Formé à l'aide de conteneurs, le parcours est d'une hauteur de 20 pieds et long de 90 pieds.

Une soirée spectaculaire en vue

Pour sa 4e édition, le Camp Jam prend de l'ampleur. La compétition de planche à neige déménage sur la Zone portuaire de Chicoutimi et l'organisateur Alex Gagnon attend des compétiteurs de partout au Québec pour l'événement principal qui débutera 19h ce soir.
«Les gens vont s'inscrire sur place samedi, mais déjà, le mot se passe qu'il y aura beaucoup de planchistes de l'extérieur», affirme le copropriétaire de la boutique Homie's qui sans nommer de noms, avance que des planchistes très connus dans le milieu seront sur place pour le volet professionnel.
Lors des trois premières éditions, la compétition se déroulait sur les terrains du Bistrot du Fjord. L'été dernière, Alex Gagnon a entamé les démarches pour recevoir l'appui financier de Ville Saguenay. En cours de route, il a même fondé un organisme à but non lucratif, la Fondation le Grand H, afin de répondre aux critères d'admissibilité. Comme lors des autres éditions, l'admission sur le site est gratuite.
«C'est une année charnière pour nous», soutient Alex Gagnon qui a l'ambition de faire de son ''bébé'' un produit touristique. Il donne l'exemple du Snowmission de Rimouski, un événement semblable, mais de plus grande envergure alors que les hôtels du secteur seront tous remplis pendant la fin de semaine du 22 et 23 mars. Alex Gagnon refuse de voir trop loin et
Encore cette année, le Camp Jam sert de qualification pour l'événement national du Ride Shakedown au Mont Saint-Sauveur. En plus de mériter une bourse de 1300$, le champion recevra un laissez-passer pour le volet rampe en avril. L'an dernier, c'est un planchiste local, le Chicoutimien Jonathan Truchon, qui a décroché la première place. En journée, pour mettre en appétit, les amateurs sont invités à tenter leur chance et 300$ sera remis au gagnant.
Parcours
Une équipe s'affaire depuis jeudi à assembler le parcours haut de 20 pieds et long de 90 pieds. Le représentant du Quotidien s'est rendu sur place hier pour voir l'impressionnante structure qui s'appuie sur d'immenses conteneurs. Le spectacle s'annonce haut en couleur. Alex Gagnon explique que les participants auront trois possibilités de modules lorsqu'ils se lanceront. La musique et les jeux de lumières agrémenteront le tout.
«Visuellement, ça va être plus beau, ça va durer plus longtemps et les bourses vont être plus grosses», signale Alex Gagnon.