Sports

Voyageurs: «Tout le monde y croyait»

Au lendemain de l’élimination des Voyageurs de Saguenay, en raison d’un revers de 5-0 dans le 7e et ultime match de la série face aux Diamants de Québec, l’entraîneur-chef Martin Pouliot regarde maintenant le verre à moitié plein.

« C’est sûr que j’aimerais mieux changer le score que d’opinion, a répondu Pouliot à propos de sa vive déception, lui qui était complètement vidé après la rencontre de jeudi soir, devant une salle comble au Stade Richard-Desmeules.

Baseball junior

Les Diamants éliminent les Voyageurs

Un 7e match, un Stade Richard-Desmeules plein à craquer, une ambiance survoltée, une température idéale pour le baseball... Tout était en place pour une soirée mémorable aux Voyageurs, à Jonquière. Le lanceurs Vincent Ruel et les Diamants de Québec ont toutefois refusé de collaborer, jouant les trouble-fête dans le match ultime avec une victoire sans équivoque de 5-0.

Dès leur premier tour au bâton, les visiteurs ont refroidi les ardeurs de la foule avec trois points face à Maxime Dumas. Le double de Raphaël Prémont a ouvert le pointage, suivi d’une erreur sur un jeu difficile de William Tremblay et un simple et les locaux tiraient déjà de l’arrière 3-0. C’est tout ce dont Vincent Ruel avait besoin. L’as lanceur gaucher a été magistral dans ce duel sans lendemain, ne permettant que quatre maigres coups sûrs.

Les Voyageurs n’ont jamais réussi à placer deux coureurs sur les buts et Ruel a constamment pris les devants dans le compte. Il n’a eu besoin que de 83 lancers pour compléter la rencontre et envoyer les siens en demi-finale, dont 63 prises. Mention honorable au vétéran de 22 ans Yan-Éric Tremblay qui a réussi deux simples à ses dépens. Les autres coups sûrs ont été frappés par Marc-Antoine Tremblay en cinquième manche, et Mathieu Tremblay avec deux retraits en septième manche. 

«On n’a pas eu le départ souhaité. Quand les trois premiers frappeurs du match débutent avec un coup sûr, ça crée une tension sur l’équipe. Je ne sais pas si Max était un peu nerveux. Après, Ruel est embarqué à 3-0. Je pense que tout le monde était un peu comme “ouf”. On l’a mis en confiance et il a pris son rythme. Ç’a été pénible tout le long du match. On n’a pas eu de coureurs sur les buts. C’est une game plate à diriger parce que je n’ai pas dirigé. Ruel a été maître du début à la fin», a résumé l’entraîneur-chef Martin Pouliot, qui semblait particulièrement ébranlé par la défaite. 

«Il faut faire le travail, que tu réussisses à jouer parfaitement au bon moment et on ne l’a pas fait. C’est sûr qu’à brûle pour point, c’est sûr que je suis déçu. Je suis déçu de moi, de mes gars de tout le monde. C’est plate, c’est lourd. Demain, ce sera un autre jour et une autre journée va passer... Mettons que je vais garder les meilleurs souvenirs que les moins bons dans ma tête», d’annoncer Pouliot. 

«J’ai l’air d’un gars négatif, mais je pensais vraiment qu’on l’avait avant le match. Je sentais mes gars prêts. Aussitôt que le playball a été donné et les trois premiers coups sûrs, c’est comme s’ils nous ont sonnés. Ils ont fait ce qu’ils avaient à faire. Bravo à Québec. Quand tes trois premiers frappeurs embarquent devant une foule hostile. Chapeau à ces trois gars, Tremblay [Francis], Lemieux [Marc-Anthony] et Prémont [Raphaël] qui ont fait le travail. La meilleure équipe a gagné, faut croire», a-t-il laissé tomber, ayant une pensée pour ses joueurs de 22 ans. 

«Je ne pense pas qu’ils imaginaient finir leur carrière de même. On avait le momentum d’avoir gagné trois matchs en ligne. Il restait seulement un petit morceau à aller chercher et on n’a pas réussi. On est déçus. Les quatre entraîneurs, on l’est, et je suis certain que les 20 joueurs aussi», d’exprimer Martin Pouliot, disant ne pas regretter le moins du monde la transaction avec Charlesbourg qui a amené quatre joueurs de 22 ans à Jonquière.

