En mai dernier, les représentants des différents paliers de gouvernement et de la station de glisse Le Valinouët ont dévoilé le projet de nouveau chalet. Les travaux débuteront finalement lundi. De gauche à droite, Gérald Savard (préfet MRC de Fjord-du-Saguenay), François Tremblay (député de Dubuc), Alain Tremblay (directeur général du Valinouët), Catherine Morissette (mairesse de Falardeau) et Andrée Laforest (ministre des Affaires municipales et de l’Habitation).

Valinouët: la construction du chalet démarre lundi

Ce n’est finalement que lundi prochain que s’amorceront les travaux de construction du nouveau chalet du Valinouët. Selon Alain Tremblay, directeur général de la station de glisse de Saint-David-de-Falardeau, le nouveau bâtiment sera livré vers la fin juillet, soit la semaine précédant le début des vacances de la construction.

Des délais pour la confirmation de subventions et un dépassement de coûts qui a dû être renégocié ont ralenti la mise en route des travaux du bâtiment, dont la réalisation est évaluée à 400 000 $.

« Dans le fond, ce qui a retardé beaucoup le dossier, c’est la confirmation de l’aide gouvernementale, dont celle du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). On a perdu quasiment deux mois à cause de cela », estime Alain Tremblay en entrevue téléphonique.

« Puis, il y a deux semaines, on a ouvert l’appel d’offres et on a découvert un extra d’un million $ par rapport au prix demandé dans le budget. Pendant deux semaines et demie, on a négocié tout cela et vendredi dernier, j’ai fini de régler tous les détails avec les entrepreneurs et les gens au dossier. La lettre d’intention a donc été donnée vendredi. »

Le DG du Valinouët assure que le projet du nouveau chalet de services de la Coopérative de travail du mont Victor-Tremblay peut aller de l’avant. « Il reste encore des choses à terminer, mais pour nous, c’est assez (avancé) pour dire que le montage financier est complété. »

Échéancier

En mai dernier, les dirigeants de la station et les élus de Falardeau avaient tenu une conférence de presse pour dévoiler les grandes lignes des nouveaux bâtiments qui verront le jour pour remplacer les installations devenues désuètes. À ce moment-là, les travaux devaient débuter en juillet et on parlait de la livraison du nouveau chalet en février 2020. À la mi-août, un nouvel échéancier prévoyait l’ouverture des soumissions le 28 août pour la mise en chantier en septembre. La livraison du nouvel immeuble avait été établie pour juin 2020. Finalement, il y aura un léger décalage.

« La date de février 2020 ne voulait pas dire qu’on déménageait dans la nouvelle bâtisse, nuance Alain Tremblay. Nous, l’échéancier qu’on a donné, c’est que la livraison du nouveau chalet est prévue pour la semaine avant les vacances de la construction, à l’été prochain. Donc, pour nous, tout suit son cours et il n’y a absolument rien de changé sur le plan opérationnel, les services à la clientèle, etc. Ils vont commencer à creuser le trou (pour les fondations) lundi prochain et probablement que la structure de métal sera montée avant Noël. »

Projets

Selon le projet dévoilé en mai, le nouveau bâtiment devrait avoir une superficie de 28 000 pieds carrés, soit 3000 de plus que l’ancien chalet. En attendant que la nouvelle bâtisse soit accessible, l’ancien chalet continuera d’accueillir les skieurs et planchistes. Toutefois, la portion garderie de l’ancien chalet, son administration et l’école de ski ont été démolies pour faire place aux futures installations.

Une fois le nouveau chalet terminé, l’ancien bâtiment sera rasé pour dégager le terrain. Rappelons que l’ensemble du projet, qui comportera aussi un volet hébergement à court terme à réaliser dans une deuxième phase, représente un investissement évalué à cinq millions $.