Voyageurs

Presque un compte complet

La 5e édition du tournoi au profit des Voyageurs de Saguenay, qui aura lieu vendredi, au club de golf Saguenay Arvida, s’avère déjà couronnée de succès. En effet, 34 quatuors ont déjà confirmé leur participation à l’activité-bénéfice sur une possibilité de 36.

« C’est la première année que nous avons autant de quatuors confirmés. L’engouement créé l’an dernier explique ce succès. Au niveau des commanditaires, on a dépassé le nombre de l’an passé et au niveau du golf, c’est une année record. C’est réellement une année exceptionnelle et nous sommes vraiment contents », souligne Audrey Tremblay, présidente des Voyageurs de Saguenay.

Baseball

Une journée (très) difficile pour les Voyageurs

Dire que les Voyageurs de Saguenay ont connu une journée difficile serait un euphémisme. La formation de baseball junior élite a subi des défaites de 17-3 et 17-0 face aux Orioles de Montréal, samedi, au stade Gary Carter. Dans ce genre de situation, inutile de chercher des qualificatifs pour décrire la situation.

En tout, les Voyageurs ont été dans le coup pendant trois des 14 manches qu’ils ont jouées. En retard 2-0 en fin de troisième, Xavier Bilodeau a frappé un simple de deux points pour créer l’égalité, alors que les buts étaient remplis. Les choses ont ensuite déboulé.

Dès la manche suivante, les Orioles ont inscrit cinq points, produits notamment grâce au double bon pour trois points de Luca Portelese. Montréal a ajouté six points en cinquième, un point en sixième et trois points en septième manche. Les Voyageurs ont commis cinq erreurs et alloué neuf buts sur balles dans ce premier match.

Dans le second duel, le château de cartes s’est rapidement écroulé. Le score était déjà de 8-0 après deux manches et le sort de cette journée était déjà connu. Le lanceur partant des Voyageurs Luis Armando Gutierrez Cyr a été particulièrement généreux en donnant 12 buts sur balles en quatre manches de travail. Le nombre de passes gratuites a finalement atteint 17 après sept manches, pour un grand total de 26 en deux matchs.

À noter que les Voyageurs ont joué les deux rencontres en tant qu’équipe locale puisque le programme double devait être joué au stade Richard-Desmeules. Le terrain n’étant pas encore prêt, les deux formations ont décidé de se donner rendez-vous au stade Gary Carter de Montréal. Les deux matchs programmés entre les Voyageurs et les Aigles de Trois-Rivières, dimanche à Jonquière, ont été reportés.

La formation régionale doit jouer son premier match local samedi prochain, contre les Pirates de Laval.

Voyageurs

Les Voyageurs dominés par les Diamants

Avant le début de la saison, Martin Pouliot nous avait prévenus que les duels contre les rivaux de la division Financière Sun Life allaient être ardus cette saison. L’entraîneur des Voyageurs de Saguenay a parfaitement vu juste, du moins pour le premier rendez-vous contre les Diamants de Québec, marqué par une victoire sans appel de 17-0 des Québécois, jeudi soir, devant une poignée de partisans réunis au stade Canac.

La formation régionale a tenu son bout durant trois manches, avant de voir les locaux inscrire cinq points en quatrième, portant le score à 9-0. Le lanceur partant Alexandre Gaudreau, en action dans son patelin, avait pourtant réussi les deux premiers retraits de la manche, mais les Diamants ont trouvé la faille pour creuser l’écart. Mathieu Sirois a contribué à cette poussée en frappant un coup de circuit de trois points. Le vétéran de Québec a terminé sa soirée de travail avec trois coups sûrs et cinq points produits.

Voyageurs

Du positif pour débuter la saison chez les Voyageurs

Les Voyageurs de Saguenay ont amorcé du bon pied la saison 2019 dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), samedi en remportant leur premier match 7-3, face au Rocket à Coaticook. Même s’ils ont subi la défaite dans le second duel du programme double, au compte de 4-3, les hommes de Martin Pouliot ont été dans le coup toute la journée.

L’entraîneur des Voyageurs reconnaissait que l’ambiance est meilleure lorsqu’une équipe réussit à rivaliser, peu importe le résultat final. En raison du calendrier débalancé, les deux équipes ont disputé les deux seuls matchs l’une contre l’autre cette saison.

«Dans le premier match, nos lanceurs Jesse Mullen et William Tremblay ont donné seulement un but sur balles à deux, a mis en contexte Martin Pouliot. Il n’y a pas de secret dans le baseball junior élite; quand tes lanceurs font frapper l’adversaire, ça fait la différence.»

Le haut de l’alignement des Voyageurs a dicté l’allure du premier duel. Premier frappeur, Antoine Gervais a produit trois points, tandis que le suivant, la recrue Simon Menier, en a produit deux.

Dans le deuxième match, le Rocket a pris les devants 4-0 après deux manches et ce fut suffisant pour la victoire. Saguenay a malgré tout remonté la pente, plaçant même le point égalisateur au deuxième but en fin de septième.

Au monticule, le lanceur Vincent Tardif s’est avéré être une belle trouvaille pour Martin Pouliot, qui a fait appel à ses services pendant quatre manches, en relève à Alexandre Gaudreau et Guillaume Chenard. Actif dans le junior AA dans le Bas-Saint-Laurent, Tardif devrait être en mesure d’aider les Voyageurs sur une base régulière pendant la saison.

La formation régionale disputera son prochain match jeudi soir, au Stade municipal de Québec, face aux Diamants. Il s’agira d’un premier de huit duels entre les deux équipes. Sans vouloir casser du sucre sur le dos des dirigeants de la LBJÉQ, Martin Pouliot a rappelé que le calendrier défavorisait grandement son équipe, appelée à jouer huit fois contre les rivaux de division que sont Québec, Trois-Rivières et Charlesbourg.

