Les bâtons des Voyageurs ont continué de résonner samedi avec une production de 18 points. Les membres de l'ABC U18 en ont marqué 22 et ont partagé les honneurs du programme double disputé samedi au Stade Richard-Desmeules.

Beaucoup de points dans un double divisé

Les Voyageurs ont continué de marquer des points samedi, mais ont tout de même divisé leur programme double face aux représentants de 18 ans et moins de l'Académie de baseball du Canada, au Stade Richard-Desmeules. Après une victoire de 10-9 en début d'après-midi, les régionaux ont flanché en prolongation, en neuvième manche, pour subir un premier revers en six matchs, au compte de 13-8.

Les Voyageurs ont remporté deux des trois duels face aux meilleurs éléments du Québec dans leur groupe d'âge, après un gain d'entrée de jeu vendredi soir. 

Dans la première rencontre, tout roulait pour les Voyageurs qui menaient 5-0 en début de match, mais les visiteurs ont ensuite marqué sept points sans réplique, dont cinq en quatrième pour prendre les devants.  Les Jonquiérois ont immédiatement créé l'égalité à leur retour au bâton avant d'ajouter trois points à la manche suivante pour reprendre le contrôle. Tommy Reyes-Cruz a fermé les livres en lançant les trois dernières manches, non sans rendre les choses intéressantes. 

Dans la deuxième rencontre, les Voyageurs ont comblé trois fois des retards même s'ils ont mené 6-2 à un certain moment avec leur as Derek Côté au monticule. Quelques erreurs en défensive ont permis de remettre les visiteurs au pointage et ils ont fini par se sauver avec le match en manche supplémentaire quand ils ont inscrit cinq points pour conclure leur week-end en beauté. En fin de septième manche, les Voyageurs ont bien failli l'emporter, mais Marc-Antoine Tremblay, qui représentait le point gagnant, a été épinglé au marbre après avoir tenté sa chance à la suite d'une erreur défensive. 

S'il a apprécié la tenue des siens au bâton, l'entraîneur-chef Martin Pouliot a moins été impressionné par leur jeu défensif.  «On était fatigués un peu. C'est dur pour nous. On a fait beaucoup d'erreurs. Il faut travailler sur notre jeu défensif, particulièrement à l'avant-champ. C'est sûr qu'on ne joue pas sur le plus beau terrain de la ligue », a-t-il convenu. 

«L'attaque va bien. On a frappé des bombes toute la fin de semaine », de lancer Pouliot après une production de 26 points en trois rencontres. 

«On est vraiment configurés pour notre parc. Quand on ne pogne pas un lanceur de puissance 87 ou 88 miles à l'heure, je suis optimiste. Quand on a notre rythme, on ne se tracasse pas avec un point de l'adversaire. On peut en donner parce qu'on sait qu'on va en faire », de confier l'entraîneur. Ce dernier prendra la route de Washington dimanche pour assister au quatrième match de la série finale entre les Capitals et les Golden Knights, lui qui est recruteur pour la formation de la capitale nationale américaine. Il ne pouvait pas dire s'il serait de retour mercredi pour la visite des Diamants de Québec au Stade Richard-Desmeules, tout allait dépendre de la suite de la série.