est amené en relève pour fermer les livres en septième. À sa première présence sur la butte dans la Ligue de baseball élite du Québec, le jeune Chicoutimien a impressionné, passant les trois frappeurs dans la mitaine. En début de rencontre, les Voyageurs ont inscrit un point dès la manche initiale sur un solide double de Jean-Philippe Chagnon, mais en troisième, Erik Lantigua a donné les devants aux visiteurs sur un retentissant de circuit de deux points. Cette avance n’a duré qu’une manche et en quatrième, un simple de Tommy Reyes-Cruz a permis à Yan-Éric Tremblay de trottiner jusqu’au marbre.

Antoine Gervais a été l’un des héros de la rencontre selon l’entraîneur Martin Pouliot. Son amorti réussi a mené les locaux à une manche de cinq points.

«Les gars qu’on a rentrés à la date limite des échanges font vraiment le travail. Dumas, ça va au-delà de la manière qu’il lance. C’est son langage corporel et son attitude. Qu’il y ait 1000 personnes, il veut la balle. C’est un ‘‘gamer’’ et un lanceur numéro un dans la ligue, c’est sûr. Ça aide toute notre équipe et notre personnel de lanceurs parce que c’est un vrai», d’exprimer Martin Pouliot, confirmant que l’autre lanceur obtenu de Charlesbourg, Alexandre Laprise, verrait de l’action en relève samedi dans un programme double à domicile, encore face aux Aigles.

EN BREF 

• Le Stade Richard-Desmeules est maintenant équipé d’un tout nouveau tableau indicateur. Vert comme les couleurs de l’équipe, il donne beaucoup plus d’informations que l’ancien qui était devenu quelque peu désuet...

• Yan-Éric Tremblay et Guillaume Chénard seront les partants des Voyageurs pour les deux rencontres de samedi face aux Aigles...