Les représentants du Canada en curling double mixte aux Jeux d’hiver de la Nouvelle-Zélande, Robert et Emilie Desjardins, ont pu découvrir la culture ancestrale des Maoris lors des cérémonies d’ouverture. Ils posent ici en compagnie de l’une des deux chanteuses.

Victoire et confiance pour les Desjardins

Après une première journée de compétition à oublier lundi, le duo saguenéen de curling double mixte composé de Robert Desjardins et sa fille Emilie a su rebondir de belle façon en doublant la Finlande 6-3.

Évoluant dans la section A, l’équipe Hôtel Le Montagnais avait mal amorcé son tournoi à la ronde en s’inclinant 11-3 face à la formation de l’Australie-1, une équipe qui avait terminé quatrième aux derniers Championnats du monde. Faut dire que le duo père-fille n’a pas touché à une pierre de la saison estivale et que père et fille doivent se remettre rapidement des effets du décalage horaire de plus de 16 heures. « Oui, l’autre équipe jouait bien, mais de notre côté, nous n’étions (tout simplement) pas capables de faire un bon coup quand l’opportunité se présentait. Et on avait le décalage, le stress de porter l’uniforme du Canada et on affrontait l’équipe qui avait fini quatrième aux Championnats du monde », a expliqué Emilie Desjardins en entrevue téléphonique.

Confiance retrouvée

Pour ajouter au défi, les représentants du Canada avaient deux matchs à disputer pour ce deuxième jour de compétition. Outre la Finlande en tout début de journée, ils affrontaient la Corée du Sud huit heures plus tard. Dans le premier cas, le duo saguenéen s’est mesuré au meilleur joueur de tous les temps de la Finlande en Markuu Uusipaavelniemi.

« On menait 4-3 au dernier bout et on avait le marteau. On a réussi à prendre deux points à la fin pour gagner 6-3. Ç’a bien été et on a été capable de revenir en force après notre défaite d’hier », a souligné la Chicoutimienne. Cette victoire leur a redonné confiance en vue du match contre la Corée, qui a remporté ses deux premiers matchs.

« On est satisfaits de la manière dont on a joué. On a réussi à mieux gérer la glace et on a trouvé une formule gagnante durant la pratique d’avant-match », relate Emilie.

« Contre la Corée, ce sera un gros match, car ils jouent vraiment bien et ils ont une bonne stratégie, mais on va essayer de refaire comme ce matin. »

Leur quatrième et avant-dernier match du tournoi à la ronde sera disputé à 21h, heure du Québec, mercredi, contre la Nouvelle-Zélande-3. Il est possible de suivre le match en direct sur YouTube, en tapant WCT TV, puis en cliquant sur « m’abonner » (gratuit) et ensuite appuyer sur vidéo. Il est aussi possible d’obtenir les comptes rendus de Robert Desjardins sur sa page Facebook ou sur celle d’Équipe double mixte Hôtel Le Montagnais.

Pour accéder à la ronde éliminatoire, les équipes doivent terminer parmi les trois premiers de leur section. Les premiers de chaque groupe accèdent directement à la demi-finale.

Dans le groupe A, outre le Canada, on retrouve l’Australie, la Finlande, la Corée et les deux équipes de la Nouvelle-Zélande (1 et 3). Dans le B, on retrouve les États-Unis, la Suède, le Japon, l’Italie, la Nouvelle-Zélande-2 et l’Australie-2.

Mentionnons enfin que lors de leur arrivée en Nouvelle-Zélande, le duo québécois a été impressionné par les installations du Naseby, car au lieu de se dérouler dans un aréna ou un club comme c’est souvent le cas au Canada, les équipes évoluent dans un centre national de curling, un complexe de deux étages et le seul centre dédié à 100 % au curling au pays des kiwis.