En demi-finale, les Diamants affronteront les Ducs de Longueuil. 

Voyageurs

Un match ultime à Jonquière

Contre toute attente, il y aura du baseball au Stade Richard-Desmeules jeudi soir. Avec une victoire sans équivoque au compte de 10-0 sur les Diamants de Québec, cette fois au parc Henri-Casault de Charlesbourg, les Voyageurs ont forcé la présentation d’un match numéro sept devant leurs partisans, eux qui tiraient de l’arrière 3-0 dans la série.

Devant plus de 200 bruyants amateurs du Saguenay, les Voyageurs ont tonné dès leur premier tour au bâton, envoyant neuf frappeurs à la plaque pour quatre points aux dépens du partant David Leclerc. Avec les buts remplis et un seul retrait, Félix Castilloux a d’abord frappé un simple, suivi d’un double de Mathieu Tremblay bon pour deux points. Jean-Nicolas Lebrun a ensuite cogné un simple pour permettre à Tremblay de marquer. Étienne Le Roy-Audy s’est amené sur le monticule des Diamants en deuxième manche, ce qui n’a pas freiné les ardeurs des Jonquiérois. 

Héros du match de dimanche, Jean-Philippe Chagnon a produit deux points à l’aide d’un simple à la suite d’un double vol parfaitement orchestré. Avec une avance déjà confortable de 7-0, le coup de grâce est survenu en début de sixième manche quand Félix Castilloux et Mathieu Tremblay ont frappé des doubles consécutifs. Tous les joueurs des Voyageurs ont frappé au moins un coup sûr. 

« On joue avec émotion. On a parti le match de la bonne façon », a souligné l’entraîneur-chef Martin Pouliot, très expressif à l’autre bout du fil après cette troisième victoire consécutive. « C’était fou. Avant que le match commence, il y avait plus de monde de notre bord dans les estrades. »

Pendant ce temps, le partant des Voyageurs, Alexandre Laprise, a complètement menotté les frappeurs adverses, ne permettant que trois petits coups sûrs pour n’affronter que deux frappeurs de plus que le minimum de 21. Auteur d’un match complet, le vétéran de 22 ans a permis son premier coup sûr en quatrième manche. Au total, il a effectué 81 lancers, dont 63 prises.

Sports

Les Voyageurs: match remis à mercredi

Le match #6 de la série opposant les Voyageurs de Saguenay aux Diamants de Québec qui devait avoir lieu mardi soir au parc Henri-Casault de Charlesbourg a été remis à mercredi, 19h30, au même endroit, en raison des conditions météorologiques.

Quant au match #7 qui devait avoir lieu au Stade Richard-Desmeules mercredi, il a été reporté à jeudi soir, si nécessaire bien entendu. Dans cette série, les Diamants mènent 3-2.

Voyageurs

Les Voyageurs font durer le suspense

Les Voyageurs de Saguenay ont le sens du suspense. Après une victoire à l’arraché samedi au stade Richard-Desmeules grâce au circuit de Yan-Éric Tremblay en fin de 7e manche, voilà qu’ils ont remis ça dimanche avec un double victorieux de Jean-Philippe Chagnon. Les Voyageurs qui tiraient de l’arrière par deux points ont profité de leur dernière présence au bâton pour renverser la vapeur et se sauver avec une victoire de 10-9. Au grand dam des Diamants de Québec qui pensaient bien être en mesure de terminer la série et qui ont vu leur avance réduite à 3-2 dans cette série.

Difficile de trouver un joueur plus soulagé et ému que Chagnon après son long double décisif dans le champ gauche. Gros frappeur en saison régulière, le #57 n’était plus que l’ombre de lui-même dans cette série. De plus, il l’avait échappé belle lorsque le joueur de champ droit n’a heureusement pas été en mesure de capter sa fausse balle.

Baseball

Les Voyageurs toujours vivants

Un coup de circuit de Yan-Éric Tremblay en fin de septième manche a permis aux Voyageurs de Saguenay se rester vivants, samedi soir, au Stade Richard-Desmeules. Le vétéran de 22 ans a brisé une égalité de 4-4, permettant ainsi aux siens de signer une victoire cruciale de 5-4 contre les Diamants de Québec.

