À sa première participation aux Championnats du monde toutes distances de patinage de vitesse sur longue piste, la Baieriveraine Valérie Maltais a terminé au 17e rang du classement final.

Valérie Maltais 17e au classement final

La Baieriveraine Valérie Maltais a terminé sa première participation aux Championnats du monde toutes distances de patinage de vitesse sur longue piste au 17e rang du classement final.

Dimanche, Maltais a conclu l’épreuve du 1500 m au 16e rang, avec un chrono de 1mn55.99, à 3,90 secondes de la gagnante, la Japonaise Miho Takagi (1mn52,08), sur l’Anneau olympique de Calgary. L’Ottavienne Ivanie Blondin a signé le meilleur résultat du jour des Canadiennes en raflant la médaille de bronze grâce à un temps de 1mn53,59 (+1,50s), une nouvelle marque personnelle. La Néerlandaise Ireen Wüst a mérité la médaille d’argent (1mn53,48).

La troisième Canadienne en lice, Isabelle Weidemann, a conclu au 9e avec un chrono de 1mn55,22. Toutefois, au classement général final, elle a été la meilleure représentante du Canada avec une 6e position. Elle a en effet fait partie des huit finalistes pour le 5000 m, épreuve où elle a brillé avec une deuxième position derrière la championne du monde, la Tchèque Martina Sáblíková, qui a établi un autre record du monde sur cette distance. Sáblíková a décroché son cinquième titre de championne du monde toutes distances après avoir ébloui la foule avec soin deuxième record du monde en autant de jours, alors qu’elle a cette fois amélioré sa propre marque du 5000m qu’elle avait établie il y a huit ans, en vertu d’un chrono de 6mn42,01. Le podium a été complété par la championne de l’an dernier, la Japonaise Miho Takagi, et la Néerlandaise Antoinette de Jong.

À sa première participation aux Championnats du monde toutes distances de patinage de vitesse sur longue piste, la Baieriveraine Valérie Maltais a terminé au 17e rang du classement final.

Soulignons que Weidemann a réalisé des temps records personnels dans chacune de ses quatre distances au cours du week-end. Quant à Ivanie Blondin, elle a terminé au 9e rang du classement final. L’équipe canadienne sur longue piste se préparera maintenant pour la dernière compétition internationale de la saison, la Finale de la Coupe du monde, qui se déroulera les 9 et 10 mars à Salt Lake City, dans l’Utah.

Top-10 pour Maltais

Samedi, Maltais a conclu sa première journée de travail au 15e échelon du classement général. La Baieriveraine a réussi à se faufiler dans le top-10 du 3000 m, sa meilleure performance du championnat, grâce à un temps de 4mn03,20 (+9,89s). « Je ne m’étais pas mis d’objectif de position, mais je suis contente d’être dans le top-10, a-t-elle déclaré dans un communiqué. J’ai réussi une course constante sauf mon dernier tour. Il y a beaucoup plus de positif dans cette course que de négatif ! »

La Tchèque Martina Sáblíková, qui a remporté l’épreuve samedi, a quant à elle battu un record du monde appartenant à la Canadienne Cindy Klassen avec un temps de 3mn53,31. La marque était détenue par Klassen depuis 2006.

Manque d’expérience

Plus tôt samedi, Maltais a commencé sa journée en prenant le 21e rang au 500 m avec un chrono de 40,42 secondes (+3,19s). Selon la patineuse, son manque d’expérience sur cette distance explique pourquoi son temps « n’est pas super », elle qui en est à sa première saison en longue piste. « Je sais que j’en ai plus à l’intérieur de moi, mais je ne suis pas capable de l’exprimer à 100 %, surtout dans le sprint. C’est de l’expérience et je compte bien y travailler », a-t-elle conclu.