Les Voyageurs ont remporté le premier duel face aux Cards de Lasalle au compte de 7-3. Le deuxième match a été interrompu par la pluie avec les visiteurs en avance 3-1 en cinquième manche.

Voyageurs: une victoire et un match remis

Après une victoire pour débuter une fin de semaine de quatre rencontres devant leurs partisans au Stade Richard-Desmeules, les Voyageurs ont été sauvés par la pluie en soirée. Les Cards de Lasalle menaient 3-1 en cinquième manche quand une forte averse a forcé l'arrêt de la rencontre.

Comme les cinq manches réglementaires n'ont pas été complétées, la rencontre devra être poursuivie. Tard samedi soir, les dirigeants des deux équipes continuaient les discussions pour trouver un moment et un endroit pour reprendre les hostilités. «On n'a pas de défaite encore», a rappelé l'entraîneur-chef Martin Pouliot qui estimait que les chances de remontées étaient meilleures un autre jour que samedi, après plus d'une dizaine d'heures au terrain. 

Dans cette deuxième rencontre, les visiteurs ont profité des largesses des Voyageurs en défensive lors de leur premier tour au bâton pour inscrire trois points. Le partant Derek Côté a par la suite retrouvé tout son aplomb pour permettre à son équipe de demeurer dans la rencontre. Les locaux auraient également pu faire des dommages en première, remplissant les buts avec aucun retrait, mais la menace a été étouffée avec un retrait sur trois prises, suivi d'un double-jeu. Au moment où l'averse a mis le terrain hors d'état, les Voyageurs s'amenaient au bâton. Il était à ce moment plus de 22h et il aurait fallu au minimum une heure pour permettre la reprise du jeu... sans d'autre pluie. 

En après-midi, après un délai de plus de deux heures en raison d'une autre averse, les Voyageurs ont débuté une fin de semaine de quatre rencontres du bon pied, l’emportant 7-3 dans le premier match d’un programme double.

Les voyageurs ont rapidement pris les devants après avoir rempli les buts en première manche de la partie. À son premier départ dans l’uniforme jonquiérois, Alexandre Laprise a été particulièrement solide, permettant son premier coup sûr en quatrième manche seulement.

C’est à ce moment que les visiteurs ont inscrits leurs premiers points pour créer l’égalité 2-2. Les Voyageurs ont immédiatement repris les devants à leur retour au bâton, mais les Cards ont également marqué de manière bien inhabituelle sur une feinte non réglementaire de Laprise, si bien que l’impasse persistait après cinq manches.

Les locaux ont frappé un grand coup en fin de sixième avec quatre points. William Tremblay, qui a disputé un fort match en défensive, a permis à Mathieu Tremblay d’inscrire le point de la victoire sur un faible roulant. Après un changement de lanceur, Yan-Éric Tremblay a mis fin a toute chance de remontée avec un retentissant circuit de trois points. «Yan-Éric a sorti le gros coup. Il joue de la balle. Il a lancé un gros match jeudi avec 12 retraits sur des prises et là il frappe la "shot" pour fermer les livres. Laprise a également bien lancé», a fait valoir Martin Pouliot dont les troupiers seront de retour en action pour un autre programme double dimanche, à compter de 14h, face aux Ducs de Longueuil. Maxime Dumas sera l'un des deux lanceurs partants et les entraîneurs jonquiérois jonglaient avec quelques possibilités pour l'autre match. 

+

STADE RICHARD-DESMEULES: HOMMAGE AU «PÈRE DU BASEBALL»

Surnommé le « père du baseball », Richard Desmeules avait une passion certaine pour ce sport qu’il n’a jamais pratiqué. La ville de Saguenay et la direction des Voyageurs ont tenu à souligner les efforts de celui qui aura construit la première version du stade dans les années '50, en tenant une cérémonie honorifique samedi après-midi.

D’abord joueur de hockey, le baseball s’est avéré particulièrement important pour celui qui deviendra propriétaire d’une équipe de joueurs vedettes en provenance du Québec et des États-Unis, en plus de donner son nom au stade de Jonquière. «Richard se faisait plutôt discret et n’était pas de ceux qui cherchaient les honneurs, mais il aurait été très fier de voir ce qu’est devenu son stade, a raconté sa fille, Hélène Desmeules avec émotion. Revenir ici me rappelle énormément de bons souvenirs à ses côtés et je souhaite aux Voyageurs un beau championnat», a-t-elle lancé aux joueurs présents pour l’occasion.

En plus d’une plaque commémorative qui sera affichée à l’entrée du stade, une vitrine retraçant le parcours de Richard Desmeules et sa passion pour le baseball a été érigée pour les spectateurs. «Nous ajouterons également un trophée de persévérance en l’honneur de Richard qui sera remis au joueur le plus persévérant de l’organisation», a souligné la présidente du conseil d’administration des Voyageurs, Audrey Tremblay.

Plusieurs membres de la famille étaient d’ailleurs présents pour l’occasion, tout comme le conseiller municipal de l’arrondissement de Jonquière Carl Dufour.

«Ça me fait toujours chaud au cœur de venir au stade Richard Desmeules parce que j’ai moi-même fait partie de l’organisation des Voyageurs il y a quelques années. Le stade de Jonquière figure parmi les plus beaux de la ligue et je souhaite sincèrement qu’il puisse encore voir plusieurs joueurs évoluer dans les années à venir», a témoigné le conseiller municipal de l’arrondissement de Jonquière Carl Dufour.

Un album souvenir a aussi été mis sur pied et les personnes qui désirent se le procurer peuvent le faire au coût de 30 $.

La fille de Richard Desmeules, Hélène Desmeules, tenait à souhaiter bonne chance aux Voyageurs pour le championnat, alors qu’elle était présente pour la cérémonie en l’honneur de son père.