La formation d'Olivier Tremblay, David Desharnais, Francis Lemieux, Yanick Jean et Francis Verreault-Paul était en compagnie de Brian Savoy.

Victoire serrée de Desharnais et cie

L'édition 2014 du tournoi À bout de souffle de Roberval pouvait difficilement prendre fin sur une note plus enlevante. En finale de la division professionnelle, l'équipe de David Desharnais a signé une victoire de 8-7 sur celle de Jean-Gabriel Pageau.
À la conclusion du temps réglementaire, la formation de Desharnais, Yanick Jean, Francis Lemieux, Francis Verreault-Paul et Olivier Tremblay bénéficiait d'une priorité de 8-6 sur celle de Pageau, Mathieu Gagnon, Christian Ouellet, Alexandre Quesnel et Francis Lacerte. Les meneurs avaient cependant écopé de trois pénalités pendant la rencontre contre une seule pour leurs rivaux. Dans une compétition comme celle qui était disputée à Roberval en fin de semaine, les pénalités se transformaient en tirs de barrage en fin de match.
Quesnel a été le premier à se présenter devant le gardien adverse et il a marqué pour porter le pointage à 8-7. Après un tir raté par Desharnais, Olivier Tremblay a repoussé Gagnon et Pageau pour assurer la victoire à son équipe.
La finale de la classe amateur a été moins serrée. Une équipe composée principalement de joueurs des Élites de Jonquière, Jordan Martel, Antoine Girard, Jean-Simon Bélanger, Jérémy Girard et Fabien Gagnon, a enregistré un gain de 8-3 face à une formation représentant les Jeannois du Collège d'Alma qui comptait dans ses rangs Marc-François Bernier, William Langlais, Maxime Dufour, Carl Tremblay (Sags) et Mathieu Duquette.
«Nous sommes très contents du déroulement du tournoi, a résumé Simon Gaudreault, qui a organisé l'événement en compagnie de Joey Tremblay. Il y avait environ 450 personnes dans les gradins pour la finale de la classe professionnelle. En fait, il y avait au moins 400 spectateurs pour chaque match de l'équipe de David Desharnais.
«Nous avions un peu moins d'équipes cette année et ça nous a rendu la vie un peu plus facile. Nous avons pu présenter tous les matchs à des heures plus intéressantes.»
Sans être en mesure de préciser les détails, Simon Gaudreault a assuré que le tournoi À bout de souffle sera de nouveau présenté dans un an.