Éliane Pellerin et Sophie Lancup ont causé la surprise sur le Circuit provincial jeunesse en volleyball de plage, en fin de semaine dernière à La Baie. Toutes deux âgées de 15 ans et à leur première saison ensemble, elles ont remporté l’or chez les U16 et les U18. Un exploit qu’elles aimeraient réitérer lors de la deuxième étape du circuit provincial et au Québec Espoir les 8 et 9 août.
Éliane Pellerin et Sophie Lancup ont causé la surprise sur le Circuit provincial jeunesse en volleyball de plage, en fin de semaine dernière à La Baie. Toutes deux âgées de 15 ans et à leur première saison ensemble, elles ont remporté l’or chez les U16 et les U18. Un exploit qu’elles aimeraient réitérer lors de la deuxième étape du circuit provincial et au Québec Espoir les 8 et 9 août.

Volleyball de plage féminin : les inscriptions explosent

Malgré la pandémie, les inscriptions en volleyball de plage féminin ont atteint un sommet record cette année au Club de volleyball Saguenay (CVS). L’organisation, qui a pris en charge ce sport il y a cinq ans, compose avec un essor fulgurant.
L’entraîneur-chef en volleyball de plage du Club de volleyball Saguenay, Luc Martel, constate un engouement marqué pour ce sport dans la région.

« On a commencé avec 10 athlètes il y a cinq ans et actuellement, on n’est pas loin de 150 sur cinq plateaux », rappelle Luc Martel, entraîneur-chef en volleyball de plage en compagnie d’Alexandra Martin, aussi membre du personnel d’entraîneurs du CVS.

« C’est une année exceptionnelle avec une inscription record, souligne Luc Martel. On sait que le volleyball féminin est en expansion partout au Québec, et même au Canada et dans le monde.

« Dans la région, ç’a été une explosion dans les dernières années. Aux États-Unis, il y a plus de filles en volleyball qu’en basketball dans les écoles. C’est assez fou en ce moment. Il y a une forte croissance », soutient-il.

L’objectif du CVS était de rendre le sport plus accessible. Mission accomplie si on se fie à l’engouement manifesté.

« On prend les jeunes à partir de 10 ans jusqu’à 18 ans. On a un groupe élite, mais il y a aussi des groupes de 5e et 6e année, de secondaire 1, etc.», ajoute le tandem d’entraîneurs.

Le CVS dispose d’entraîneurs et de plateaux au Saguenay et à Alma (pavillon Wilbrod-Dufour). Dans ce dernier cas, il y avait une forte demande dans le milieu almatois, précise-t-on.

Alexandra Martin fait partie de l'équipe d'entraîneurs du CVS.

À l’exception de cette année, le volleyball de plage débute tout de suite après la fin des classes et prend fin le 15 août. Cette année, l’un des tournois du circuit régional jeunesse a été annulé et la semaine dernière, il a pris une forme provinciale. Le prochain rendez-vous régional est programmé pour les 15 et 16 août.

Alexandra Martin précise que les jeunes filles qui souhaitent s’inscrire peuvent encore le faire. « Le but, l’été, c’est de le rendre accessible », dit-elle en parlant du volleyball féminin. Il est possible d’en savoir plus sur la page Facebook du club ou en écrivant à Daniel Dawson à ddawsonvolley@hotmail.com.

Enfin, Luc Martel vient d’obtenir son Diplôme avancé en entraînement (DAE), la plus haute formation offerte dans le Programme national de certification des entraîneurs (PNCE). En volleyball, moins d’une dizaine d’entraîneurs ont atteint ce niveau au Québec. Enseignant en éducation physique et à la santé de formation et entraîneur au CVS depuis ses débuts, Luc Martel est le 2e entraîneur du CVS à réussir cet exploit après Daniel Dawson en 2016. En plus du CVS, Luc Martel œuvre aussi au sein des Inuk de l’UQAC et des programmes sport-études régionaux.

+

Doublé d’or pour les nouvelles partenaires Sophie Lancup et Éliane Pellerin

Sophie Lancup et Éliane Pellerin ont causé une belle surprise, le week-end dernier, en faisant coup double à la première étape du Circuit provincial jeunesse de volleyball de plage tenu à La Baie. Le duo, qui en est à sa première année ensemble, a en effet remporté l’or dans les catégories U16 et U18. Un exploit que les deux Saguenéennes aimeraient bien réitérer lors de la 2e étape les 8 et 9 août à Boucherville, en plus de lorgner leur billet pour le Québec Espoir. 

En entrevue, les deux athlètes qui ne sont âgées que de 15 ans avouent que leur doublé de la semaine dernière a été bien au-dessus de leurs attentes. D’autant plus que c’était seulement leur deuxième tournoi ensemble. « Le premier, c’était plus difficile, avoue Éliane. Ç’a été plus comme un tournoi d’adaptation puisque c’était le premier que nous jouions ensemble. Mais en fin de semaine, ç’a vraiment bien été ! On est contentes et surprises de notre progression. »

Malgré un départ aussi percutant, les deux coéquipières assurent qu’elles ne ressentent pas de pression additionnelle pour la suite des choses. « Nous allons faire les autres tournois. Faut juste s’amuser et faire de notre mieux. Et si on gagne, c’est tant mieux », résume Sophie.

Québec Espoir

Férues de volleyball, tant intérieur que de plage, Sophie et Éliane ont aussi la compétition du Québec Espoir dans leur mire. « On a fait la sélection et on voudrait représenter la région. » Le duo s’est qualifié au premier tour de la compétition et jeudi prochain, ce sera les matchs éliminatoires entre les cinq formations encore sur les rangs. Leur qualification leur donnerait la chance de représenter la région chez les U17 le 8 août.

« Cinq équipes ont été sélectionnées à la première étape. Jeudi prochain, les cinq équipes s’affronteront pour être celle qui sera Saguenay 1 (au tournoi provincial). Car il est possible qu’il y ait plus qu’une équipe parce que cette année, nous avons beaucoup de bonnes équipes dans notre région », explique Alexandra Martin, entraîneure au Club de volleyball Saguenay (CVS).

Les deux joueuses font partie du volet élite du CVS. En plus du volleyball de plage, Sophie et Éliane évoluent aussi sous les couleurs du Titan du Séminaire de Chicoutimi dans la ligue scolaire.

Peu importe ce qui arrivera au cours des prochaines semaines, tous les espoirs sont permis pour le dynamique tandem. « Ce sont des joueuses de 15 ans qui ont gagné dans la catégorie 16 ans et moins ainsi que 18 ans et moins. Elles seront donc encore éligibles l’an prochain », souligne Alexandra Martin.