L’édition 1989 des Voyageurs a été honorée avant la rencontre des Voyageurs samedi après-midi.

Voyageurs : Les champions 1989 honorés, l'équipe de 2019 s'incline

L’édition 1989 des Voyageurs a été honorée avant la rencontre des Voyageurs samedi après-midi. L’équipe était presque complète alors que seulement un entraîneur et deux joueurs n’étaient pas présents pour le soulignement. Après cette cérémonie, les Voyageurs se sont inclinés à deux reprises contre les Aigles de Trois-Rivières.

Rappelons que cette formation des Voyageurs est la troisième et dernière, à avoir remporté les séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Pour leur part, l’équipe actuelle des Voyageurs affronte les Aigles de Trois-Rivières dans un programme double.

Un entraîneur fier

L’entraîneur-chef de cette équipe championne, Donald Bérubé, est fier des accomplissements de son équipe, mais aussi des hommes que sont devenus ses joueurs. « Quand je les ai vus hier soir, j’ai remarqué que physiquement, les gars ont changé, a-t-il lancé à la blague. La plupart d’entre eux sont mariés et ont une famille. Je crois qu’on a réussi, oui à gagner, mais à leur inculquer les choses importantes de la vie. On ne pensait pas seulement baseball, on voulait que ces gars-là plus tard, deviennent des hommes. »

M. Bérubé a fait le même constat que les joueurs plus tôt cette semaine. « On était comme une famille. On n’avait pas de super vedette, mais on avait des gars qui voulaient et qui travaillaient fort. La chimie était excellente et l’objectif de tout le monde était la réussite de l’équipe », se remémore l’entraîneur.

Il tenait à remercier l’initiateur de ces retrouvailles, le conseiller municipal et lanceur de l’édition 1989, Carl Dufour. « C’est Carl qui est l’instigateur de tout ça. On le remercie grandement d’avoir organisé ça pour nous », ajoute M. Bérubé.

Deux autres revers pour les Voyageurs

Les Voyageurs n'ont pas été en mesure de faire honneur à leur prédécesseur. Les hommes de Martin Pouliot ont encaissé deux autres défaites à l'issue d'un programme double contre les Aigles de Trois-Rivières.

Dans le premier match, les Voyageurs ont soulevé la foule tôt dans la rencontre. Thomas Hudon a cogné un solide circuit dans la droite dès la deuxième manche, qui a fait bondir les spectateurs présents, incluant les joueurs de l'édition 1989. Les Voyageurs prenaient les devants 1 à 0.

Les réjouissances n'ont pas duré alors qu'à leur retour au bâton, les Aigles ont marqué trois points pour prendre les devants. Les visiteurs n'ont plus jamais regardé derrière et l'ont emporté 10 à 3.

Dans le deuxième affrontement, les Voyageurs ont chauffé les Aigles, mais n'ont pas été en mesure d'inscrire un seul point, en route vers une défaite de 1 à 0. Les locaux n'ont pas profité de leurs occasions alors qu'ils ont laissé cinq coureurs sur les sentiers.

Les lanceurs partants des deux équipes se sont livré un duel incroyable alors que les deux ont été sur la butte pour l'ensemble de la rencontre. Chez les Aigles, Nicolas Vachon a limité les Voyageurs à quatre coups sûrs en sept manches de travail. Il a également retiré quatre frappeurs au bâton.

Le partant des Voyageurs, Christopher Pouliot a été encore plus solide. Il a lui aussi limité les frappeurs adverses à quatre coups sûrs, mais il a retiré 14 frappeurs sur trois prises. Malheureusement pour lui, il a accordé un maigre point en troisième manche, ce qui lui a coûté la victoire.

Les Voyageurs joueront un troisième match en moins de 24 heures dimanche à 14 h. Les visiteurs seront les puissants Diamants de Québec qui ont lessivé les Ducs de Longueuil à deux reprises, 11 à 2 et 23 à 6, samedi. 

Les Voyageurs devaient jouer deux matchs dimanche, mais la pluie a forcé l'annulation du programme double entre les Alouettes de Charlesbourg et les Pirates de Laval. Ces deux matchs seront repris dimanche alors que Charlesbourg sera en visite au Stade Richard-Desmeules lundi soir.