Plus de 525 amateurs de lutte en ont eu plein la vue, samedi, lors du gala de la AWE à l’hôtel Le Montagnais. À cette occasion, les organisateurs ont pu compter sur la participation de lutteurs de la Lutte NSPW, une fédération avec laquelle ils ont conclu un partenariat.

Une salle comble et un nouveau partenariat

Plus de 500 amateurs de lutte ont assisté au gala de l’AWE (Attitude Wrestling Entertainment) présenté samedi soir, à l’hôtel Le Montagnais. À cette occasion, les organisateurs ont dévoilé un nouveau partenariat établi avec la Lutte NSPW (North Shore Pro Wrestling) qui devrait leur permettre de poursuivre leur essor.

Responsable du marketing et des relations avec les médias, Mathieu Gilbert a tenu à rassurer la clientèle de la AWE. Leur alliance avec la fédération de Québec ne changera rien pour l’organisation locale, sinon d’offrir de nouvelles opportunités.

Saguenay (JonquiËre) 
 Montagnais gala AWE 
 Photo Rocket Lavoie Le Quotidien

« On ne change pas de nom et on demeure 100 % indépendant, précise Mathieu Gilbert. La NSPW a des partenariats avec d’autres fédérations au Québec et maintenant, leurs lutteurs peuvent venir lutter pour nous et les nôtres, s’ils manifestent de l’intérêt, pourront aller plus facilement à l’extérieur. »

La NSPW avait des lutteurs qui avaient signé un contrat d’exclusivité, de sorte que s’ils venaient à Saguenay, ils encourraient certaines pénalités.

Saguenay (JonquiËre) 
 Montagnais gala AWE 
 Photo Rocket Lavoie Le Quotidien

« C’est arrivé une fois ou deux que ces derniers sont venus à nos galas, mais c’était pour des galas-bénéfices », explique le porte-parole de la Lutte AWE. Avec le nouveau partenariat, ce sera donc plus facile d’organiser des événements impliquant des athlètes des deux organisations.

« On n’en a pas encore discuté, mais un gala où les deux fédérations sont comme en rivalité (comme celui de samedi), ça risque certainement de se reproduire », estime M. Gilbert.

Saguenay (JonquiËre) 
 Montagnais gala AWE 
 Photo Rocket Lavoie Le Quotidien

« Avec ce partenariat, on espère se développer encore plus », souligne Mathieu Gilbert qui estime que la AWE a le vent dans les voiles. « On est rendu avec 22-23 lutteurs et présentement, on en a neuf nouveaux à l’entraînement et ils sont talentueux. Notre entraîneur dit qu’il a rarement vu un bon groupe de débutants comme ça! »

Essor

Ce n’est pas la première fois que la AWE organise des galas en dehors de ses locaux sis au 1531 boulevard Tadoussac, à Chicoutimi-Nord.

« En 2018, à Saint-Fulgence, on avait eu 380 personnes et cette année, on en avait fait un au Vieux-Théâtre à La Baie où il y avait eu 460 personnes. On travaille encore beaucoup sur nos spectacles les vendredis et les dimanches. Mais chaque fois qu’on présente un gala, on remarque une hausse à nos spectacles du vendredi où on tourne autour de 80 à 100 spectateurs et le dimanche, autour de 100-110. Avec le gala de samedi, on devrait voir une différence dès vendredi prochain », estime-t-il.