Vélo de montagne à Saint-Félicien: incertitudes pour la saison estivale

Présentement fermés, les sentiers de vélo de montagne du Club Tobo-Ski pourraient possiblement être ouverts cet été. C’est du moins ce qu’espère le président de Vélo2Max, Martin Demers.

« On est en contact avec les fédérations et je ne pense pas que les sentiers vont demeurer fermés. S’il y a bien une discipline où tu peux respecter la distanciation de deux mètres, c’est bien celle du vélo de montagne. »

Bien conscient que le centre de vélo de montagne de Saint-Félicien appartient à la municipalité, il sait qu’il devra y avoir un travail de concertation avec les différentes instances municipales et gouvernementales afin de respecter les orientations en matière de santé publique.

« D’après moi, si on recommence à rouvrir les régions, on s’attend à une bonne collaboration de la part de la ville de Saint-Félicien. En ce qui concerne le chalet, la billetterie et les services sanitaires, on va regarder ce que l’on peut faire pour qu’il y ait le respect des normes d’hygiène et des règles de distanciation sociale. »

Celui qui contribue depuis de nombreuses années au développement du vélo de montagne dans la région reste optimiste. Est-il inquiet?

« Non, je ne crois pas que l’on peut empêcher les gens de faire du vélo, de toute façon c’est déjà commencé (…) On reste positif. Les sentiers de vélo de montagne devraient être en opération cet été. Est-ce que l’on aura une formule spéciale à cause de la COVID-19? On va plus le savoir à partir du 4 mai et on pourra mieux s’enligner ensuite. »

Coupe du Québec XCT

En ce qui concerne la Coupe du Québec XCT, qui devait avoir lieu à Saint-Félicien au mois d’août, Martin Demers ne sait pas encore ce que l’avenir réserve à cette compétition d’envergure.

« On avait une compétition au calendrier provincial les 8 et 9 août prochains. Elle n’a pas été encore éliminée. Peut-être qu’elle pourra rester en place si jamais les mesures s’assouplissent et que les rassemblements sont permis. Par contre c’est plus incertain de ce côté-là. On va le savoir plus tard. »