Les Voyageurs ont évité l’élimination une première fois, mais ils sont loin d’être sortis de l’auberge. Ils tirent de l’arrière 1-3 dans la série quatre de sept. Le prochain match aura lieu dimanche soir, 19h, à Jonquière.

«Nos vétérans de 22 ans ont semblé vouloir démontrer qu’ils ne jouaient pas leur dernier match en carrière junior élite, a exprimé Martin Pouliot. Il faut remettre ça dimanche.»

Les locaux ont été les premiers à s’inscrire au pointage, grâce à un simple de Marc-Antoine Tremblay en deuxième manche, contre l’as lanceur Vincent Ruel Les Diamants ont inscrit trois points dès leur retour au bâton, chassant du même coup le lanceur partant Derek Côté. Maxime Dumas a pris le relais sur la butte.

«On vient de battre le meilleur lanceur de la ligue, a soulevé Pouliot. On espère maintenant compter sur une bonne foule dimanche pour nous donner de l’énergie. On sait ce qu’elle peut nous amener et qu’elle peut déranger l’autre équipe.»

À 3-1 pour Québec, Saguenay a créé l’égalité en cinquième manche, avant de prendre les devants par un point en sixième. Les Diamants ont toutefois fait 4-4 en début de septième. Yan-Éric Tremblay a ensuite joué les héros avec une retentissante claque en solo, après être venu en relève à Maxime Dumas pour réussir les deux derniers retraits. Tremblay sera de retour au monticule dimanche soir.

«On est dans une côte, mais au moins, on court encore, a illustré Martin Pouliot. Espérons que ce match va donner confiance à des gars.»

Voyageurs

Les Diamants remportent un duel défensif

Le lanceur partant des Voyageurs, Maxime Dumas, a permis seulement deux coups sûrs, mercredi soir, mais a tout de même subi la défaite. Après une victoire d’entrée de jeu à Jonquière, les Diamants de Québec ont profité de leur retour à domicile au Stade Canac pour prendre le contrôle de la série, s’imposant au compte de 3-0.

L’entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, a eu une discussion très positive avec ses troupiers après la rencontre. Il a maintenant bien hâte de voir leur réaction avec la marmite qui est chaude.

Voyageurs

Dure soirée pour les Voyageurs

Habitués à des remontées spectaculaires en fin de rencontre, les partisans des Voyageurs de Saguenay sont demeurés sur leur appétit, lundi soir, lors du premier match de la série quart de finale contre les Diamants de Québec. Semblant plus affamés de victoire que les locaux, les Diamants se sont imposés 9-4 pour prendre les devants dans cette série 4 de 7 de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Pour ce premier duel, Martin Pouliot avait envoyé le vétéran Yan-Éric Tremblay au monticule, lui qui avait eu le meilleur face aux Diamants en saison régulière. Malheureusement, l’artilleur avait perdu sa touche magique. Les visiteurs ont inscrit un premier point en deuxième sur un double de Francis Tremblay, tandis que l’as-lanceur Vincent Ruel menottait l’attaque jonquiéroise. En début de troisième, le premier frappeur des Diamants, Émile Boies, frappe un circuit pour permettre aux siens de prendre les devants 2-0. Mais c’est en quatrième manche que les choses se sont gâtées pour le partant des Voyageurs. Un but sur balles et deux frappeurs atteints ont rempli les buts et un coureur a marqué sur un simple de Tristan Pagé. Ce fut la fin de la soirée de travail de Yan-Éric Tremblay qui a vu la défaite portée à sa fiche, lui qui a concédé cinq points mérités en trois manches et un tiers. Malheureusement, son successeur, Derek Côté, a accordé un but sur balle alors que les buts étaient toujours remplis pour permettre aux visiteurs de prendre les devants 4-0. Les Diamants ont ensuite profité d’un mauvais lancer pour inscrire un 5e point.

Baseball

Un gros défi pour les Diamants

Un plus gros défi attend les Diamants de Québec lors du prochain tour éliminatoire des séries de la Ligue de baseball junior élite, alors qu’ils affronteront les Voyageurs de Saguenay, dès lundi, en quarts de finale.

