Maxime Pepin Larocque (DG CSC), Xavier Rénald (capitaine Chinook U17 AAA), Mario Bergeron (président CSC), Sébastien Sylvestre (directeur technique adjoint et entraîneur-chef Chinook U17 AAA) et Alexis Gauthier (vice-président CSC) entrevoient avec optimisme la première saison du Chinook dans le circuit provincial AAA.

Vent de changement au Club de soccer de Chicoutimi

Un vent de changement déferle sur le Club de soccer de Chicoutimi (CSC) en 2018. L’organisme a en effet dévoilé plusieurs nouveautés qui marqueront sa prochaine saison de ballon rond, dont une nouvelle image, un nouveau site Internet, un nouveau tournoi, l’embauche de personnel et, pour une première fois de son histoire, une équipe masculine U17 dans le circuit provincial AAA.

En conférence de presse, les dirigeants du club ont dévoilé la nouvelle image (logo et uniformes) qui distinguera ses équipes U7 à U16 dès cette saison, tandis que pour les seniors, il faudra attendre en 2019. Le nouveau logo fait référence aux monts Valin et du même coup, au Chinook, ce vent fort et chaud qui traverse les Rocheuses. À ce « vent d’excellence » s’ajoute la couleur du gris au bleu de l’organisation fondée en 1982, un clin d’œil à l’aluminium qui est un important rouage de l’économie régionale. Comme autre nouveauté, on retrouve deux étoiles représentant les deux équipes du club qui ont été les deux seules de la région à avoir accédé au circuit AAA. De fait, en 2013, le Chinook féminin avait évolué une saison dans le U16 AAA et il s’apprête à vivre une première régionale en 40 ans de soccer régional avec la présence d’une équipe masculine U17 AAA.

D’autre part, le CSC a rafraîchi son site Internet afin qu’il réponde aux attentes actuelles. Ainsi, à compter de la mi-mars, la nouvelle version sera accessible, en plus d’être disponible sur mobile.

Directeur technique

Le club a aussi embauché un nouveau directeur technique adjoint en Sébastien Sylvestre. Ce dernier œuvre déjà depuis trois ans au sein du club, mais il se voit attribuer de nouvelles fonctions. Déjà entraîneur de l’équipe masculine U17 AAA, M. Sylvestre viendra appuyer le directeur technique du club et le sport-études en plus superviser l’équipe technique.

Les dirigeants du club ont également profité de la 20e édition de la Coupe de soccer Desjardins de Chicoutimi en juillet pour bonifier son offre d’activités avec la création d’un tournoi senior 7 contre 7 du 15 au 17 juin. « Des tournois qui existent depuis 20 ans, il n’y en a plus beaucoup au Québec et on s’est dit que pour la 20e édition, on va ajouter une nouvelle couleur », a indiqué le DG du club, Maxime Pepin Larocque. Créé en partenariat avec Arboriculture du Fjord, le Club de soccer de Chicoutimi espère attirer au moins 24 équipes pour cette première édition dont les grands gagnants et les finalistes de chaque catégorie (open masculin, récréatif masculin et mixte) pourront mettre la main sur une bourse. 

Le CSC peut compter sur des partenaires engagés, dont la Caisse Desjardins de Chicoutimi, une alliée du club depuis 2016, Couche-Tard et Arboriculture du Fjord qui ont tous signé des partenariats de trois ans. Présent à la conférence, le DG de la Caisse, Denis Guay, a profité de la rencontre pour remettre un chèque de 12 000 $ au club pour les saisons de 2019 à 2021.

De nombreux obstacles sur la route du Chinook

Première formation de soccer masculin de la région à accéder au circuit provincial AAA, le Chinook U17 n’entend pas se laisser décourager par les défis supplémentaires qui se présentent sur sa route.

En effet, la formation dirigée par Sébastien Sylvestre devra composer avec l’absence d’un stade intérieur pour s’entraîner dans un système à 11 joueurs. L’équipe devra aussi faire fi du voyagement puisque la majorité des clubs de la ligue sont situés dans la grande région de Montréal. « La ligue compte 14 équipes, soit 11 dans la grande région de Montréal, deux à Québec et nous au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les clubs de Montréal vont venir une fois et nous, nous irons six fois. Lorsque nous nous déplacerons, nous irons pour deux jours. On va jouer une partie le samedi après-midi et une autre le dimanche matin », souligne le DG Maxime Pepin Larocque pour illustrer le défi physique que représenteront ces nombreux déplacements. « Les matchs AAA, c’est plus difficile qu’on pense pour le cardio, car il n’y a que cinq changements permis durant le match. »

Mais cela ne suffit pas pour décourager Sébastien Sylvestre et ses protégés. « On a déjà commencé à s’entraîner en fonction de la prochaine saison et même si nous n’avons pas de stade intérieur, les gars réussissent bien à pallier à cela. Je leur lève mon chapeau. Ça fait 7-8 ans qu’ils jouent ensemble et même s’ils jouent en gymnase, ils réussissent à atteindre leurs objectifs. »

Objectifs

Le pilote du Chinook vise haut. « Nos objectifs seraient de terminer dans la première moitié du tableau, donc en haut de la 7e position, et éviter la relégation. Pour ce faire, on doit éviter de terminer dans les quatre dernières positions, car les deux dernières sont retournées dans le AA et les deux d’avant vont en match de barrage, explique Sébastien Sylvestre. Malgré les difficultés en terme de préparation, je pense que les gars font un très bon travail. Comme ils sont conscients qu’on n’a pas les installations, ils travaillent deux fois plus fort. Notre force, c’est que notre groupe travaille ensemble depuis longtemps. On est tellement unis que je pense qu’on va en surprendre quelques-uns cette saison ! »

Capitaine de l’équipe, Xavier Rénald n’a pas l’intention que son équipe joue les touristes. « C’est un bel honneur d’être la première équipe masculine de l’histoire de la région à accéder au AAA. Nous sommes la seule équipe AAA au Québec à ne pouvoir profiter d’un stade intérieur et c’est sûr que ça va nous handicaper pour le début de la saison. Mais comme on ne veut pas avoir l’air fou, on va se préparer pour être prêts à affronter nos adversaires. »

Déjà, les jeunes seront obligés de s’expatrier à Québec pour aller jouer les parties hors concours. Alors inutile de dire qu’ils ont hâte de voir se concrétiser le projet de soccerdôme annoncé par Saguenay.

Budget important

La présence d’une équipe dans le AAA nécessite un budget d’environ 40 000 $, soit quelque 2200 $ par joueur. La plus grande partie de ce montant sera consacrée au transport. 

« On a une très belle collaboration d’Intercar qui nous fait des prix très intéressants, mais ça demeure des coûts importants, convient Maxime Pepin Larocque. Par contre, les parents font un super travail avec leurs jeunes en tenant plusieurs activités de financement. Ils ont fait un super bingo Tupperware et il y aura peut-être un tournoi de golf. L’objectif est d’amasser la moitié des frais. Il y a des partenaires qui les aident et nous, comme club, on échelonne le paiement sur l’année. »