Voici la formation championne U16 AA du Boréal d’Alma qui a remporté les grands honneurs de la saison 2018 dans la Ligue Québec Métro. À l’avant: Rosalie Simard, Léa Maltais, Léanne Carette, Léa Rochefort, la gardienne Sandrine Émond, Marianne Thivierge, Rosalie Hogue, Émy Tremblay. 2e rangée: Pascal Harvey (adjoint), Léa-Maude Pelletier, Raphaëlle Harvey, Émy Laurendeau, Sydney Finger, Laurie Tremblay, Camille Giguère, Alexia Régnier et Cathya D’Amours et Carol Tremblay (adjoint). À l’arrière, Denis Hogues, entraîneur-chef.

Une saison de rêve pour le Boréal d’Alma U16 AA

La formation féminine de soccer U16 AA du Boréal d’Alma vit la plus fructueuse saison de sa jeune histoire. Évoluant dans la Ligue Québec Métro, les protégées de l’entraîneur-chef Denis Hogue ont été couronnées championnes de la saison régulière et ne visent rien de moins que la conquête du titre des séries en grande finale, dimanche, à Québec.

Fier de ses troupes, Denis Hogue ne pouvait demander plus belle saison de rêve. « Quand on a joint la Ligue Québec Métro, l’équipe était U12. On avait conclu la saison avec une victoire et 15 défaites. On a persévéré , on a travaillé fort et cette année, on a été très solides. On a terminé la saison avec une fiche de 15 victoires, une défaite et deux matchs nuls, ce qui nous a permis de finir premières de la ligue Québec Métro », relate fièrement Denis Hogue.

« Nous sommes la première équipe d’Alma à réussir l’exploit. Auparavant, dans la région, une équipe de Chicoutimi et une de Jonquière l’avaient réussi », ajoute le pilote des Almatoises, qui travaille avec Pascal Harvey et Carol Tremblay comme adjoints. Selon Denis Hogue, le succès du Boréal féminin U16 AA s’explique par « le fait qu’on a un bon noyau de joueuses, mais aussi un bon noyau d’entraîneurs et de parents».

En effet, un groupe de 7 à 8 joueuses du Boréal évoluent ensemble depuis le calibre U9. Le trio d’entraîneurs peut se targuer d’avoir réussi un tour de force en gardant autant de joueuses U16 ensemble, alors que la majorité des filles de cet âge délaissent le sport. D’ailleurs, Denis Hogue met aussi en relief que la majorité de ses protégées excellent aussi dans d’autres sports comme le patinage artistique, le volleyball, la natation, le badminton, etc.

Coupe Saputo
Grâce à leur titre en saison régulière, les Almatoises sont assurées de participer à la Coupe Saputo en octobre, une première dans le cas de celles qui ont devancé des équipes de Victoriaville, de Beauport et de Trois-Rivières, entre autres dans le circuit Québec Métro.

Durant la saison, l’équipe a aussi connu du succès lors de tournois d’envergure. À Ottawa, elles ont perdu en finale 1-0 contre Laval. « En fin de semaine dernière, on a remporté le tournoi de Granby et en finale, on a battu 2-0 l’équipe de Laval qui nous avait vaincues à Ottawa », fait valoir Denis Hogue.

« Nous avons une équipe à pleine maturité. On les entraîne une heure et demie par semaine. Plus les matchs sont longs, plus on domine. Elles sont très, très inspirantes », soutient celui qui est confiant pour la finale de dimanche. « On n’a aucune raison de perdre. Les seules qui peuvent nous battre avec la ‘‘vibe’’ actuelle, c’est nous-mêmes. »

Enfin, les championnes auraient aussi pu accéder au circuit provincial AAA la saison prochaine, mais les dirigeants ont préféré poursuivre dans le AA puisque pour plusieurs joueuses, c’est une année de changements avec notamment l’entrée au cégep.