L’Almatois Léandre Bouchard (Pivot Cycles-OTE) a tout donné au dernier tour pour remonter et finir au 33e rang de la classe Élite, dimanche, lors de la Coupe du monde de vélo de montagne présentée à Vallnord, dans la principauté d’Andorre.

Vélo de montagne : Bouchard progresse

L’étape d’Andorre n’est jamais facile pour les participants du circuit de la Coupe du monde de vélo de montagne et ce fut encore le cas cette fois-ci alors qu’ils ont dû courir en altitude, par temps chaud et poussiéreux. Incommodé par un début de mal de gorge, l’Almatois Léandre Bouchard a démarré plus lentement pour tout donner dans le dernier tour de l’épreuve de 26,6 kilomètres et s’emparer du 33e rang.

Le porte-couleurs de l’équipe Pivot Cycles-OTE a signé le deuxième meilleur temps des Canadiens en classe Élite, devancé seulement par l’Ontarien Peter Disera qui a réussi une excellente 11e position, à 1mn33 du vainqueur, le Suisse Nino Schurter. Le Québécois Raphaël Gagné a lui aussi dû composer avec un petit ennui de santé (dos) pour prendre le 53e rang.

Léandre était satisfait de sa performance. « Je suis parti avec un meilleur rang sur la ligne de départ grâce à mes récents résultats. C’est une course extrêmement difficile en raison des dénivelés, de l’altitude et de la chaleur. Je suis arrivé un peu plus tôt pour bien m’adapter. J’ai bien géré et donné le meilleur de moi-même. Il ne fallait pas dépenser trop d’énergie trop tôt. La difficulté principale venait des montées, il y en avait deux qui s’enchaînaient et une en milieu de parcours, sur un tracé qui est assez petit », a indiqué l’athlète de 27 ans à Sportcom.

L’entraîneur de vélo de montagne, Jude Dufour (au centre), discute avec Léandre Bouchard (à droite) et Rébecca Beaumont en vue de la Coupe du monde de vélo de montagne courue à Andorre. Prochaine étape, La Haute-Savoie le week-end prochain.

Entraîneur de l’Almatois, Jude Dufour était sur place pour épauler son protégé, en fin de semaine, à Vallnord, et le week-end prochain pour l’étape de Les Gets, en Haute-Savoie (France). Ce dernier avait conseillé à Léandre de partir plus tranquillement afin d’éviter de se retrouver en déficit d’oxygène. 

« C’est ce que Léandre a fait en passant 42e après le premier des sept tours. Il fallait progresser pour atteindre le top-15, mais cela ne s’est pas produit. Léandre a donc navigué entre la 37e et la 42e place durant la première heure de course, avant de réaliser la 16e meilleure performance au dernier tour, pour passer de la 40e à 33e place, avec un écart de 4mn40 sur le gagnant », relate Jude Dufour par courriel.

« Après la course, Léandre était très content de sa progression au dernier tour. Il a vidé complètement le réservoir. Avant de partir vers l’Europe, notre objectif était de réussir un top-16 à l’une des deux coupes du monde. Aujourd’hui, on se doit d’être satisfaits avec ce résultat. Léandre aura certainement l’occasion de remonter un peu au classement mondial. On va donc se retrousser les manches et poursuivre vers l’objectif », conclut Jude Dufour.

Plus agressif

Léandre est lui aussi optimiste pour la suite des choses. « Je devrais progresser dans le classement UCI et j’espère participer au short track (seul Peter Disera est qualifié pour le short track actuellement). Cette fin de semaine, j’étais à une position d’y participer, ce qui donne accès aux trois premières lignes au départ du cross-country. Je veux aussi être plus agressif sur ce nouveau parcours (Les Gets). Personne ne le connaît parce qu’il a été créé spécifiquement pour la Coupe du monde et c’est la première fois qu’elle se tient là », a-t-il ajouté.

Une autre Almatoise était en course, dimanche. Rebecca Beaumont a conclu l’épreuve de la classe Élite au 54e rang. La dynamique brunette a eu la chance de courir en Europe pour la première fois en présence de ses parents. « Elle a quand même fait une bonne course. Dans son cas, c’était sa 2e de suite. La semaine dernière, elle courait dans le cadre de la World série Enduro en Italie », explique Jude Dufour.