La troupe de Dominik Walsh a éliminé les Aigles de Trois-Rivières en six matchs, vendredi, au Stade Stéréo+, grâce à une victoire de 7-6 en huitième manche. Le directeur général et entraîneur-chef de l’équipe de la capitale s’est dit «content du résultat», mais considère que les Trifluviens ont connu un sort «cruel».

L’as lanceur Vincent Ruel a impressionné durant cette série. Celui qui a remporté le titre de lanceur de l’année en 2017 «n’a pas eu la saison qu’il aurait désiré», mais a su se lever lors des moments importants.

«Quand la série était 2-2, le gros match, la grosse performance que ça prenait, il l’a sortie», explique Walsh. «Il a blanchi Trois-Rivières qui n’est pas une attaque ordinaire, c’est une bonne attaque. C’était le gros match-up de lanceurs, notre numéro un contre leur numéro un dans le match 5. Je pense que cette performance-là a changé la série et nous a amené vraiment un momentum.»

L’entraîneur a profité de l’occasion pour souligner la performance de l’arrêt-court et lanceur Emile Boies, 17 ans, qui a fermé les livres, vendredi, en fin de huitième, contre Trois-Rivières. Défensivement, «il n’a pas été bon, il a été extraordinaire», affirme-t-il.

Une autre paire de manches

Si Walsh a apprécié la série contre les Aigles pour son respect et son esprit sportif, puisque ce sont «deux organisations qui s’entendent très bien», il s’attend à une série complètement différente contre les Voyageurs.

«Disons que la relation est un peu différente», dit-il au bout du fil. «On s’attend assurément à une série émotive, mais pour nous ça va être important de garder la tête froide et être en contrôle de nos émotions, c’est probablement ce qui peut nous aider pour la série».

Selon le pilote des Diamants, le calme et le fait d’être posé a fait la différence contre Trois-Rivières. Ce sera cependant plus compliqué cette fois, estime-t-il, surtout «en jouant au Saguenay devant une grosse foule qui peut être hostile. C’est un autre univers.»

Il ne cache pas non plus que l’attaque «dévastatrice» et l’ajout de profondeur chez les lanceurs seront des atouts significatifs pour les Voyageurs. «Depuis la date limite des transactions, on ne se mentira pas, ils se sont paquetés un club de 22 ans. Ils sont clairement allés all-in, c’est leur grosse année.»

Dominik Walsh confiera la balle à Vincent Ruel pour le premier duel.

Lors de la saison régulière, les Diamants n’ont remporté que deux des six affrontements contre les Voyageurs. Ils ont également échappé le match de bris d’égalité contre ces derniers juste avant de débuter les éliminatoires.

Horaire de la série

  • Lundi 3 septembre : Québec à Saguenay, 19h
  • Mercredi 5 septembre : Saguenay à Québec, 19h30
  • Jeudi 6 septembre : Saguenay à Québec, 19h30
  • Samedi 8 septembre : Québec à Saguenay, 19h

Baseball

Voyageurs-Diamants: début des hostilités lundi à Jonquière

La série quart de finale dans le circuit de baseball junior élite entre les Voyageurs de Saguenay et les Diamants de Québec débute officiellement lundi soir, à 19h, au Stade Richard-Desmeules.

Le second duel de la série quatre de sept sera présenté à Québec, mercredi soir, suivi du troisième match le lendemain, toujours à Québec. Les Voyageurs vont ensuite retrouver leurs partisans pour la quatrième rencontre, le samedi 8 septembre. Si un cinquième match devait être nécessaire, il serait joué dès le lendemain, au Stade Richard-Desmeules.

Une sixième partie pourrait ensuite être jouée à Québec le 11 septembre et un septième et ultime match serait disputé à Jonquière, le 12.

L’affrontement entre les deux rivaux au second tour s’est confirmé vendredi soir, lorsque les Diamants ont défait les Aigles de Trois-Rivières 7-6, en huitième manche, pour ainsi remporter la série en six matchs. De leur côté, les Voyageurs sont en congé depuis mardi après avoir balayés les Alouettes de Charlesbourg.

En saison régulière, les Voyageurs ont remporté quatre des six face-à-face contre les Diamants, en plus de gagner le match de bris d’égalité avant le début des séries. Le gain de 10-3 du 14 août confirmait le titre de la division Financière Sun Life aux hommes de Martin Pouliot.