Les frères Justin et Étienne Tremblay, âgés de 13 et 11 ans respectivement, en sont à une première participation au Championnat canadien de canoë-kayak d'eau vive.

Une relève qui fait sa place

La relève ne court pas les rues dans le monde du canoë-kayak, mais les frères Étienne et Justin Tremblay font partie de ceux qui font baisser la moyenne d'âge des personnes inscrites au Championnat canadien de canoë-kayak d'eau vive qui se déroule depuis le début de la semaine sur le site de la rivière aux Sables.
Les deux blondinets originaires de Les Coteaux, près de Valleyfield, pratiquent ce sport «quasi extrême» depuis seulement deux ans, mais déjà, ils en parlent comme d'une nouvelle passion. Adeptes du ski alpin durant l'hiver et du vélo de montagne à l'automne, c'est après avoir essayés quelques sports qu'ils sont tombés en amour avec le canoë-kayak.
«On a joué un peu au soccer et au football, mais on n'aimait pas vraiment ça», raconte Étienne Tremblay. À 11 ans, il est deux ans plus jeune que son frère Justin.
«En essayant le kayak, on a vraiment trippé et c'est maintenant devenu un peu plus compétitif. Le championnat canadien est d'ailleurs notre deuxième compétition à vie. C'est quand même gros!»
Les deux représentants du Centre d'eau vive de Valleyfield font partie des plus jeunes participants présents à Jonquière. Ils adorent être sur l'eau pour repousser leurs limites. Ils participent d'ailleurs à pratiquement toutes les catégories, que ce soit la descente, le slalom, le freestyle ou encore le rodéo. «C'est un sport le fun et on s'amuse», exprime Justin Tremblay.
«On s'amuse, mais parfois c'est un peu plus compétitif et il y a de petites chicanes parce que l'un arrive devant l'autre», ajoute son frère Étienne avec un sourire qui veut tout dire.
Les deux verbomoteurs se débrouillent plutôt bien dans la classe cadet. Étienne a pris le troisième rang lors de la course K1 samedi, tout juste devant son frère. Sur la rivière aux Sables, ils avouent vivre la plus grosse compétition de leur très jeune carrière. Ils sont également impressionnés par le cours d'eau jonquiérois.
«C'est une rivière très technique et c'est différent de ce que je connais, soutient Étienne Tremblay. C'est toujours le fun de tester ses habiletés sur des rivières différentes et le canoë-kayak nous permet aussi de voyager. C'est un aspect qu'on aime beaucoup.»
L'été, Étienne et Justin passent leur journée à bord d'un kayak. Ils affirment s'entraîner de cinq à six heures par jour, et ce à tous les jours. Décidément, ils ont vraiment attrapé la piqûre.
Les frères Tremblay ont maintenant l'intention de gravir les échelons et de monter dans les différentes catégories d'âge. Ils laissent toutefois les objectifs de performance pour les autres, même s'ils semblent voués à un bel avenir.
«Quand on a commencé, c'était surtout pour avoir du plaisir et faire un sport d'été», affirme Justin, «Des fois, on gagne des médailles, mais c'est vraiment juste pour s'amuser», renchérit Étienne.
Résultats
Le Championnat canadien de canoë-kayak d'eau vive connaîtra son dénouement, dimanche sur la rivière aux Sables. Samedi, les premières épreuves de slalom ont eu lieu.
L'un des seuls participants de la région, François Rothan, a fait parler de lui en finissant premier au canoë monoplace (C1) dans la catégorie maîtres.
Le Jonquiérois Jacques Blackburn a pris le deuxième rang chez les maîtres K1, tandis que l'ambassadrice du championnat canadien, Florence Maheu, a triomphé chez les moins de 23 ans en K1. Voici les résultats dans les principales catégories.
K1 masculin
Cadet
1. Cole Oruski
2. William Plourde
3. Étienne Tremblay
Junior
1. Keenan Simpson
2. Trevor Boyd
3. Sheamus O'Connell
U23
1. Ryley Penner
2. Andrew Musgrave
3. Maksym Kryworuchko
K1 féminin
Junior
1. Kylie Zirk
2. Hannah Penner
3. Jocelyn Taylor
U23
1. Florence Maheu
2. Lois Betteridge
3. Natasha O'Connell
Senior
1. Jessica Groeneveld
2. Thea Froehlich
3. Haley Daniels
C1 masculin
Junior
1. Benjamin Risk
2. Pelly Vincent-Braun
3. Jacob Kryworuchko