«Même si on avait perdu nos deux matchs aujourd’hui (samedi), on aurait été contents parce qu’on a joué deux bons matchs, où j’ai eu à réellement diriger mon équipe, a exprimé Pouliot. Un club comme Coaticook est à notre portée, mais malheureusement, en jouant aussi souvent contre les mêmes équipes, il y a certains soirs où ça va être plus difficile de rivaliser.»

Voyageurs

Reconstruction totale pour les Voyageurs

À sa quatrième saison à la barre des Voyageurs de Saguenay, Martin Pouliot amorce un nouveau chapitre avec un alignement composé d’une poignée de vétérans et de nombreuses recrues. L’entraîneur de la formation junior élite ne s’en cache pas, les victoires vont être rares, au cours de la prochaine saison qui s’amorce samedi, à Coaticook, face au Rocket.

Après des transactions majeures la saison dernière, les Voyageurs ont mis tous leurs œufs dans le même panier pour tenter de faire un bon bout de chemin en séries. La route s’est terminée au deuxième tour, à la suite d’une élimination en sept matchs face aux Diamants de Québec. C’est maintenant l’heure de payer la carte de crédit.

Sports

Retrouvailles des Voyageurs 1989

Voici les noms des joueurs et du personnel de l’équipe de la cuvée 1989 des Voyageurs qui devraient être contactés au cours des prochaines semaines en vue des retrouvailles cet été.

Si vous les connaissez, invitez-les à communiquer avec les membres du comité, composé pour l’instant de Carl Dufour, Éric Doré, Frédéric Ménachi, Patrice Pelletier, Richard Leduc et Guy Tremblay. Outre ces derniers, l’équipe championne était composée de Jean-Pierre Emhoff, Patrick Lowe, Carl Gervais, Sylvain Dufour, Pascal Charbonneau, Joey Lessard, Pierre Cliche, Daniel Paradis, Éric Tremblay, Élie Robitaille, Martin Lavoie, Stéphane Dufour, Évans Lavoie, Claude Godin, Gaétan Gagnon, Bruno Leduc, Donald Bérubé, Yvon Michaud (gérant), Charley Kearney (soigneur), Yannick Michaud, Stéphane Tremblay (BB) et Steeve Michaud (BB). Guy Hébert n’est pas directeur général des Voyageurs, mais vice-président baseball. Johanne Saint-Pierre

Voyageurs

Martin Pouliot signe pour quatre ans avec les Voyageurs [VIDÉO]

Martin Pouliot poursuivra son aventure à la barre des Voyageurs de Saguenay. L’entraîneur-chef de la formation régionale de la Ligue de baseball élite du Québec a accepté une prolongation de quatre ans.

Le nombre d’années correspond exactement aux demandes initiales de l’entraîneur au terme de son premier contrat, d’une durée de trois ans. Les négociations avec le gouverneur Guy Hébert et la présidente Audrey Tremblay ont abouti au cours des derniers jours. « Dans mon cœur, c’est sûr que je voulais revenir. C’est sûr qu’une couple d’équipes m’ont parlé. J’ai regardé les différentes avenues et ce qui serait le mieux pour moi. J’en venais toujours à la conclusion que la plus belle place à diriger dans le baseball junior, c’est au Saguenay, et je me sens privilégié de pouvoir le faire un autre quatre ans », a laissé tomber Martin Pouliot, lors d’une conférence de presse pour en faire l’annonce.

Voyageurs

Plaidoyer pour des territoires libres

Même s’il n’a pas encore officiellement de contrat en poche pour diriger les Voyageurs la saison prochaine, l’entraîneur et directeur général Martin Pouliot se chargera d’une importante réunion de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ), samedi, en plus du repêchage des joueurs de 17 ans des territoires partagés par la formation jonquiéroise avec les Diamants de Québec et les Alouettes de Charlesbourg.

Peu importe le déroulement des négociations sur un nouveau contrat pendant l’entre-saison, Martin Pouliot avait assuré qu’il allait être en poste lors de ce repêchage crucial pour l’avenir de chaque équipe.

Voyageurs

La direction connaissait les risques

En effectuant la mégatransaction avec les Alouettes de Charlesbourg, les dirigeants des Voyageurs de Saguenay étaient conscients qu’une fois la saison 2018 terminée, ils amorceraient une phase de reconstruction pour les deux années suivantes. Un risque qu’ils assument parfaitement d’ailleurs.

« Nous sommes en restructuration pour les deux prochaines années. On le savait », confirme la présidente Audrey Tremblay qui poursuivra son mandat pour une autre année. « Lorsqu’on a fait les échanges (impliquant sept joueurs) en juillet, on avait décidé de les faire dans le but d’essayer d’aller le plus loin possible dans les séries, tout en sachant que les deux étés suivants seraient plus difficiles. On est préparé en conséquence. »

Voyageurs

Doré, Leblanc et Lebrun changent de camp

Le temps est venu pour les Voyageurs de Saguenay de retourner l’ascenseur aux Alouettes de Charlesbourg pour la mega transaction conclue le 9 juillet.

En retour de l’acquisition des quatre joueurs de 22 ans, l’entraîneur-chef et DG des Voyageurs, Martin Pouliot, avait offert aux Alouettes des « considérations futures » parmi ses troupes, choix qui devaient être déterminés le 1er novembre. C’est ainsi que le Jonquiérois Nicolas Doré, 21 ans, et les talentueux Raphaël John Leblanc, 21 ans, et Jean-Nicolas Lebrun, 20 ans, porteront l’uniforme des Alouettes à compter de la saison prochaine.